Coupe du monde (France – Argentine) : Camille Lopez sauve la nation !

Au terme d’un match durant lequel le palpitant des supporters français aura été mis à rude épreuve, la France vient à bout de l’Argentine sur le fil, 23-21 (Crédit photo : Europe1.fr).

 

Un premier acte en mode récital

Une première mi-temps comme dans un rêve. Combinaisons, relances, engagement, défense agressive, tout se déroule parfaitement dans un premier acte de très bonne facture. Un peu bousculé en début de match, les Français laissaient les Argentins prendre la main (0-3, 14e) pour mieux la reprendre. Sur une action où les appuis dévastateurs de Vakatawa ont fait frémir tout le stade, Gaël Fickou trouvait la terre promise (17e). Dupont à la 21e minute lui emboîtait le pas, concrétisant une énorme relance d’un Damian Penaud encore une fois très remuant. Ce même Penaud qui juste avant la mi-temps lâchait le ballon devant la ligne. Rien de grave, Romain Ntamack assurait le SAV avec un 4/4 au pied (2 pénalités/2 transformations) et renvoyait les deux équipes à 20-3 à la mi-temps. Seul petite ombre au tableau, une mêlée française chahutée par la filouterie argentine.

 

Les vieux démons, puis la délivrance

Malheureusement, dès le début du second acte les maux bleus refaisaient surface. Le XV de France se retrouvait en grandes difficultés face à des Pumas revigorés. Sur deux ballons portés, les Argentins refaisaient une partie de leur retard grâce à Pagadizabal (41e) et Montoya (54e). Les Français, sous pression, évitaient même le pire sur un avantage argentin mal négocié qui aboutissait sur une pénalité d’Urdapilleta (61e) suivie d’une autre (68e). 20-21 à 12 minutes de la fin: les supporters se rongeaient les ongles bien plus ardemment. Heureusement, le rentrant Lopez libérait la nation avec un drop salvateur (70e). Un drop d’une importance capitale, les sud-américains ratant la pénalité de la gagne à la dernière minute. La France aime donc toujours jouer avec nos nerfs mais cette fois-ci la pièce tombe du bon côté. Ouffff !

 

Un grand pas vers la qualification a été fait, mais il faudra continuer à travailler pour espérer plus coté français. Pour les Argentins, la mission est simple : battre l’Angleterre pour espérer pouvoir se qualifier pour les quarts.

A propos de l'auteur

Bondissant de son canapé sur une frappe de Benjamin Pavard autant que sur un dépassement de Johann Zarco ! Passionné multisports toujours à l’affût d'une bonne côte !

Poster un commentaire

mattis mi, consectetur justo diam at suscipit