France-Argentine : Vous avez aimé ?

0
France's forward Kylian Mbappe (L) celebrates past France's forward Antoine Griezmann after scoring their four goal during the Russia 2018 World Cup round of 16 football match between France and Argentina at the Kazan Arena in Kazan on June 30, 2018. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS
Ligue 1

De la joie, de la peur, des moments de doutes et d’explosion, les supporters Français que nous sommes avons vibré devant ce France-Argentine.

Il fallait certainement ce genre de match pour que la Coupe du Monde de l’Equipe de France soit lancée. Et bien on peut dire que les Bleus sont dans le grand bain ! Sortez les bouées, la crème solaire et votre plus belle paire de lunettes de soleil car pour Pogba and co, la croisière continue. Place à l’Uruguay

Les notes :

Kyky, Kyky (10)

Oh Kylian si tu savais, on travaille sur cette reprise avec le collègue Pascal Obispo, mais notre petit Kylian national a fait vibrer toute la planète foot, en témoigne les couvertures de la presse étrangère. Le jeune numéro 10 des Bleus est né et programmé pour ce genre de match et ça s’est vu ! Il est de la trempe des grands et a volé le titre de chouchou à Antoine “Vlog” Griezmann. Homme du match bien sûr.

LLoris (5) : Tu prends trois pions sans faire d’erreurs grossières, assez neutre pour Captain Hugo.

Pavard (BB) : Beau But qui sauve son match assez décevant, mais on fermera les yeux pour cette fois, ta lucarne compte double.

Umtiti (6) : Pas de main au programme et Big Sam est tout de suite plus rassurant !

Varane (7) : Une solidité à en faire pâlir les meilleurs artisans portugais.

Hernandez (10) : Alpha mâle.

Pogba (7) : Il aurait joué en NFL, il aurait très certainement éclipsé Tom Brady, quel quaterback !

Kanté (8) : La légende raconte qu’il se serait trompé de vestiaire à la mi-temps histoire de montrer qu’il applique bien les consignes.

Matuidi (6) : Match d’homme dans le triangle à 3 au milieu. N’en déplaise à certain.

Giroud (5) : On ne l’a pas vu, il s’est fait tabasser par Otamendi, mais il a fait une passé décisive, un match classique quoi.

Griezmann (6) : De grosses baloches pour ouvrir le score mais après … Espérons qu’il se réveille face à la nation de ses frères Diego et José Maria.

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here