European Masters Play In Playoffs : MAD Lions à la trappe, eSuba surprend Racoon

0
Ligue 1

Hier soir se tenait le dénouement des Play In de ce Spring Split des European Masters. Quatre matchs avec chacun une place pour le Main Event. Et il y eut quelques rebondissements !

Groupe A vs Groupe B : carton plein pour le Groupe A

Après des phases de groupes mouvementées dans les deux poules, Team GamerLegion, eSuba, Racoon et Intrepid Fox se sont retrouvés pour glaner les deux places précieuses. D’un côté, les allemands contre les grecs et les tchèques contre les italiens.

Team GamerLegion vs Intrepid Fox : 2-0

Pour le premier match opposant Team GamerLegion à Intrepid Fox, ce fut un BO très intéressant en termes de gameplay qui fut proposé. Pour le compte de la première partie, TGL a profité de l’open Heimerdinger pour Hjarnan. Après une phase de lane peu rocambolesque, la partie va se débloquer vers la 33ème minute avec un bon fight Nashor géré par TGL. Grâce au buff de ce dernier, les allemands vont push toutes les lanes et terminer la partie en 39 minutes.

La seconde pour le coup sera plus impressionnante. Alors qu’Intrepid Fox mène aux golds pendant 38 minutes, jusqu’à arriver à 10k d’avance, un mauvais fight dans la base allemande va lancer la révolte. Un premier, puis un second et un troisième teamfight vont permettre à TGL de remonter 30k golds en 11 minutes et détruire le Nexus adverse. Les camarades de Hjarnan et Visdom accèdent au Main Event.

Racoon vs eSuba : 1-2

Une game de plus, mais beaucoup de surprises. Dans la première partie, les Italiens vont vouloir tirer profit d’un contrôle des sidelanes tandis qu’eSuba va partir sur des lanes plus aggros mais avec un plus mauvais push. Et la différence d’early game fut plus visible. C’est pourquoi eSuba va prendre le dessus sur les objectifs et prendre petit à petit de l’avance, en particulier au top. Raccon arrivera à revenir aux golds à 23 minutes. Mais ce fut de courte durée. En effet, les vice champions d’Italie vont rater leur fight Nashor et donner le buff aux Tchèques. Ce buff permettra de push les objectifs jusqu’à la 34ème minute où au terme d’un énième fight Nashor que eSuba va aller s’adjuger le Nexus et la mène.

La seconde partie sera plus compliquée. En effet, la game va connaitre plusieurs rebondissements. Après une session de teamfights gagnants pour eSuba, les Tchèques vont prendre l’avantage avant la 20ème minute avec 4 tourelles à 0. Pour autant, Racoon reste accroché aux golds grâce à leur meilleur farm dans la globalité sur leurs vis à vis. S’en suivra d’autres contre performances italiennes pour ariver à 25 minutes à l’inhib top. Néanmoins, Racoon possédait l’avantage sur les drakes et va récupérer l’âme de l’océean, qui va lancer leur remontée spectaculaire à la 30ème minute et occasionner à la 39ème minute l’égalisation dans ce BO.

La dernière game sera à sens unique. Complètement outdrafté, Racoon va essuyer les coups. Rapidement distancé aux golds, eSuba va même obtenir 6k golds et un avantage de 4 tours à 20 minutes. C’était sans compter sur des teamfights à répétition qui augmente de plus en plus l’écart. Un Nashor à la 25ème minute viendra enterrer la partie et voir eSuba s’envoler pour le Main Event dans 12 jours.

Groupe C vs Groupe D : MAD Lions passe à la trappe, le derby du Benelux gagné par les néerlandais

Dans la suite des qualifiés pour les playoffs, c’est au tour de Defusekids, MAD Lions Madrid, K1CK Neosurf et Sector One de s’engager. Deux matchs qui auront tenu toutes leurs promesses.

Defusekids vs Sector One : 2-1

Un derby pas comme les autres, mais qui fut tout de même sympa à visionner. Une première game marquée par une fasting Senna TK, qui va sourire à DK. Pourtant, le début de game est compliqué. Malgré des meilleurs fights, Sector One va se démarquer par sa compo scaling et prendre l’avantage sur les objectifs. Cependant, à la 20ème minute, un fight Nashor lancé par Defusekids s’avérera prolifique et le buff est récupéré. Pour autant, il ne sera pas autant efficace qu’espéré et il faudra attendre 10 minutes avant de voir les néerlandais en récupérer un second, qui cette fois ci scellera une grande partie de la game avant un fight final au mid à 33 minutes pour enterrer le début du BO.

Pour le compte de la seconde partie, Sector One va frapper fort. Compo scaling une nouvelle fois, meilleure prise d’objectifs, ils vont s’octroyer tous les drakes jusqu’à prendre le Nashor à 22 minutes et de bons kills. Les belges vont en profiter pour revenir aux tourelles, prendre encore de l’avantage aux golds et même récupérer l’âme du drake à 29 minutes de jeu. Un nouveau Nashor permettra d’enfoncer encore plus la base ennemie  à la 32ème minute. Enfin, un fight au Elder Dragon à la 35ème minute remporté par Sector One enverra les deux teams en Game 3.

La game 3 ne sera qu’un ressassé de la première game pour Defusekids avec leur tactique de fasting Senna qui leur permettra de dominer les débats en subissant aucun mort dans la game, une âme du dragon infernal et une tactique de Riven top plus que concluante. Defusekids accède au Main Event.

K1CK Neosurf vs MAD Lions Madrid : 2-1

Sans contestation le plus gros upset réalisé sur ces playoffs. MAD Lions Madrid, considéré comme archi-favori sur cette partie, sort la tête basse.

Pourtant, la première partie fut très bien jouée. Dans un early game plutôt disputé, K1CK prend l’avantage sur les tours. Pour autant, MAD possède trois drakes à 18 minutes et sont partis pour récupérer l’âme. Ce sera fait 5 minutes plus tard. Entre temps, les polonais récupèrent le Nashor mais n’en feront pas bon usage. Grâce à leur compo plus entreprenante pour le late, MAD continue d’avancer et revient sur K1CK sans difficulté. Un fight Nashor à 28 minutes de jeu permettra à MAD Lions de s’avancer dans la base adverse et prendre le Nexus en moins de trente minutes.

Les deux games suivantes vont être un désastre. Incapables de montrer le moindre jeu, toujours derrière, les espagnols vont sombrer. Game 2, aucune tourelle de prise, en permanence en train de jouer safe. La seconde game, un fight Nashor à la 25ème minute va complètement détruire leur base et terminer le déclin en deux parties d’une des équipes favorites à la victoire finale dans ces EU Masters. Une réelle déception en plus des performances en LVP qu’il faudra gommer le plus rapidement possible.

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre le 22 avril pour voir l’arrivée du Main Event de ces European Masters, avec beaucoup d’équipes de gros calibre !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here