WTA Palerme : quel bilan ?

1
Ligue 1

Il nous a fallu attendre cinq mois pour voir une Française gagner un tournoi marquant ainsi le retour du tennis dans nos vies. Mais quels enseignements tirer de cette première compétition post-Covid-19 ? Les surprises, les déceptions, le bilan des Françaises, etc.

Des favorites en difficulté

Dès le premier tour, trois têtes de séries tombent avec Elise Mertens, Maria Sakkari et Marketa Vondrousova. D’autres surprises ont eu lieu avec la sortie prématurée de Daria Kasatkina face à l’Italienne Jasmine Paolini. À côté de ces déceptions, les autres favorites passent mais sans vraiment convaincre. Petra Martić tire profit d’un mauvais match de Van Uytvanck, Kontaveit exploite quant à elle une Patricia Tig dans un mauvais jour et Alexandrova bénéficie de la baisse de régime physique de Mladenovic pour passer. Globalement, ce premier tour met en exergue un manque de rythme et de compétition collectif qui permet de lisser le niveau de chacune des concurrentes.

Des Italiennes surprenantes

Tout d’abord, il y a la surprise Elisabetta Cocciaretto, invitée par le tournoi, qui passe facilement son premier tour (7/6 6/3) face à Polona Hercog. Elle crée ensuite une énorme surprise en éliminant sans trembler la tête de série numéro six, Donna Vekić en produisant un tennis de très grande qualité pour ensuite céder sur la future finaliste, Kontaveit. Il y a aussi le retour au premier plan de Sara Errani, ancienne finaliste de Roland-Garros et invitée à Palerme. Elle se faufilera jusqu’en quart de finale où Fiona Ferro parviendra à battre la vaillante Italienne. Enfin, Camila Giorgi, capable du meilleur comme du pire, nous a montré sur ce tournoi tout ce qu’elle savait faire de mieux. Une superbe remontée en quart de finale face à Yastremska illustre bien ce fait.

Et les Françaises…

Un peu de chance pour débuter avec Océane Dodin qui, défaite au dernier tour des qualifications, apprend dans la soirée son repêchage dans le tableau principal avec un match contre Zidanšek. Elle perd finalement au second tour face à Dayana Yastremska. Ensuite, il y a la déception du côté de Kristina Mladenovic sortie dès le premier tour par Alexandrova. On peut mettre cette défaire sur le manque de rythme physique pour la Française malgré de bonnes exhibitions post-Covid-19. Enfin, la surprise de ce tournoi, Fiona Ferro, arrivait avec de la confiance en Italie, forte de ses deux titres en exhibition et de la possibilité d’avoir pu jouer tous les jours pendant le confinement. Elle confirme ses attentes de la meilleure des manières en remportant le tournoi en jouant un tennis admirable.

Cette première sortie post-Covid19 est déjà une réussite sur le plan sanitaire car le tournoi a pu aller jusqu’au bout sans accroc majeur malgré un cas positif en début de tournoi. Sur le plan tennistique, les joueuses manquent encore de rythme et de compétition ce qui permet de nombreuses surprises. On attend maintenant la suite avec Prague et Lexington cette semaine et la confirmation de Fiona Ferro, qui fait son entrée dans le top 50.

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

  1. Très bel article, très bien écrit, l’auteur souligne à merveille les points essentiels à retenir de ce premier tournoi post covid.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here