Basketball

Cinq majeur NBA: James Harden plus fort que Los Angeles

James Harden en mission

James Harden roi de l’Est, l’envol de Zach LaVine, retour sur terre pour De’Aaron Fox et Khris Middleton le lieutenant de Giannis en difficulté. On vous présente notre cinq majeur et notre cinq malheur de la semaine.

 

Cinq majeur: James Harden montre les muscles

Arrière: James Harden (Brooklyn Nets)

C’est pour l’instant James Harden le patron des Nets et il l’a encore prouvé cette semaine en l’absence de Kevin Durant ! Un triple-double pour se mettre en jambe contre Sacramento, avant un match à 38 points contre Phoenix et deux victoires très importantes contre les deux équipes de Los Angeles. Bon contre les Lakers (23 points et 11 passes), James Harden a été excellent contre les Clippers avec 37 points et 11 rebonds et 7 passes. Le tout avec des pourcentages au dessus des 50% ! Élu joueur de la semaine à l’Est, le barbu est en mission du côté de Brooklyn et cela se confirme de semaine en semaine.

Arrière: Zach LaVine (Chicago Bulls)

Chicago a remporté trois de ses quatre matchs cette semaine et c’est en grande partie grâce à Zach LaVine. Quatre matchs à plus de 30 points dont une pointe à 38 points contre Sacramento (à 75% de réussite !) pour l’arrière des Bulls qui évolue à un niveau all-star en ce moment. Actuellement neuvième de la conférence Est, les Bulls peuvent sérieusement envisager les playoffs si Zach LaVine continue d’enchainer les cartons !

Intérieur: Zion Williamson (New Orleans Pelicans)

Zion Williamson est en train de passer un cap ! Il enchaine les grosses performances et New-Orleans se rapproche de la dixième place. Le numéro un de la draft 2019 finit la semaine avec 29,5 points de moyenne avec un pourcentage de réussite de 66,6%. Contre Boston, Zion a également fait preuve d’une grande force mentale. Alors que son équipe était menée de 20 points et qu’il était en grande difficulté, Zion Williamson a sonné la révolte de son équipe avant de marquer un and-one tout en puissance pour envoyer son équipe en prolongation. Une prolongation maitrisée par les Pelicans !

James Harden dans le cinq majeur

Intérieur: Julius Randle (New York Knicks)

Les Knicks vont-ils enfin avoir un joueur all-star ? En tout cas, Julius Randle a toutes les chances de participer au match des étoiles cette saison. Auteur de son record en carrière avec un match à 44 points contre Atlanta, il affiche une moyenne de 31,3 points cette semaine. Surtout New York a encore gagné deux matchs sur trois et la franchise de la grosse pomme est actuellement septième de la conférence Est. Les playoffs sont plus que jamais d’actualité pour les Knicks !

Pivot: Joel Embiid (Philadelphie 76ers)

Absent en début de semaine, Joel Embiid a ensuite démontré qu’il était un des favoris au titre de MVP. Un quasi triple-double contre Houston (31 points, 11 rebonds et 9 passes) avant un chef d’œuvre contre Chicago. Auteur de son record en carrière, le pivot camerounais a détruit la raquette des Bulls avec 50 points et 17 rebonds pour le joueur le plus dominant de la NBA actuellement. Contre Toronto, il a été plus en difficulté avec “seulement” 25 points, 17 rebonds et une défaite. Insuffisant pour faire oublier sa semaine exceptionnelle (35 points et 15 rebonds de moyenne).

 

Cinq malheur: Retour sur terre pour De’Aaron Fox

Arrière: De’Aaron Fox (Sacramento Kings)

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour De’Aaron Fox. Excellent au début du mois de février, le meneur de Sacramento a été en difficulté cette semaine. 15,75 points/match avec notamment un match à, à peine, 11 points contre Miami. Évidemment, la baisse de régime de De’Aaron Fox coïncide avec des défaites pour les Kings. Six défaites consécutives (dont quatre cette semaine) et les espoirs de playoffs sont en train de s’envoler dans une conférence Ouest très concurrentielle.

Arrière: Kemba Walker (Boston Celtics)

Y-a-t-il un problème Kemba Walker à Boston ? Très bon lors de la victoire contre Atlanta (28 points à 62% au shoot), il a été moyen contre Denver (17 points) et carrément indigent lors de la défaite contre les Pelicans. Lors de ce match, on a (comme souvent) vu le mauvais visage de Kemba Walker. Celui d’un meneur très maladroit qui force beaucoup trop son shoot. Il finit ce match à 14 points avec un horrible 1/12 à 3-pts. Actuellement sixième de la conférence Est, le problème Kemba Walker pourrait devenir de plus en plus important du côté de Boston.

Intérieur: John Collins (Atlanta Hawks)

Actuellement onzième de la conférence Est, la saison d’Atlanta est en train de tourner au cauchemar. Les recrues sont en difficulté, Trae Young est sur courant alternatif et John Collins ne progresse pas. En quatre matchs cette semaine, le joueur des Hawks n’a pas dépassé la barre des 20 points. Il est même totalement passé à côté contre Boston avec seulement 8 points à 3/13 au shoot. Sur les dix derniers matchs, Atlanta n’en a remporté que trois et John Collins n’est pas étranger à cette mauvaise passe.

Intérieur: Khris Middleton (Milwaukee Bucks)

Si les Bucks ont enchainé les défaites de manière inquiétante, c’est en partie à cause de la baisse de régime de Khris Middleton. Si Giannis Antetokounmpo est toujours au top, ce n’est pas le cas de son lieutenant.  Lors de la double confrontation contre Toronto, il n’a inscrit que vingt-quatre points en deux matchs et Milwaukee s’est incliné deux fois… Heureusement, la fin de semaine a été un mieux pour Khris Middleton avec vingt points et la victoire contre OKC mais seulement 38% de réussite. Il a fini la semaine avec enfin un match digne de ce nom contre Cleveland : 32 points, 8 rebonds et 6 passes ! Khris is back ?

Pivot: Al Horford (Oklahoma City Thunder)

Al Horford a-t-il la tête ailleurs ? Après un bon début de saison, le pivot d’OKC est passé à côté cette semaine avec une moyenne d’à peine 12.5 points et 6 rebonds par match pour deux défaites en trois matchs. Annoncé du côté de Boston, les rumeurs de transfert ont semblé perturber Big Al qui n’a pas eu le même rendement que d’habitude. Décidément la reconstruction est difficile du côté du Thunder.

 

crédit photo couverture: Skysports

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire