30 Days NBA Rewind : Brooklyn Nets

0
Ligue 1

Avec le NBA Hiatus, il n’y a plus de matchs à se mettre sous la dent. Ce n’est néanmoins pas une raison pour arrêter de parler de notre sport préféré. We Sport profite de la pause au cours de cette saison 2019 pour revenir sur l’histoire, les joueurs et les moments qui ont fait la gloire de chacune des trente franchises NBA. Place aux Nets de Brooklyn.

L’histoire des Nets 

1976 : les Nets débarquent dans la grande ligue. Après 9 ans dans l’ABA, les New Jersey Nets voient le jour. Ils arrivent avec le mythique Nate Archibald, qui fera surtout le bonheur de Boston les années suivantes. Un autre joueur mythique est déjà à Brooklyn : Julius Erving. Mais l’arrivée en NBA des Nets cause une grande rivalité avec les Knicks, compensation financière pour leur arrivée, Julius Erving qui est en lutte avec la direction, et Dr J file aux Knicks pour la carrière qu’on lui connaît. Archibald se fracture le pied, Brooklyn végète au fond de la Ligue. Les Nets sont vu comme d’éternels loosers pendant de longues années. Ils arrivent à se qualifier quelques fois pour les playoffs sans jamais vraiment croire à ne serait-ce qu’une finale de conférence. Des picks de draft manqués, des affaires internes ou la lutte avec les Knicks, Brooklyn est maudit.

Jason Kidd : le changement total

A l’été 2001, Stephon Marbury est tradé contre Jason Kidd, un des plus gros coups de l’histoire de Brooklyn (oui l’été dernier est passé par là). La conférence Est est totalement affaiblie depuis la fin de l’ère Bulls, Brooklyn enchaîne les succès jusqu’en finale. Sauf qu’en finale, ils tombent contre le duo Shaq, Kobe et les Lakers. 4-0, loosers vous avez dit ? L’année d’après, bis repetita contre les Spurs. 4-2 cette fois, mais toujours pas de trophée à Brooklyn. La saison 2003-2004 est plus tendue, la signature d’Alonso Mourning est discutable et ce dernier ne dispute que 18 matchs. En interne, Jason Kidd se dispute avec Byron Scott et ce dernier se voit viré. La suite ne sera pas meilleure, malgré l’arrivée de Vince Carter, les Nets échouent régulièrement en playoffs, leur temps est passé. Loosers again …

2019 : Brooklyn c’est clean

Vous connaissez tous l’histoire. Durant, Irving. Brooklyn casse tout sur le marché des transferts, si le deuxième arrive de Boston en agent libre, KD lui est sign and trade par les Warriors contre D’Angelo Russell. Hélas, Irving n’aura joué que quelques matchs, KD lui a regardé tout ça depuis le banc… en attendant enfin la gagne ?

La période clé ?

Indéniablement les années que nous sommes en train de vivre. Jamais Brooklyn n’a eu une équipe aussi forte. Dinwiddie, Durant, Irving, LeVert. Cette équipe est pétrie de talent et s’est construite pour aller chercher le titre. C’est maintenant que la franchise doit perdre son statut d’éternel looser.

La salle des trophées …

2 fois champion de la conférence Est (2002-2003)
4 fois champion de la division Atlantique (2002-2003-2004-2006)

Numéros retirés : Petrovic (3), Kidd (5), Williamson (23), Melchionni (25), Erving (32), Williams (52).

Mention spéciale au numéro 72 retiré par Brooklyn pour un célèbre rappeur du quartier : The Notorious B.I.G

Les joueurs clés
SAN ANTONIO – JUNE 4: Jason Kidd #5 of the New Jersey Nets advances the ball in Game one of the 2003 NBA Finals against the San Antonio Spurs at SBC Center on June 4, 2003 in San Antonio, Texas. The Spurs won 101-89. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2003 NBAE (Photo by Jesse D. Garrabrant/NBAE via Getty Images)

Jason Kidd : 7 saisons chez les Nets, une influence incroyable sur le jeu. Si son caractère parfois bien trempé est venu contrasté avec un jeu si collectif et si agréable, il aura marqué de son empreinte le début du millénaire avec les Nets. Sans lui, Brooklyn n’aurait peut être sûrement jamais connu les finales.

KD ? Kyrie Irving ? Une bague et on en reparle.

Rendez-vous demain pour la suite de cette série où nous prendrons la direction de pas Charlotte, mais pas que, pour y parler d’Hornets. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here