Colin Kaepernick, la caution de la NFL

0
Crédit photo: La presse
Ligue 1

Les évènements actuels aux États-Unis, liés à la mort de George Floyd, ont et auront évidemment des répercussions sur la prochaine saison sportive à venir. Cela sera sûrement la cas en NFL où les termes “genou à terre” et “Colin Kaepernick” reviennent dans beaucoup de discussions. Si son genou au sol a pour l’instant causé la perte de Colin Kaepernick, c’est le genou de Dereck Chauvin sur le coup de George Floyd qui pourrait relancer sa carrière. En tout cas, il est évident que si retour il y a il sera forcément plus politique que sportif. Tout comme son chômage forcé depuis trois saisons…

 

Colin Kaepernick un paria sur le retour?

“I can’t breathe”

C’était il y a six ans, en 2014, l’Amérique s’embrasait (déjà!) suite au meurtre d’Eric Garner par des policiers. Une énième bavure dont fût victime une nouvelle fois un afro-américain. Suite à l’acquittement des policiers en décembre 2014, le slogan “I can’t breathe” devient viral et beaucoup d’athlètes soutiennent cette cause à l’époque. C’est notamment le cas de Lebron James qui arbore un t-shirt à la mémoire d’Eric Garner.

LeBron James affiche son soutien au mouvement “I Can’t Breathe” en 2014 (crédit photo: Bleacher Report)

Quelques mois plus tard, même si le problème est encore d’actualité, les manifestations sportives ou extra-sportives se font plus rares et Colin Kaepernick va vite se retrouver isolé dans son combat. Au début de la saison NFL de 2016, il est à l’origine du fameux “genou à terre” pendant l’hymne national. Une manière de dénoncer l’oppression que subissent les afro-américains. Une insulte à la patrie pour bons nombres d’américains proche de Donald Trump !

 

Kaepernick rapidement isolé

Si beaucoup de joueurs soutiennent Colin Kaepernick au début de ce mouvement de protestation. Ses soutiens se font de plus en plus rare au fil de la saison. Les pressions des dirigeants et des supporters se font de plus en plus fortes, ce qui oblige la plupart des joueurs à arrêter de poser le genou à terre pendant l’hymne.

Rapidement le quarterback des 49ers se retrouve seul ou presque (seul son coéquipier Eric Reid ose encore poser son genou à terre) dans ce mouvement de protestation. Il devient l’ennemi numéro 1 de l’Amérique puritaine et surtout de Donald Trump qui n’hésite pas à le traiter de fils de p*** lors d’une intervention publique…

Sans contrat à la fin de la saison 2016, Colin Kaepernick décide de tester le marché. Il se rend vite compte qu’il risque de payer cher son coup de genou au drapeau américain ! Certes ces meilleures années sont sûrement derrière lui mais, à tout juste 29 ans, il avait à ce moment le niveau pour, au-moins, être remplaçant dans beaucoup de franchises. Mais aucun propriétaire n’a voulu prendre le risque d’engager Colin le rebelle.

Colin Kaepernick genou à terre pendant l’hymne. (crédit photo: NBC News)
Le retour de Kaepernick, le serpent de mer de la NFL

À l’image de la neige en hiver ou des bouchons sur les routes au mois d’Aout, le retour de Colin Kaepernick revient inlassablement quand on parle de NFL.

Hécatombe au poste de quarterback, workout organisé par la NFL, simple rumeur de coup de fil, toutes les raisons sont bonnes pour évoquer le retour de “Kaepernick le maudit” en NFL. Oui mais voilà, pour l’instant, toujours pas de Colin Kaepernick dans un effectif NFL depuis maintenant trois saisons. Est-ce que le joueur souhaite vraiment revenir, la NFL lui ferme-t-elle la porte ? Il est difficile de répondre mais il y a tout de même une raison politique derrière cette retraite forcée. Difficile de croire qu’un quarterback qui a amené son équipe au Super Bowl n’a plus le niveau pour être le deuxième ou troisième quarterback des Bengals, Dolphins ou encore des Jets… Ce boycott a d’ailleurs été dénoncé par le joueur qui a obtenu un gros chèque de la NFL en 2019. Un gros chèque certes mais toujours aucune proposition !

 

La NFL retourne sa veste

Même si un retour de Colin Kaepernick reste évidemment hypothétique, il est plus que jamais d’actualité. Ce potentiel retour est plus du à l’actualité qu’au réel niveau de l’ancien quarterback des 49ers.

Le meurtre de George Floyd réveille l’Amérique

Suite à la mort de George Floyd, le mouvement “Black Lives Matter” est reparti de plus belle aux États-Unis. Six ans après la mort d’Eric Garner, les problèmes sont évidemment toujours là, en atteste la similitude entre la mort de Garner et la mort de Floyd. Depuis plusieurs semaines, les manifestations anti-discrimination raciale se multiplient aux États-Unis et également en Europe et évidemment le spectre du genou à terre ressurgit au pays de l’oncle Sam.

Le sport un moyen d’expression

Colin Kaepernick et LeBron James l’ont prouvé il y a quelques années, le sport est un excellent moyen d’expression et de protestation. Les ligues professionnelles sont constituées de beaucoup de joueurs afro-américains et l’exposition médiatique est énorme. Malheureusement les enjeux financiers font que ces protestations ne sont pas trop appréciées. Colin Kaepernick peut en attester…

En tout cas, il est évident que le problème devrait être d’actualité lors de la reprise de la saison NFL ou NBA. Les protestations pourraient se répandre comme une trainée de poudre. Les joueurs qui poseront un genou à terre pourraient être très nombreux (Kyler Murray par exemple).

La NFL multiplie les signes

Depuis quelques semaines, les dirigeants de la NFL sentent le vent tourner et ils doivent se douter que les évènements qui se déroulent actuellement aux États-Unis pourraient avoir des répercussions sur la saison à venir.

Petit à petit mais sans trop de discrétion, la NFL est donc en train de retourner sa veste. Après avoir publié une lettre d’excuse à l’encontre de Kaepernick, le patron Roger Goodell a carrément donné une interview où il incite les franchises à recruter Colin Kaepernick. C’est le monde à l’envers pour une ligue qui avait été jusqu’à obliger EA Sports à supprimer le nom de Kaepernick sur une chanson de Madden 2019 !

Les Seahawks et maintenant les Chargers sont prêts à donner sa chance à Kaepernick. Le joueur serait même tout prêt d’un “workout” avec la franchise de Los Angeles. Encore plus fort, même le président Donald Trump a affiché son soutien à l’ancien 49ers. Il n’est pas contre voir un retour de Kaepernick en NFL.

Vous l’aurez compris, le retour ou non de Colin Kaepernick en NFL est une nouvelle fois un évènement politique. Pour la NFL (voir pour Donald Trump), il pourrait servir à apaiser les tensions. Pour les propriétaires des franchises, cela serait un super coup de pub. Après avoir été considéré comme un paria, Kaepernick est de plus en plus populaire. Il est notamment devenu un des symboles de la lutte anti-raciste aux États-Unis.

 

Et le joueur dans tout ça?

Si son nom est beaucoup revenu dans les médias ces derniers temps, le joueur s’est très peu exprimé. Si il a évidemment apporté son soutien à la famille de George Floyd et aux manifestants. Il ne s’est pas exprimé sur son avenir sportif.

Même si une franchise lui propose un contrat, l’acceptera-t-il? Après trois ans de boycott, il aura fallu attendre une nouvelle affaire de bavure policière et des nouvelles émeutes pour que la NFL donne sa chance à Colin Kaepernick… Étrange coïncidence qui pourrait refroidir le joueur.

En même temps, sa carrière sportive est derrière lui. Et un nouveau contrat en NFL pourrait amener une énorme exposition à son combat.

On verra dans les prochaines semaines si les offres sont concrètes et si le joueur souhaite revenir en NFL. En tout cas, on espère tous revoir Kaepernick et son genou à terre lors du début de la prochaine saison !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here