Worlds 2019 : Play-In : Groupe C : La Preview

0

Troisième groupe des Play-In des Worlds 2019 à être présenté, il est sûrement le plus relevé de tous. Entre équipes asiatiques, cela promet du spectacle et des rencontres d’une grande intensité. Parlons des trois équipes de cette poule !

Composition du groupe

Hong Kong Attitude : Seed 3 LMS (Taïwan)

Lowkey Esports : Seed 2 VCS (Vietnam)

MEGA : Seed 1 LST (Asie du Sud-Est)

Hong Kong Attitude

Dernier seed des LMS, HKA est de retour aux Worlds. Après avoir remporté les Regional Qualifier en écartant G-Rex et Flash Wolves, la structure a sécurisé sa place dans ces Play-In. Un changement de roster conséquent (3z, Crash et M1ssion recrutés) qui a payé.

Au niveau des joueurs, on retrouve souvent les mêmes champions joués. Corki au mid, Renekton au top, Braum en support et Lee Sin en jungle. Les plus grosses performances viennent de la midlane et du jungle. M1ssion, est le plus gros dmg dealer (29% des dmg de l’équipes) et possède la deuxième kill participation (69%). Pour la jungle, Crash possède 71% de kill participation et est adepte des supports utilitaires (hormis Lee Sin et Elise, qui font partie de sa rotation). On met les golds sur l’ADC et le Mid en priorité, et le reste de l’équipe est responsable du peeling.

Pour les bans, Tahm Kench, Corki, Azir, Yuumi, Sejuani et Irelia sont les champions les plus bannis contre eux. Tous sont des mains des joueurs, tout sauf une coïcidence.

Pour le moment, ce sont les favoris de ce groupe, mais tout reste possible.

Lowkey Esports

L’équipe, anciennement Friends Forever Gaming, a obtenu sa qualification en battant Team Flash en finale du loser bracket des VCS, qui donne le dernier seed pour les Worlds au Vietnam. C’est la première participation aux Worlds pour la structure, que ce soit pour son ancien naming ou l’actuel.

Côté équipe, LK est connu pour réaliser des games assez rapides (30min de moyenne) avec peu d’objectifs (1,6 drakes/game). Niveau roster, une équipe jeune et peu expérimentée du haut niveau local. Par ailleurs, le sub top, KingJ, est devenu assistant-coach pour la structure. Une grosse rotation des champions pour tous les joueurs. La particularité vient du jungler, DNK, qui est un adepte des junglers AP (Sylas, Elise, Gragas et Nidalee). Il possède d’ailleurs des stats élevées dans le teamplay (68% de KP, 20% de dmg). Tout le reste de l’équipe se suit en niveau de jeu et de statistiques.

Pour les bans, Aatrox, Karma, Gragas, Sylas et Elise. Un target ban jungle et top qui s’est ressenti dans les stats de ces derniers.

Un bon concurrent qui devrait pouvoir accrocher la seconde place, mais attention à MEGA qui pourrait faire mal.

MEGA Esports

En Thaïlande, une équipe est au dessus du lot. MEGA a tout balayé sur son passage en SEA. Par son roster, ses plays, et son invincibilité (3 défaites sur la S9).

Tout l’effectif possède des statistiques impressionnantes au vu de la manière dont ils dominent la région. Il est donc difficile de prendre en considération ces dernières. Ce qui est sûr, c’est la prise d’objectifs rapides : tours, drakes, nashors, heralds, tout y est passé. Des games finies en 29 minutes en moyenne, et 85% de winrate en LST. Des picks très meta, très peu de récurrences dans les champions hormis le support PoP, le jungler Lloyd et le top Rockky qui ont un pic à 6 fois du même champion.Pour l’ADC Deul et le Mid G4, la rota fut plus exhaustive.

Côté bans, Karma, Aatrox, Elise, Yuumi et Azir. Pas de focus en priorité sur eux. C’est un avantage à conserver pendant les Play-In.

MEGA vient clairement en qualité d’outsider, et le plus important est de les voir déjouer les pronostics, à eux de se montrer sur la scène.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here