On en parle aussi...

Coupe du Monde 2022 : Présentation du groupe H

Coupe du Monde

Pour la dernière Coupe du Monde de Cristiano Ronaldo, le Portugal rêve d'ajouter sa première étoile à son maillot.

Le Portugais Cristiano Ronaldo, l'Uruguayen Luis Suarez et le Sud-Coréen Son Heung-Min sont trois des joueurs vedettes du tournoi qui s'affronteront à la Coupe du monde dans six mois. Avec plus de 200 buts à eux deux, on peut dire que le Groupe H regorge d'attaquants de premier plan. L'autre équipe du Groupe H, le Ghana, n'a peut-être pas la même qualité de star dans sa ligne d'attaque, mais n'excluez pas que la nation africaine sorte de l'un des groupes les plus compétitifs de la Coupe du monde.

Dates, heures (locales) et lieux des matches du groupe H

Jeudi 24 novembre

  • 16h00 Uruguay – Corée du Sud – Education City Stadium
  • 19h00 Portugal – Ghana – Stade 974

Lundi 28 novembre

  • 16h00 Corée du Sud – Ghana – Education City Stadium
  • 22:00 Portugal – Uruguay – Lusail Stadium

Vendredi 2 décembre

  • 18h00 Corée du Sud – Portugal – Education City Stadium
  • 18h00 Ghana – Uruguay – Stade Al Janoub

La “dernière danse” de Cristiano Ronaldo

À 37 ans, Cristiano Ronaldo est le deuxième joueur de champ le plus âgé de la Premier League. Juste derrière Thiago Silva, de Chelsea. Depuis son dernier anniversaire, Ronaldo compte déjà deux triplés à son actif. L'homme est tout simplement un phénomène et il cherchera à écrire une nouvelle page d'histoire lors de la Coupe du monde de cette année. L'attaquant portugais a participé aux Coupes du monde 2006, 2010, 2014 et 2018 et a marqué à chaque fois. Pendant cette Coupe du monde, il espère battre des records en devenant le premier joueur à marquer dans cinq Coupes du monde différentes.

Malgré son âge avancé, en termes de football, il est toujours l'homme à abattre pour le Portugal. Malgré les critiques qui suggèrent que son étoile est sur le déclin, peu de gens parieraient contre le fait qu'il inspire une fois de plus sa nation à un succès improbable. Pedro Mendonca, entraîneur et compatriote, a déclaré : “C'est un gars qui aime la pression et qui aime que tout le monde soit contre lui. Peut-être que c'est sa “dernière danse”, comme Michael Jordan. Nous savons qu'il n'est plus le joueur qu'il était il y a cinq ou dix ans, mais il marque des buts si le ballon lui parvient dans la surface. Je pense que, dans les phases à élimination directe et dans ce type de matches, il peut être un joueur de premier plan et décider des matchs.”

Uruguay : l'âge et l'expérience seront-ils une bonne chose ?

L'Uruguay est confronté au même dilemme que le Portugal. Son équipe vieillissante semble prête pour un dernier tour de piste sur la scène internationale. Luis Suarez et Edinson Cavani sont deux des plus grands joueurs de l'histoire de l'Uruguay, mais leurs meilleurs jours sont-ils derrière eux ?

Les Uruguayens, eux, ont une mentalité de gros bras et une attitude “never say die”. La meilleure illustration en est peut-être la rencontre épique de 2010 avec le Ghana. Ce match a été surnommé l'un des moments les plus controversés de l'histoire de la Coupe du monde. Luis Suarez a manipulé le ballon à la dernière minute de la prolongation pour priver les Africains d'une place en demi-finale. Le Ghana rate le penalty qui en résulte et la séance de tirs au but qui s'ensuit anéantit les espoirs de gloire africaine à Soweto.

Tim Vickery, spécialiste du football sud-américain, se souvient de cette soirée dramatique en Afrique du Sud. “Mon principal souvenir de ce match est d'avoir ressenti la force du soutien panafricain. L'Uruguay n'affrontait pas seulement une nation. Ils affrontaient un continent. C'est le genre de situation dos au mur que l'Uruguay apprécie tant. Souvent, l'Uruguay a joué contre le pays hôte – ou contre l'équipe que le pays hôte encourageait – et a pris plaisir à sabrer le champagne du pays hôte. Il y a toujours eu un énorme caractère dans cette équipe, et parfois c'est un peu comme le vieux boxeur Joe Frazier. Plus c'est dur, plus ils aiment ça”. Les deux nations se retrouveront au stade Al Janoub.

Son est le principal espoir de la Corée du Sud

La campagne 2018 de la Corée du Sud a été marquée par le principe “trop peu, trop tard”. Les défaites contre la Suède et le Mexique ressemblaient à une élimination inévitable. Lors de leur dernier match de groupe, ils ont affronté les champions en titre, l'Allemagne, et ont décroché le match avec une victoire 2-0. Son Heung-min a inscrit le deuxième but de ce match et, quatre ans plus tard, il est à nouveau l'homme fort de son pays. Après une nouvelle campagne de Premier League réussie avec Tottenham, l'attaquant sud-coréen cherche à poursuivre sa forme impressionnante au cours de la seconde moitié de l'année.

Ross Davis, analyste et journaliste de la K League, sait à quel point il est important pour l'équipe. “Ils peuvent trop compter sur lui, bien sûr, mais sa qualité transparaît. Il a marqué à peu près un but tous les trois matchs. C'est le capitaine et leur héros”.

Les adieux de certains des meilleurs joueurs du monde pourraient être doux-amers. Il ne fait aucun doute que celui qui sortira de ce groupe extrêmement compétitif aura de grands espoirs d'aller jusqu'au bout au Qatar.

 

 


Dernières publications

En haut