ATP : Andy Murray pourrait revenir pour Wimbledon

Selon les dires de sa mère, Judy, Andy Murray pourrait revenir à la compétition pour Wimbledon (01-15 juillet). L’Écossais avait déclaré vouloir terminer sa carrière après le tournoi britannique. Une probable fin de carrière prématurée, due à une blessure à la hanche qui le ronge depuis plusieurs années.

 

Le retour d’un homme blessé. On l’avait quitté en Australie, exténué, blessé dans sa chair. Une défaite en 5 sets et plus de quatre heures de combat acharné face à Bautista-Augut. Après le match, il déclara vouloir revenir l’année prochaine, subjugué par l’ambiance régnant lors du premier Grand Chelem australien. Une déclaration faisant écho à son envie, évoquée en début de tournoi, de vouloir se retirer du tennis après Wimbledon, à cause d’une blessure à la hanche qui l’empêche d’évoluer sans ressentir une immense douleur.

L’ancien numéro un mondial s’est fait opérer fin janvier. Selon ses mots, cette opération pourrait “l’empêcher de rejouer au tennis à haut niveau” et qu’à l’heure d’aujourd’hui, “il y a  moins d’une chance sur deux” qu’il dispute le tournoi de Wimbledon en simple. Mais le tableau n’est finalement pas si noir qu’on l’imagine. Lors d’un entretien pour la BBC, Judy Murray, la mère d’Andy, a déclarée que son fils était « prudemment optimiste quand à sa participation à Wimbledon. « On lui a dit de ne pas faire de travail d’impact, c’est-à-dire courir dans le jardin en frappant dans une balle, pendant trois mois, mais il préfère taper la balle contre le mur depuis une position statique ». conclut-elle.

 

Il est encore trop tôt pour statuer sur sa participation ou non pour Wimbledon, mais ce qui est sur c’est qu’Andy Murray est lancé dans une course contre la montre pour disputer une dernière fois son tournoi fétiche.

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/atp-monte-carlo-medvedev-sest-ecroule-premiere-finale-pour-lajovic/

 

Crédit photo : BBC

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

neque. tristique luctus amet, non fringilla