Foot US

On refait la Draft NFL 2020 : un top 10 sensiblement similaire ?

NFL Draft 2020

Alors que la Draft NFL 2021 se profile, We Sport vous propose de revenir sur la classe de l’an dernier. À Year +1, les franchises auraient-elles effectué les mêmes choix que lors de la cérémonie ? Réponse dans notre redraft de la cuvée 2020.

1- Cincinnati Bengals : Joe Burrow (QB, LSU)

Choix original : Joe Burrow (QB, LSU)

Même s’il s’est blessé en cours de saison et que Justin Herbert a sûrement montré plus de choses lors de son année rookie, Joe Burrow semble bien être le quarterback du futur à Cincinnati alors pourquoi partir dans une autre direction ?

2- Washington Football Team : Chase Young (DE, Ohio State)

Choix original : Chase Young (DE, Ohio State)

Pro Bowler dès sa première saison, Chase Young a mis un peu de temps à s’acclimater à son nouvel environnement mais est bien le monstre défensif auquel on s’attendait. Leader dans la défense de la Football Team, il serait insensé de faire partir Washington dans une autre direction alors que la franchise a entre ses mains un talent générationnel.

3- Detroit Lions : Justin Jefferson (WR, LSU)

Choix original : Jeff Okudah (CB, Ohio State)

Jeff Okudah était une sélection logique, mais celui que l’on attendait comme le meilleur cornerback de cette cuvée a déçu et n’a disputé que la moitié de la saison. Dans le même temps Justin Jefferson a explosé et Detroit avait un véritable besoin au poste de receveur, rendant ce nouveau fit parfait.

4- New York Giants : Tristan Wirfs (OT, Iowa)

Choix original : Andrew Thomas (OT, Georgia)

La direction était bonne pour New York, mais le joueur choisi ne l’était pas. Véritable muraille sur le côté aveugle de la ligne des Buccaneers, Tristan Wirfs aurait apporté à Daniel Jones ce que ne lui a pas offert Andrew Thomas : de la sécurité.

5- Miami Dolphins : Tua Tagovailoa (QB, Alabama)

Choix original : Tua Tagovailoa (QB, Alabama)

Poursuivre dans son projet avec Tagovailoa ou changer de direction en prenant Herbert ? Étant donné qu’il est encore bien trop tôt pour enterrer l’ancien joueur d’Alabama, nous prenons le pari que les Dolphins garderaient la même ligne directrice dans une redraft.

6- Los Angeles Chargers : Justin Herbert (QB, Oregon)

Choix original : Justin Herbert (QB, Oregon)

Aucune hésitation pour les Chargers, qui ont trouvé en Justin Herbert leur quarterback du futur. Peut-être l’un des choix les plus simples à faire de toute cette fiction.

7- Carolina Panthers : Derrick Brown (DT, Auburn)

Choix original : Derrick Brown (DT, Auburn)

Difficile de cerner les possibilités de Carolina, alors autant rester avec un joueur qui a prouvé par flashs qu’il avait tout pour être le monstre physique qu’il était à l’échelon universitaire. Il faudra être patient avec Derrick Brown mais les Panthers ne semblent pas s’être trompés.

8- Arizona Cardinals : Isaiah Simmons (LB, Clemson)

Choix original : Isaiah Simmons (LB, Clemson)

Même raisonnement qu’au choix précédent pour Arizona. En grande difficulté en début de saison, Isaiah Simmons a finalement trouvé sa place en fin d’année, ce qui semblait être son principal axe de travail pour exploser chez les professionnels. S’il est encore loin de faire l’unanimité, seul le temps montrera si les Cardinals se sont trompés car, à Year +1, il est beaucoup trop tôt pour déjuger la franchise.

9- Jacksonville Jaguars : Trevon Diggs (CB, Alabama)

Choix original : C.J. Henderson (CB, Florida)

En entrant dans cette Draft 2020, Jacksonville avait pour objectif de remplacer Jalen Ramsey. Le choix d’un cornerback fait donc totalement sens, mais Trevon Diggs est l’un des seuls rookies sur la position à avoir confirmé dès sa première année chez les professionnels.

10- Cleveland Browns : Jedrick Wills (OT, Alabama)

Choix original : Jedrick Wills (OT, Alabama)

Cleveland voulait renforcer sa ligne offensive et Jedrick Wills a donné satisfaction dès son entrée en NFL. Le joueur étant ici encore disponible, pourquoi tenter d’aller voir ailleurs ?

11- New York Jets : Chase Claypool (WR, Notre Dame)

Choix original : Mekhi Becton (OT, Louisville)

Mekhi Becton est peut-être le futur sur le côté aveugle, mais il y avait sûrement mieux à faire avec ce onzième choix. Sam Darnold manquait cruellement de cibles et Chase Claypool s’est révélé cette saison, lui qui aurait pu être le finisseur qui manque aux Jets depuis trop longtemps.

12- Las Vegas Raiders : CeeDee Lamb (WR, Oklahoma)

Choix original : Henry Ruggs III (WR, Alabama)

Un receveur oui, un membre du top 3 pré-draft aussi mais pas celui qui a finalement été choisi par les Raiders l’an dernier. CeeDee Lamb a plutôt convaincu sous le maillot des Cowboys et garde un plafond très haut, lui qui aurait bien plus apporté à Las Vegas qu’Henry Ruggs III en 2020.

13- San Francisco 49ers (via Indianapolis Colts) : Javon Kinlaw (DT, South Carolina)

Choix original : Tristan Wirfs (OT, Iowa), échangé avec les Tampa Bay Buccaneers

San Francisco a obtenu ce choix en envoyant DeForest Buckner à Indianapolis, et la priorité du premier tour semblait de le remplacer. Javon Kinlaw avait été choisi pour y remédier, et il n’y a aucune raison de partir dans une autre direction à ce stade de la draft.

14- Tampa Bay Buccaneers : Mekhi Becton (OT, Louisville)

Choix original : Javon Kinlaw (DT, South Carolina), échangé avec les San Francisco 49ers

Tampa Bay était monté d’une place pour aller chercher un joueur de ligne offensive, et il semblerait donc malvenu de partir dans une autre direction. Mekhi Becton est dans ce scénario le meilleur joueur encore disponible sur la position et ferait sens pour protéger Tom Brady.

15- Denver Broncos : Brandon Aiyuk (WR, South Carolina)

Choix original : Jerry Jeudy (WR, Alabama)

Voir Jerry Jeudy tomber dans l’escarcelle des Broncos semblait être une véritable aubaine, mais le receveur d’Alabama n’a pas vraiment confirmé l’an dernier. Plus à l’aise pour ses débuts, Brandon Aiuyk n’a peut-être pas le même potentiel mais reste une excellente option pour Denver.

16- Atlanta Falcons : C.J. Henderson (CB, Florida)

Choix original : A.J. Terrell (CB, Clemson)

Sélectionner un cornerback faisait sens pour Atlanta. A.J. Terrell n’a pas forcément déçu (même si’l n’a pas non plus convaincu) mais C.J. Henderson fait désormais office de meilleure option. Bon par intermittence avec les Jaguars, il possède un plafond plus haut que le joueur de Clemson initialement choisi.

17- Dallas Cowboys : Antoine Winfield Jr. (S, Minnesota)

Choix original : CeeDee Lamb (WR, Oklahoma)

CeeDee Lamb était un choix de luxe qui ne répondait pas forcément à un besoin pour Dallas, et ce dernier étant déjà parti il faut renforcer la priorité des Texans : la secondary. Dur sur l’homme et candidat sérieux au titre de rookie défensif de l’année, Antoine Winfield Jr. aurait pu s’affirmer comme un leader dans l’arrière-garde des Cowboys.

18- Miami Dolphins (via Pittsburgh Steelers) : Michael Onwenu (OL, Michigan)

Choix original : Austin Jackson (OT, USC)

Miami voulait protéger son nouveau joyau, en atteste les différents choix de la franchise sur la ligne offensive lors de cette draft, mais Austin Jackson n’est, a posteriori, pas le choix le plus judicieux. Michael Onwenu peut évoluer sur différentes positions et a rendu de fiers services aux Patriots, de quoi rassurer le quarterback de la franchise pour le futur.

19- Las Vegas Raiders (via Chicago Bears) : Jeremy Chinn (S, Southern Illinois)

Choix original : Damon Arnette (CB, Ohio State)

Las Vegas avait d’importants besoins dans sa secondary, et le pari Damon Arnette n’a pas forcément payé. Ultra actif avec les Panthers, Jeremy Chinn s’est montré précieux aussi bien dans le fond du terrain que dans la boîte, pouvant également dépanner sur la ligne des linebackers où Las Vegas avait aussi des besoins.

20- Jacksonville Jaguars (via Los Angeles Rams) : Yetur Gross-Matos (Edge, Penn State)

Choix original : K’Lavon Chaisson (Edge, LSU)

Du renfort chez les pass rushers oui, mais peut-être d’une autre manière. K’Lavon Chaisson est talentueux et a montré par flashs qu’il pouvait peser sur une rencontre, mais Yetur Gross-Matos a été plus convaincant avec Carolina et serait sûrement plus impactant avec les Jaguars.

21- Phildelphia Eagles : Tee Higgins (WR, Clemson)

Choix original : Jalen Reagor (WR, TCU)

Philadelphie attaquait cette draft avec un besoin certain au poste de receveur, mais Jalen Reagor a été décevant pour ses débuts dans le monde professionnel. À l’inverse, Tee Higgins s’est affirmé comme une cible sûre et le go-to-guy de Joe Burrow, ce qu’il aurait également pu être en Pennsylvanie avec les Eagles.

22- Minnesota Vikings (via Buffalo Bills) : Jerry Jeudy (WR, Alabama)

Choix original : Justin Jefferson (WR, LSU)

Obtenu dans l’échange de Stefon Diggs, ce choix devait servir à remplacer le néo-Bill. Justin Jefferson était le choix parfait mais ce dernier étant déjà parti plus haut dans cette redraft, les Vikings ne peuvent que se rabattre sur le talentueux Jerry Jeudy en espérant qu’il s’acclimate plus rapidement au monde professionnel à Minneapolis.

23- New England Patriots : Henry Ruggs III (WR, Alabama)

Choix original : Kenneth Murray (LB, Oklahoma), échangé avec les Los Angeles Chargers

New England avait décidé de sortir du premier tour en avril dernier, mais si la franchise du Massachusetts avait conservé son pick, elle aurait sûrement pu se diriger vers un receveur. Henry Ruggs n’a peut-être pas performé au niveau d’un receveur du premier tour l’an dernier et a connu de trop nombreux problèmes de blessure, mais sa vitesse et son talent aurait tout de même fait le plus grand bien aux Patriots.

24- New Orleans Saints : Cesar Ruiz (IOL, Michigan)

Choix original : Cesar Ruiz (IOL, Michigan)

Sans être phénoménal, Cesar Ruiz a été utile à la ligne offensive des Saints et s’est affirmé comme une solution pour le futur. Ces constats effectués, pourquoi partir dans une autre direction ?

25- Minnesota Vikings : Cameron Dantzler (CB, Mississippi State)

Choix original : Brandon Aiyuk (WR, Arizona State), échangé avec les San Francisco 49ers

Minnesota a sélectionné Cameron Dantzler plus tard dans cette draft et a pu apprécier le talent de ce joueur, mais dans cette redraft il semble impératif de le choisir au premier tour. Minnesota a des vides à combler sur la position et ne peut pas se permettre de perdre une recrue qui a été aussi utile.

26- Miami Dolphins (via Houston Texans) : L’Jarius Sneed (CB, LSU)

Choix original : Jordan Love (QB, Utah State), échangé avec les Green Bay Packers

Miami avait reculé pour drafter un cornerback, et il semble donc judicieux de partir dans la même direction. L’Jarius Sneed s’est révélé comme une option très fiable avec les Chiefs, notamment dans le slot, et aurait fait le plus grand bien aux Dolphins dans ce registre aux côtés du duo Xavien Howard/Byron Jones.

27- Seattle Seahawks : Patrick Queen (LB, LSU)

Choix original : Jordyn Brooks (LB, Texas Tech)

Seattle voulait apparemment renforcer sa ligne de linebackers lors de ce premier tour, mais aurait dû jouer la sécurité en allant chercher Patrick Queen plutôt que de tenter un reach. Anciennement à LSU, ce linebacker a su prouver sa valeur avec les Ravens et aurait assurer la relève des K.J. Wright et autres Bobby Wagner dans la franchise du Washington.

28- Baltimore Ravens : K’Lavon Chaisson (Edge, LSU)

Choix original : Patrick Queen (LB, LSU)

Patrick Queen sélectionné juste avant, Baltimore aurait pu changer de direction en renforçant son pass rush. K’Lavon Chaisson est un joueur d’avenir et aurait pu se développer dans l’ombre pendant une saison avant de prendre la relève de Matthew Judon.

29- Tennessee Titans : Alex Highsmith (Edge, Charlotte)

Choix original : Isaiah Wilson (OT, Georgia)

Isaiah Wilson était assurément une mauvaise idée, et Tennessee avait un besoin sur le pass rush que Jadeveon Clowney n’a pas su combler. Sous-coté, Alex Highsmith a réussi à être productif dès sa première année et aurait rendu de fiers services à des Titans qui ont peiné à mettre la pression sur le quarterback.

30- Green Bay Packers : Jeff Okudah (CB, Ohio State)

Choix original : Noah Igbinoghene (CB, Auburn), échangé avec les Miami Dolphins

Derrière Jaire Alexander, les options étaient limitées pour les Packers chez les cornerbacks en 2020. S’il a déçu l’an dernier, Jeff Okudah reste un joueur à fort potentiel qui aurait pu s’intégrer dans la rotation l’an passé avant d’exploser et de révéler son potentiel aux yeux de tous après un temps d’adaptation.

31- San Francisco 49ers : A.J. Terrell (CB, Clemson)

Choix original : Jeff Gladney (CB, TCU), échangé avec les Minnesota Vikings

Richard Sherman allait devenir agent-libre après l’exercice 2020 et San Francisco manquait de profondeur chez les cornerbacks. A.J. Terrell a alterné le bon et le moins bon mais semble être une option fiable pour le futur, a minima pour évoluer dans un rôle de n°2.

32- Kansas City Chiefs : Jonathan Taylor (RB, Wisconsin)

Choix original : Clyde Edwards-Helaire (RB, LSU)

Clyde Edwards-Helaire a plutôt convaincu avec les Chiefs, mais Jonathan Taylor a été le coureur rookie le plus en vue en NFL l’an passé. Sa production aurait soulagé un peu plus Patrick Mahomes et aurait pu faire la différence dans certains moments cruciaux.

Un an plus tard, le premier tour de la Draft NFL 2020 semble bien différent. Ferons-nous le même constat l’an prochain avec une année d’expérience supplémentaire pour tous les joueurs de cette cuvée ?

Crédits image en une : John Autey / Pioneer Press

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire