Coupe du monde

Coupe du monde : les Anglais favoris pour la finale ?

On arrive au bout de ce Mondial version 2019. Plus qu’un seul petit match à jouer, et pas des moindres : la grande finale ! Pour ce qui est censé être le summum de la compétition, nous allons retrouver deux formations les plus en forme, à savoir l’Angleterre et l’Afrique du Sud. Les Anglais, impressionnants face aux Blacks en 1/2 finale, vont se frotter à une équipe aussi rude qu’elle physiquement, pour leur quatrième opposition face à une équipe de l’hémisphère Sud dans cette Coupe du Monde. Le XV de la Rose sera-t-il favori ? Voici quelques éléments de réponse.

Invincible Angleterre ?

Après l’échec de 2015, on se demandait si les sujets de Sa Majesté auraient la force de se remettre en question pour être au top quatre années plus tard. Sous la houlette d’un Eddie Jones qui est devenu plus psychologue et pédagogue, la fédération anglaise a mis au point un programme qui porte aujourd’hui ses fruits : un championnat cohérent et surtout redoutable, des entraînements réguliers pour les joueurs de la sélection, et surtout un plan de jeu clair et défini (coucou la FFR !).

Ainsi, les Anglais ont d’une part fait confiance aux jeunes, à l’image de leurs troisièmes lignes Underhill et Curry, tout en fabriquant un savant mélange avec l’expérience plus anciens comme Vunipola ou Farrell.

Au final, le XV de la Rose est apparu plus fort que jamais dans cette compétition, et a pu ainsi battre les Argentins, Australiens et Néo-Zélandais au cours de cette compétition, avec un jeu fluide qu’ils maîtrisent si bien qu’on a l’impression qu’ils jouent à leur main la majeure partie du match, sans s’affoler.

Difficile également de ne pas parler de leur charnière (améliorée), Youngs-Ford-Farrell, qui gère parfaitement le tempo et l’allant offensif de cette équipe.

Leur puissance et leur confiance en font certainement les grands favoris de cette finale, même s’ils trouveront bien évidemment un robuste adversaire en face d’eux samedi.

L’Afrique du Sud paiera-t-elle sa partie de tableau favorable ?

Côté Sud-Africain, on va bien évidemment se contenter de ce statut d’outsider, après des performances qui peuvent laisser les amateurs de rugby sur leur faim. Un 1/4 de finale compliqué face aux Japonais, gagné à l’usure, et une 1/2 ô combien décevante et ennuyeuse, face à des Gallois toujours accrocheurs mais pas forcément plus créatifs qu’eux.

La puissance des Springboks est bien évidemment leur arme principale, dont ils usent et abusent même parfois pendant de longues séquences, dans le but de faire craquer leurs adversaires. Bien aidés par un Handré Pollard efficace au pied, les Sudaf’ n’auront pas proposé un jeu flamboyant pendant ces phases finales.

Peut-on parler de tirage à leur portée ? En finissant deuxième de leur poule, les Boks auront paradoxalement profité d’un tableau dégagé, évitant les ogres Blacks ou les Anglais.

Si le match contre les Gallois les aura poussés dans leurs retranchements, avec une lutte acharnée pendant 80 minutes, on peut tout de même se poser la question de savoir si le manque de répondant physique et tactique lors des précédentes rencontres ne leur fera pas défaut.

Cependant, ils vont retrouver leur feu follet Kolbe, revenu d’une petite blessure contractée en 1/4 de finale : cela suffira-t-il pour battre l’armada anglaise ? Réponse samedi !

On s’attend donc à un gros duel physico-physique face à deux équipes qui ont des arguments à faire valoir dans ce domaine. Deux buteurs de classe mondiale, des joueurs confirmés à chaque poste, et un banc fourni qui aura certainement son importance en seconde période. Les Anglais partent pour le moment avec un petit avantage au vu de leurs prestations depuis le début de la compétition, même si les Boks auront évidemment le droit de rêver à un troisième sacre après ceux de 1995 et 2007.

Crédit photo en Une : Andrew Fosker Seconds Left REX Shutterstock/SIPA



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo mi, libero elit. nec consequat. porta. ut id risus Praesent ut