Cyclisme

Tour de France : quand Mark Cavendish égale le Cannibale

Mark Cavendish

Lors de la 13e étape, ce vendredi entre Nîmes et Carcassonne, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) visait une quatrième victoire d’étape sur ce Tour de France 2021. Après une nouvelle arrivée au sprint parfaitement maîtrisée, le sprinteur britannique a rempli son objectif. Avec une 34e victoire d’étape sur la Grande Boucle, Cavendish égalait le record d’Eddy Merckx. Retour sur ce succès acquis avec brio.

Comme il en a désormais l’habitude, le train de l’équipe Deceuninck-Quick Step se met en ordre de marche dans le dernier kilomètre de course. À Carcassonne, Kasper Asgreen effectue d’abord un gros relais pour placer idéalement les autres étages de la fusée.

© France tv sport

Mørkøv en puissance

Après le dernier virage à gauche et un moment de flottement dans la « Wolfpack », Davide Ballerini reprend les commandes à 500 m de la ligne. Mais l’Italien part seul et crée un écart avec le peloton, sans emmener ses coéquipiers dans sa roue. Ballerini repris par Iván García Cortina (Movistar), c’est au tour de Michael Mørkøv de passer à l’action dans les derniers mètres.

© France tv sport

© France tv sport

Le Danois fait parler sa puissance et emmène parfaitement Cavendish jusqu’aux trente derniers mètres. À ce moment, Mark Cavendish se déporte sur la droite de son poisson-pilote. Le Britannique n’a plus qu’à clore en beauté ce superbe travail collectif. « The Man of Man » ne faillit pas et arrache une quatrième victoire sur ce Tour, devant Michael Mørkøv et Jasper Philipsen.

© France tv sport

L’art du placement

Mais, outre ce très beau travail réalisé par son équipe Deceuninck-Quick Step, Mark Cavendish fait également parler toute son expérience. Légèrement décroché de son train à 450 m de l’arrivée, le Britannique parvient à revenir.

© France tv sport

© France tv sport

Cavendish joue des coudes (et même de la tête) avec les autres sprinteurs du peloton pour se replacer dans la roue de Michael Mørkøv. Dans cette situation, Cavendish fait parler toute son expérience et son très bon sens du placement. Quand le maillot vert perd légèrement le fil, il est en capacité de le reprendre très rapidement.

© France tv sport

34e victoire

Pour atteindre son objectif de victoire, Cavendish peut donc compter à la fois sur une équipe très bien rôdée, mais aussi sur son talent individuel dans les moments clés. Ce quatrième succès sur le Tour de France 2021 en est la parfaite illustration. À cette occasion, « le Cav’ » porte à 34 son nombre de victoires d’étapes sur la Grande Boucle.

Il rejoint donc le grand Eddy Merckx en tant que recordman du nombre de victoires sur le Tour. Alors qu’il reste huit étapes à disputer, Mark Cavendish peut entrer un peu plus dans l’histoire du cyclisme, en améliorant ce record. Un record qui semblait pourtant presque inaccessible pour le Britannique, au bord de la retraite en fin de saison dernière. Mark Cavendish, ou quand l’impossible devient possible.

Crédit photo : A.S.O./Pauline Ballet
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début