Alharbi El Jadeyaoui : Lens : “C’est la première fois que je voyais un entraînement avec 2000/3000 supporters !”



Arrivé au RC Lens en janvier 2014, Alharbi El Jadeyaoui est l’un des  « Sang & Or » qui ont acté la montée du club en ligue 1. Le natif de Strasbourg a tout d’abord fait ses armes en France avant de prendre la route de Qarabag en 2016, où il a été champion d’Azerbaidjan, puis de Ratchaburi. Il fait son grand retour en Domino’s ligue 2 début 2018 en posant ses valises à Grenoble, alors en National 1 avant de rejoindre la deuxième division au terme de la saison. A l’aube de la rencontre opposant son ancien club à l’actuel, l’attaquant franco-marocain de 32 ans, nous raconte son passage dans le club artésien, entre souvenirs, montée et ambiance. Rencontre !

 

Bonjour Alharbi. Pierre Gibaud nous racontait cette semaine qu’il prenait le match face au Racing comme une “rencontre test”. Dans quel été d’esprit êtes-vous pour votre retour à Bollaert ?

Oui c’est un match test, on a le même nombre de points au classement ! Automatiquement on va pouvoir évaluer notre niveau face à cette équipe de Lens. Personnellement ça me fait super plaisir de revenir à Bollaert ! C’est le meilleur stade où j’ai joué, on a vécu la montée en ligue 1.. Je suis hyper heureux !

 

Que retenez-vous de votre passage au RCL en général ?

Que du bon ! On est monté même si la ligue 1, c’était un peu plus compliqué ! On a eu les soucis financiers, le président s’est effacé, on n’a pas pu recruter, donc ça a été un coup dur. On a essayé de se battre avec nos armes, je pense qu’on n’a pas fait honte au RC Lens mais on savait qu’on allait avoir du mal à rester en ligue 1. On est descendu en fin de saison, mais bon, on a quand même passé une belle saison malgré les difficultés, c’est dommage.

 

Quel est votre plus beau souvenir lié au Racing ?

La montée en ligue 1 qu’on obtient en Corse. Surtout ce retour à l’aéroport dans la nuit, tout ce monde qui nous attendait là-bas, la fête qui s’en est suivie, ce sont des moments inoubliables ! Lens est vraiment un grand club, je le suis depuis toujours et je leur souhaite un retour en ligue 1, qui est leur vraie place.

 

 

Votre souvenir des supporters ?

Le souvenir que j’ai des supporters ? C’est l’un des meilleurs publics en France si ce n’est que le meilleur .. Cet amour qu’ils ont pour le club, pour ces joueurs aussi parce que c’est vraiment une famille ! Les supporters sont liés aux joueurs, ils sont très proches. C’est la première fois que je voyais un entraînement avec 2000/3000 supporters ! Un mercredi où le club ouvrait l’entraînement au public, il y avait tout ce monde ! C’était incroyable. C’est dur à oublier.

 


 

Avez-vous gardé contact avec vos anciens coéquipiers ?

Oui j’ai gardé contact avec la plupart ! On s’envoie des messages, on s’appelle, on se croise. Ahmed Kantari, Danijel Ljuboja, Alaeddine Yahia, Benjamin Bourigeaud ! Quand vous montez en ligue 1 avec une équipe, il y a toujours des liens forts qui se créent ! On est toujours en contact et toujours content de se voir !

 

Avez-vous une anecdote de vestiaire à nous raconter ?

Il y en a tellement (rires) ! Après la montée en ligue 1 on est parti à Marbella tous ensemble. Le coach, le staff, toute l’équipe, et franchement on avait passé une semaine magnifique avec plein de rires ! Mais vous raconter des trucs dans le détail, non, désolé (rires) !

 

Merci Alharbi pour cet échange ! Bonne saison et bonne continuation.



 

Image Une

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire

justo pulvinar dapibus at adipiscing tempus leo