MLB PLayoffs 2019 : Octobre arrive, place à la postseason !

Après plusieurs mois de compétition, la saison régulière vient de s’achever et on connaît désormais les participants aux MLB playoffs. Zoom sur ces équipes qui auront le droit de jouer en Octobre.

American League :

1- Houston Astros [107-55] :

4e participation aux playoffs en 5 ans pour des Astros qui ont totalement dominés la saison régulière. Dominateurs dans toutes les catégories statistiques offensives, ils pourront aussi compter sur leur duo de lanceur Justin Verlander / Gerrit Cole, les deux favoris au Cy Young (trophée de meilleur pitcher) dans l’American League. L’effectif est complet et expérimenté, faisant de Houston un des favoris pour les World Series. Une élimination prématurée serait un cuisant échec.

2- New York Yankees [103-59] :

Annoncé favoris avant le début de la saison, les Yankees ont fini par confirmer ce statut en dépassant la barre des 100 victoires. Pourtant, la saison a été marqué de nombreuses blessures (Sabathia, Judge, Severino), mais New York a fini par remporter sa division pour la 1ère fois depuis 2012. Malgré une défense assez moyenne et une rotation de pitchers qui soulève des doutes, les Yankees pourront compter sur une attaque explosive (n°1 aux homeruns) et un très bon bullpen. DJ LeMahieu pourrait aussi faire la différence.

3- Minnesota Twins [103-61] :

Surprenante équipe des Twins, qui remporte sa division pour la 1ère fois depuis 2010 et dépasse les 100 victoires pour la 2e fois de son histoire (1rère fois en 1962, année où les Twins ont atteint les World Series) ! Portés par une excellente attaque (2e aux homeruns), ils feront face aux Yankees en ALDS dans un duel qui s’annonce offensif. Pour l’anecdote, les Twins ont affronté les Yankees 5x lors de leurs 6 dernières séries en playoffs, avec à chaque fois une élimination à la clé.

4- Oakland Athletics [97-65] :

Un an après, Oakland a de nouveau décroché une place pour les Wild Card. Derrière le mastodonte qu’est Houston, les A’s s’imposent de plus en plus comme une constante dans la division AL West. S’appuyant encore une fois sur une défense solide, l’équipe aura l’avantage d’évoluer à domicile lors de leur entrée en lice dans ces playoffs. Oakland aura à cœur de passer l’obstacle Wild Card, eux qui n’avaient pas réussi à battre les Yankees à ce stade de la compétition l’an dernier.

5- Tampa Bay Rays [96-66] :

Tampa Bay a démarré la saison très fort, figurant parmi les meilleures franchises de la ligue, avant une baisser de régime dans une division plus que relevée. Emmenés par une bonne rotation et un Charlie Morton excellent au pitching, les Rays ont décroché le dernier spot pour les playoffs. Une victoire pour la plus petite masse salariale de la ligue, qui fera son retour en postseason 6 ans après. Ce jeune groupe en manque d’expérience pourra compter sur le jeune Austin Meadows pour essayer de stabiliser son attaque face aux A’s.

National League :

1- Los Angeles Dodgers [106-56] :

Y a-t-il une équipe capable de battre les Dodgers dans la National League ? Vainqueurs haut la main de leur division pour la 7e année consécutive, il est difficile de trouver de véritables points faibles au Dodgers. La rotation est excellente, avec le vétéran Hyun Jin Ryu favori pour le titre de Cy Young. Dans l’alignement, Cody Bellinger a été incroyable et devrait être nommé MVP. Complet offensivement et presque parfait défensivement, L.A est plus que favori pour voir les World Series pour la 3e année consécutive.

2- Atlanta Braves [97-65] :

Dans une division NL Central qu’on annonçait très serrée, Atlanta a presque survolé les débats. Sous l’impulsion de l’excellent Freddie Freeman ainsi que des jeunes Acuna Jr et Albies, Atlanta a trouvé la bonne recette. Un bon équilibre entre attaque, défense et pitching, tout trois au niveau cette année. L’équipe arrivera en playoffs avec l’ambition de passer les NDLS pour la 1ère fois depuis 2001. Loin d’être impossible vu le niveau de l’effectif.

3- St Louis Cardinals [91-71] :

Jusqu’au bout de la saison, St Louis aura bataillé pour rester accroché à ce titre de division. Avec un bon Jack Flaherty dans la rotation, les Cardinals se présenteront toutefois dans la peau d’un outsider lors des NLDS face aux Braves. Le pitching staff est d’ailleurs l’un des points forts de cette équipe, qui est bien placé dans toutes les catégories statistiques en rapport avec les lanceurs. Ils n’avaient plus participé aux MLB Playoffs depuis 2015.

4- Washington Nationals [93-69] :

Pas de Bryce Harper, pas de problème pour les Nationals. Absent des playoffs l’an passé, Washington retrouve les joies de la posteason dans le sillage d’une rotation de pitchers toujours aussi impressionnantes. Max Scherzer, Patrick Corbin et Stephen Strasburg sont des machines à strikeouts, et cela pourrait grandement aider l’équipe. Offensivement, Anthony Rendon sort d’une bonne saison et devra aider sa franchise à passer l’obstacle Wild Card.

5- Milwaukee Brewers [89-73] :

Bien emmenés par un Chritsian Yelich encore une fois exceptionnel, les Brewers auront bataillé avec les Cardinals pour remporter leur division. Malheureusement pour eux, il faudra passer par la case Wild Card. Si la franchise semble beaucoup reposer sur sa star, il va falloir que toute l’équipe sorte une grosse performance pour espérer se débarrasser des Nationals. Oui, car Yelich étant blessé, il ne pourra pas jouer les sauveurs une nouvelle fois. Ce sera la 1ère fois que ces deux équipes s’affrontent dans l’histoire des MLB Playoffs.

Les playoffs MLB commencent dans la nuit de Mardi à Mercredi avec l’affrontement entre Brewers et Nationals. Il sera suivi la nuit suivante de la rencontre entre les Rays et les Athletics. Dans les deux cas, un seul match décidera de qui rejoindra le tour suivant, les NLDS.

A propos de l'auteur

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire, tout comme le mot "Espoir" lorsque le sujet tourne autour des Knicks. Je considère Drew Brees comme un dieu et le Sport US comme ma religion.

Poster un commentaire

vel, non diam neque. elit. dapibus