Basketball

NBA Draft 2020 : Tyrese Haliburton, un physique atypique qui intrigue

Tyrese Haliburton

Meneur de jeu au physique assez atypique, Tyrese Haliburton est un prospect assez clivant chez les scouts des différentes régions du monde. Véritable moteur de l’attaque des Cyclones d’Iowa State cette saison, ce guard est projeté très haut outre-Atlantique, mais peine à convaincre sur le Vieux Continent. Mais que vaut réellement Haliburton ? Tentative d’analyse.

Les points forts

Pick & Roll, Vision de jeu & QI Basket

C’est LE gros point fort de Tyrese Haliburton. En NCAA cette saison, il a excellé sur Pick & Roll, mettant souvent ses coéquipiers dans les meilleures dispositions. Capable de lâcher le ballon dans le timing lorsque l’un de ses coéquipiers coupe vers le panier, il sait aussi écarter vers ses shooteurs lorsque le Roll est lu par la défense. Cette facilité à jouer dans cette configuration devrait grandement l’aider en NBA, où le Pick & Roll est toujours autant utilisé et apprécié en attaque.

Si Haliburton est aussi bon dans ce domaine, c’est également grâce à sa très bonne vision de jeu. Très bon passeur, il fait la passe au bon moment, trouvant souvent l’espace pour bien servir ses coéquipiers. Il ne force pas pour autant la transmission vers un coéquipier, comme en atteste son ratio passes décisives/ballons perdus plus que correct (+2,32). Le meneur originaire d’Oshkosh dans le Wisconsin est donc un joueur intelligent qui ne force pas ses décisions et sait lire le jeu, une donnée toujours appréciable car, contrairement au physique, elle est beaucoup plus difficile à faire évoluer.

Catch & Shoot

À l’échelon universitaire, Tyrese Haliburton présente un pourcentage à 3pts très respectable sur ses deux saisons (42% sur environ 240 tentatives). Si cette statistique est en réalité un trompe l’œil (voir plus bas), elle témoigne néanmoins d’une chose : Haliburton est un très bon shooteur sur Catch & Shoot. Il n’hésite pas à prendre ses tirs lorsque le ballon arrive jusqu’à lui, ne refusant pas ses shoots lorsqu’ils sont ouverts. Si de nombreux points sont améliorables, notamment pour pouvoir shooter derrière l’arc en NBA (voir également plus bas), il devrait pouvoir s’intégrer dans des systèmes où il serait en bout de chaîne pour prendre des tirs.

Taille et Envergure

Si Haliburton intrigue autant, c’est aussi grâce (ou à cause) de son physique assez atypique. Long d’1m96, il possède une assez grande envergure, ce qui pourrait l’avantager en défense. S’il n’est pas un défenseur d’élite pour le moment, son allonge et sa verticalité lui permettent déjà de faire face à des ailiers et d’embêter des meneurs ou arrière de petite taille. Tout n’est pas parfait physiquement, loin de là, mais cette taille et cette envergure sont assurément deux points positifs.

Les points faibles

La mécanique de tir

Oui, Tyrese Haliburton présente un pourcentage au tir très correct, mais comme dit précédemment c’est en grande partie un trompe l’œil. En effet, le meneur des Cyclones ne tire quasiment qu’en Catch & Shoot, et devrait avoir du mal à tirer de loin en NBA. La raison ? Une mécanique de tir plus que douteuse. Haliburton force sur ses bras lorsqu’il se retrouve à distance NBA derrière l’arc, et devra absolument corriger cela pour pouvoir être efficace dans une ligue de plus en plus tournée vers le tir extérieur.

De là à le comparer à Markelle Fultz et à devoir dire qu’il faudra totalement retravailler sa mécanique de tir il y a encore un assez grand pas, mais cela pourrait tout de même lui être préjudiciable dans un futur proche.

Le handle

Autre point de discussion chez Tyrese Haliburton, sa capacité de créateur. Appelé à jouer poste 1 chez les pros, il manque de mouvements pour créer du jeu et se créer des espaces. Cette donnée est aussi bien valable dans le jeu que pour se créer un tir, expliquant également pourquoi il ne tirait presque qu’en Catch & Shoot à l’université. Certains joueurs comme LaMelo Ball présentent beaucoup plus de garanties dans ce domaine, ce qui devrait éloigner Haliburton d’une sélection très haut à la Draft.

Son handle plus que perfectible associé à une mécanique à améliorer le mettent également dans une situation complexe quant au poste qu’il pourrait occuper en NBA. En effet, ses dribbles moyens pourraient le pousser vers le poste 2, mais son shoot à travailler le repousse vers le poste 1. Un problème qu’il devra donc résoudre pour rapidement s’intégrer dans une rotation et ne pas rester dans un entre-deux.

Le physique

Si Tyrese Haliburton est grand, il est également très frêle. Si le physique est évidemment un élément qui se travaille en NBA, en atteste la transformation physique de nombreux joueurs après leur arrivée dans la Grande Ligue, cela reste pour l’instant un point à améliorer. En effet, le guard ne peut pour l’instant pas résister face à des joueurs plus massifs que lui, et a des difficultés à contourner les écrans. Encore une fois tout ceci se travaille, mais il devra s’y mettre le plus vite possible.

La draft idéale

Placer Tyrese Haliburton est assez compliqué, tant il peut se retrouver dans le Top 5 mais aussi en dehors de la Lottery. Si cette deuxième possibilité est peu probable, il reste plausible de le voir chuter le soir de la Draft, en fonction des observations de certaines franchises. Envoyé à New York (#8) par Tankathon, il aurait plutôt intérêt à atterrir dans une franchise qui lui laissera le temps de se développer. D’autres rumeurs font état d’une sélection par Chicago (#4), mais chez We Sport nous avons du mal à le voir aussi haut.

Si nous devions nous mouiller, nous miserions sur une chute du prospect d’Iowa State le soir de la Draft. Dans un scénario catastrophe pour l’ancien Cyclone, il pourrait tomber jusqu’en 14e position et être récupéré par Boston. Dans le Massachusetts il aurait le temps de se développer derrière Kemba Walker, puis de gratter des minutes et devenir titulaire d’ici quelques saisons. Un mal pour un bien en quelque sorte. Il est également probable qu’un membre du Top 10 décide de tenter le coup, comme New York par exemple si le nouveau coach Tom Thibodeau pense pouvoir profiter de sa taille pour en faire un défenseur solide.

Prospect intéressant mais encore très perfectible, Tyrese Haliburton sera l’une des intrigues de cette Draft. Potentiel Top 5 selon certaines prédictions, il pourrait également glisser jusqu’en fin de Lottery. S’il est l’un des meilleurs extérieurs sur Pick & Roll, son manque de handle et sa mécanique de tir jouent en sa défaveur, faisant du joueur d’Iowa State une véritable énigme dans cette cuvée 2020.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consequat. ut dapibus sed lectus dictum ipsum