Open d’Australie (F) : Qui sera la reine de Melbourne ?

0
Ligue 1

Malgré quelques polémiques, le premier Grand Chelem de la saison devrait bel et bien démarrer ce lundi 20 janvier. Et comme à son habitude le tableau féminin s’annonce bien incertain. Petite sélection des favorites au titre, des joueuses dangereuses et des forces tricolores en présence.

Les favorites

Serena a parfaitement entamé sa saison 2020.
(Crédit photo : Twitter – We Are Tennis France)

Depuis vingt ans, on ne compte plus le nombre de Majeurs où Serena Williams s’est alignée en favorite. Et cette édition 2020 à Melbourne n’y échappe pas. Tête de série n°8, l’Américaine débarque avec un titre acquis haut la main à Auckland la semaine dernière. Et surtout l’envie depuis maintenant deux ans de remporter un 24e titre du Grand Chelem. Mais pour son retour à la compétition en tant que mère, la joueuse la plus titrée en Majeur de l’Ere Open s’est montrée trop tendre sur le plan mental (à commencer par son quart australien face à Pliskova l’an passé). Nul doute qu’elle aura l’envie de montrer que le corps et la tête peuvent encore et toujours tenir sur quatorze jours de tournoi.

Karolina Pliskova justement s’affiche comme une favorite dans le tableau féminin cette année. La Tchèque a parfaitement débuté sa saison en conservant son titre à Brisbane. Au-delà de ce doublé, la numéro deux mondiale a surtout effectué un changement de staff ces derniers mois qui s’avère pour le moment gagnant. Evinçant Conchita Martinez au printemps dernier, Pliskova avait alors engagé l’ancienne joueuse ukrainienne Olga Savchuk. Elle s’est également offerte les services de Daniel Vallverdu. Ce doublé semble pour le moment porter ses fruits et pourrait permettre à la numéro un tchèque d’aller chercher son premier Grand Chelem au pays des kangourous.

Et puis on n’oubliera pas de citer la tenante du titre Naomi Osaka parmi les joueuses pouvant aller au bout. Après une saison 2019 en dents de scie, la Japonaise a montré il y a dix jours un niveau de jeu similaire à celui qui lui avait permis de remporter un second tournoi du Grand Chelem consécutif il y a pile un an. Et malgré la pression des 2000 points à défendre, il y a tout de même de fortes chances pour que l’on voit la n°3 mondiale aller loin dans ce tournoi.

Les outsiders

Barty tiendra t-elle son rang ?
(crédit photo : Ouest-France)

Autre joueuse qui va devoir gérer une certaine pression : Ashleigh Barty. La numéro 1 mondiale et Australienne débarque à Melbourne en véritable icône. On ne vous fait donc pas un tableau sur les attentes du public et des médias locaux à l’encontre de la lauréate de Roland-Garros. Depuis trois mois, la native du Queensland a soufflé le chaud (titrée ce matin à Adélaïde) et le froid (défaites en finale de Fed Cup et d’entrée à Brisbane) à domicile. Un premier Grand Chelem chez elle lui permettrait en tout cas d’installer un peu plus un statut de patronne au sein de la WTA.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=KRLA6f5EEiA[/embedyt]

Les tournois du Grand Chelem défilent et Madison Keys continue à jouer les épouvantails dans les tableaux. Qu’importe son rang, l’Américaine parvient régulièrement à se sublimer dans les grandes compétitions depuis cinq ans. Et Melbourne n’échappe pas à la règle avec une qualification pour la deuxième semaine lors des quatre dernières éditions disputées. Ajoutons à cela une finale à Brisbane et Keys devrait aborder le premier Majeur de la saison avec le plein de confiance.

Il faudra les surveiller

Caroline Wozniacki disputera le dernier tournoi de sa carrière.
(crédit photo : Twitter – Jeu, Set et Match)

Qu’importe les résultats, Caroline Wozniacki sera LA joueuse de cet Open d’Australie 2020. Ancienne reine du circuit mais avec une polyarthrite rhumatoïde diagnostiquée depuis 2018, la Danoise a décidé de mettre un terme à sa carrière. Et c’est logiquement sur les terres de son unique tournoi du Grand Chelem empoché qu’elle a choisi de faire ses adieux au monde de la petite balle jaune. Qu’importe son statut de non-tête de série, il n’y a pas à douter que Wozniacki prendra plaisir à tout donner sur le court et à croire en son tennis comme elle a su si bien le faire durant toute sa carrière.

Et si 2020 était l’année de Dayana Yastremska ? La jeune Ukrainienne a confirmé l’an passé toute l’étendue de son potentiel pour s’installer dans le top 30. A l’inter-saison elle s’est également entourée d’un sparring-partner de choix en la personne de  Sascha Bajin. Choix qui s’avère payant dès cette semaine puisque Yastremska vient de s’offir sa première finale dans un gros tournoi à Adélaïde. Battue en deux manches face à Barty, elle a démontré en l’espace de quelques jours qu’il faudra se méfier d’elle. D’autant plus que la finaliste de Wimbledon chez les juniors ne cache pas son ambition de frapper fort.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=GFA3zHK3Pgo[/embedyt]

Et du côté des Bleues

On ne va pas se mentir : il ne va pas falloir s’attendre à des miracles … Au vu de ces deux semaines de préparation, la tricolore la mieux placée pour se frayer un chemin semble Alizé Cornet. La Niçoise s’est offerte le scalp de Petra Martic (14ème mondiale) pour rallier les quarts à  Auckland avant de passer un tour à Hobart. Mais à l’image de ses camarades, elle ne sera pas tête de série, rendant l’issue du début de tournoi très aléatoire. Du côté des deux joueuses les mieux classées ce n’est guère rassurant. Kristina Mladenovic n’est pas parvenue à passer les qualifications à Brisbane. Quant à Caroline Garcia, elle a explosé d’entrée sur l’Ile de Tasmanie face à une invitée australienne. Enfin, on gardera un coup d’oeil sur Pauline Parmentier qui invitée du grand tableau, disputera là son dernier Open d’Australie avant de ranger les raquettes.

Comme à son habitude le premier Grand Chelem de la saison devrait tenir toutes ses promesses. Et ce, dès lundi avec pas moins de 10 matchs à ne pas louper !

Crédits image principale : Sportsnet.ca

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here