C’était la Coupe du Monde 2018…

Tous les 4 ans, notre esprit est habité lorsque la plus belle des compétitions de football pointe le bout de son nez ! La Coupe du Monde représente bien plus que 64 matchs de foot, c’est un facteur économique, populaire et même politique dans certain cas. De plus, le fait qu’elle n’ait pas lieu tous les 4 matins rajoute encore plus à sa valeur et donc aux émotions et à l’attente que nous y consacrons. A l’aube de la grande finale entre la France et la Croatie, retour sur les moments forts de ce mondial russe.

 

France & Croatie : finalistes légitimes

La finale de cette 21ème Coupe du Monde est presque l’affiche idéale. Alors certes, sur le papier, cela ne vaut pas un France – Brésil, mais la Croatie ne serait-ce pas l’équipe qui a fait la plus forte impression lors des phases de poules, et la France celle qui s’est montrée la plus solide lors de la phase finale ? En effet, les Croates nous ont émerveillé dans la poule D qui était la leur. Trois victoires sur le Nigéria, champion d’Afrique en titre, l’Argentine, vice-championne continentale en titre, et l’Islande, révélation européenne de ces dernières années. Plus poussifs par la suite, les joueurs de Zlatko Dalic ont néanmoins montré de grosses ressources mentales pour atteindre le stade de la finale (trois prolongations et deux séances de tirs aux buts). Les Français ont quant à eux connu le chemin inverse. Poussifs lors des poules, les Bleus ont impressionné ensuite, faisant preuve d’une solidité et d’une polyvalence en toutes circonstances. Résultat, les coéquipiers de Kylian Mbappé sont sortis de la partie de tableau dite de la “mort”. Lors de cette ultime rencontre, ils seront favoris face à Rakitic & co, mais attention à ne pas reproduire les même erreurs que par le passé (lors des finales 2006 et 2016 notamment), car on le sait bien, tout est possible dans le football, c’est d’ailleurs ce qui fait son charme.

 

Autres tops

  • La Russie : On était inquiet, pour ne pas dire très inquiet pour cette équipe russe avant le Mondial. Un jeu pauvre et des résultats en berne, n’incitaient pas vraiment à l’optimisme. Et malgré tout, la Russie nous a surpris ! Une victoire éclatante 5-0 lors du match d’ouverture face à l’Arabie Saoudite, puis une face à l’Egypte, permet au pays organisateur de remplir l’objectif en se qualifiant pour les 8ème de finale. Là, la bande à Dzyuba réalise un des exploits du Mondial en sortant un des favoris, l’Espagne, aux tirs aux buts. Image associée
  • La Suède : Après avoir déjà éliminé l’Italie et les Pays-Bas en qualifications, les Suédois ont une nouvelle fois joué les coupeurs de tête en Russie. Tout proche de battre l’Allemagne en poules, ils se sont qualifiés au crédit d’une éclatante victoire 3-0 face au Mexique. Après une victoire contre la Suisse, ils rendront néanmoins les armes face aux Anglais (0-2) en quarts de finale.
  • La Belgique : Troisième de ce Mondial, les Belges ont développé un jeu séduisant et ont notamment battu le Brésil et l’Angleterre à deux reprises. C’est le meilleur résultat de la Belgique en Coupe du Monde.

 

Les flops :

  • L’Allemagne : C’est évidemment LE flop de cette compétition. Tenante du titre, l’Allemagne est sortie dès le premier tour. Après une défaite initiale face au Mexique et une victoire in-extremis face à la Suède, les joueurs de Low ont coulé face à la Corée du Sud (défaite 0-2). Les coéquipiers de Manuel Neuer n’ont jamais été en position de pouvoir espérer voir les 8ème, et devront se remettre en question d’ici à l’Euro 2020.
    Résultat de recherche d'images pour "allemagne coupe du monde 2018"

    Source : Ouest France

     

  • L’Afrique : L’Egypte, le Maroc, le Sénégal, le Nigéria, la Tunisie, tous ont un point commun : ils ont été éliminés en poules.. soit un zéro pointé pour le continent africain.
  • L’Espagne : L’éviction du sélectionneur Lopetegui deux jours avant le match face au Portugal prédisait une Coupe du Monde compliquée pour les Espagnols. En effet, malgré une première place de poules obtenue sur le gong, le piège s’est refermé sur eux lors du 8ème de finale face à la Russie, lors duquel ils sont battus aux tirs aux buts.

 

Des matchs au scénario dramaturgique

  1.  Portugal 3-3 Espagne : Premier choc de cette CDM. Triplé de Ronaldo. 6 buts. Deux bombazos. Premier frisson. https://www.youtube.com/watch?v=4rp2aLQl7vg&list=PLCGIzmTE4d0hww7NG9ytmooEUZov2k-23
    Résultat de recherche d'images pour "ronaldo coupe du monde 2018"

    Source : RTL

  2. France 4-3 Argentine : Match tournant pour les Français dans la compétition. Pavard nettoie la lucarne. Mbappé explose. La France est en quarts. https://www.youtube.com/watch?v=6C6oOcDFmLY&index=3&list=PLCGIzmTE4d0hww7NG9ytmooEUZov2k-23 
    Résultat de recherche d'images pour "coupe du monde 2018"

    Source : Ouest France

  3. Argentine 0-3 Croatie : L’Argentine explose, la Croatie se révèle réellement aux yeux du monde entier. La compétition change d’horizon pour les deux équipes. https://www.youtube.com/watch?v=hcM5n71XmBo&list=PLCGIzmTE4d0hww7NG9ytmooEUZov2k-23&index=8 
    Image associée

    Source : RTL

  4. Allemagne 2-1 Suède : Menés 1-0, les Allemands s’arrachent et, grâce à un coup-franc magistral de Kross, conservent à ce moment-là leurs chances de qualification. https://www.youtube.com/watch?v=4e9a3KptfC0&index=11&list=PLCGIzmTE4d0hww7NG9ytmooEUZov2k-23
  5. Belgique 3-2 Japon : Opposés à la surprise japonaise, les Belges sont surpris et se retrouvent menés 2-0 à une demi-heure de la fin. Remontada. https://www.youtube.com/watch?v=fJeJuc27ggE&list=PLCGIzmTE4d0hww7NG9ytmooEUZov2k-23&index=10

 

Cette Coupe du Monde nous aura donc offerte de nombreux moments de plaisir. Rendez-vous demain (17h00) au stade Loujniki de Moscou pour l’ultime rencontre entre la France et la Croatie, à l’issue de laquelle on connaîtra le grand vainqueur de cette édition 2018 !

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

elementum suscipit Aenean leo. ut dolor quis vel, pulvinar efficitur. fringilla