Rodez AF : Des retours en Ligue 2 réussis

0
Ligue 1

Après 26 ans sans compétition professionnelle, le RAF a fait son retour en Ligue 2 après un titre de champion de National bien abouti. Après un départ canon, la seconde partie de saison fut un peu plus mouvementée. Retour sur une belle saison Ruthénoise.

Classement en championnat : 16è: 8 victoires, 8 nuls, 12 défaites. 31 buts marqués, 34 buts encaissés (-3).

Coupe de France : Éliminé en 32è de finale par l’Athlético Marseille (1-2)

Coupe de la Ligue : Eliminé au 1er tour par Grenoble (1-1, 4-5 tab)

Un recrutement sans dépenses et intelligent

Sans gros budget suite à leur double montée presque successive, les Ruthénois devaient être malins dans leur recrutement. Avec très peu de départs (Khaled Ayari, Hugo Robert, Jérémy Mellot, Loïc Coupin et Michel Ramon), le RAF décide dans un premier temps de récupérer gratuitement tous les prêts de la saison précédentes à l’exception de Florian David.

C’est donc David Douline (Clermont), Yohan Roche (Reims) et Nathanaël Dieng (Grenoble) qui restent au club. S’ajoutent à cela cet été les arrobées de plusieurs joueurs libres : Valentin Henry (Brest), Francis Dagy Ndoye (Grenoble), Edwin Maanane (Grenoble), Pape Sané (Caen), Nassim Ouammou (Dunkerque), Ayoub Ouhafsa (Marseille) et Boris Mathis (Everton). En plus de ces joueurs, Bart Straalman (Sarpsborg) et Alexis Alégué (Nantes) arrivent également cet hiver.

Un départ canon puis des périodes de forme irrégulières

Pour les débuts en championnat, Rodez fait bonne figure et ne perd qu’une fois en sept matchs. Avec trois victoires, trois nuls et une défaite dont un carton contre Le Mans 4-1, le RAF se positionne à une cinquième place très ambitieuse.

Néanmoins, cette ambition sera de courte durée. Juste après ce beau début de saison, les hommes de Laurent Peyrelade vont connaitre une période compliquée. Le club enchaîne trois défaites de suite et dégringole dans le bas de tableau. Deux victoires contre Clermont et Chambly vont redonner de la force mais cela ne sera que le calme avant la tempête. Malgré une bonne attaque, le club va payer ses faiblesses dans le repli défensif et enchaîne cinq défaites de suite sur un but d’écart à chaque fois. Une victoire à domicile contre Caen et une défaiye à Grenoble vont clôturer la fin de la phase aller à la 12è place pour les Aveyronnais.

La reprise sera plus rassurante, et Rodez va prendre des points à quasiment chaque match. Néanmoins, la plupart des rencontres se soldent par un match nul et provoquent une glissade au classement pour le club. Avec deux victoires, cinq nuls et deux défaites sur la phase retour, le club termine le championnat à une seizième place peu représentative du niveau de jeu proposé par l’équipe.

Un 5-3-2 bien rôdé avec Ugo Bonnet en artilleur

Hormis deux matchs, Rodez a joué la quasi totalité de ses matchs en 5-3-2. Une tactique qui aura plutôt bien fonctionné dans le jeu offensif mais qui présentera ses limites en défense. La faute à un repli peu performant qui laisse beaucoup de champ d’action aux adversaires.

Dans toute cette histoire, un homme en particulier s’est imposé : Ugo Bonnet. Déjà performant la saison précédente en National, le buteur maison a réussi à passer avec brio le pallier vers la Ligue 2.

Tous les joueurs en fin de contrat en juin et trois départs officialisés

Avec le pressentiment de ne pas se maintenir, Rodez n’avait formulé que des contrats courant jusqu’en juin 2020. Un crash test qui pourrait se retourner contre eux, suite à ce maintien.

Et cela commence déjà. Avec Arthur Desmas qui rejoindra Clermont, Bart Straalman à Grenoble et Dorian Caddy à Laval, certains joueurs ont préféré retrouver un contrat ailleurs. Cependant, l’arrivée de Johann Obiang et la possible signature de Théo Guivarch laissent présager du bon dans la suite du mercato de Rodez. Suite au prochain épisode.

Malgré un classement qui ne reflète pas forcément les prestations de Rodez cette année, le club va pouvoir se mettre en marche pour une seconde année en pro et pourquoi pas viser une place en milieu de tableau la saison prochaine. Demain, direction le Berry pour parler de Châteauroux !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here