Athlétisme

JO – Athlétisme : Bigot et Joseph qualifiés, Hassan in extremis

Quentin Bigot en finale du marteau, Gémima Joseph encore en lice sur 200 m et deux titres olympiques décernés à la longueur et sur 100 m haies, retour sur les résultats de la nuit en athlétisme.

Quentin Bigot ne tremble pas

Il fallait envoyer son marteau au-delà des 77,50 m pour s’assurer une place en finale dans le concours masculin, et Quentin Bigot a rempli son contrat. En réussissant un jet à 78,73 m, le Messin a pris la première place de son groupe de qualification. Deuxième des championnats du monde à Doha en 2019, devancé uniquement par un Paweł Fajdek en difficulté dans ces qualifications (76,46 m), le Français peut croire en ses chances de médailles.

Si Fajdek n’a pas forcément rassuré, son compatriote Wokciech Nowicki, troisième à Rio il y a cinq ans et champion d’Europe 2018, a été bien plus convaincant. Un ton au-dessus des autres dans l’autre groupe de qualification, le B, le Polonais a lancé à 79,78 m, envoyant un message à la concurrence. À noter parmi les autres qualifiés le bon jet du Norvégien Eivind Henriksen, auteur d’un nouveau record national en 78,79 m.

Hassan se fait peur

Le monde de l’athlétisme n’est pas passé loin d’une énorme surprise lors des séries du 1500 m femmes. Alignée dans la deuxième série, la Néerlandaise Sifan Hassan, l’une des grandes favorites sur la distance, a failli se faire éliminer. Coincée dans le pack, elle chute juste après la cloche, à 300 m de la ligne d’arrivée. Sans paniquer, Hassan livre alors un dernier tour de piste supersonique, tant et si bien qu’elle remportera sa série en 4:05.17.

Grande rivale de la Néerlandaise pour le titre, la Kényane Fiath Kipyegon a elle remporté la troisième série en 4:01.40. À noter également la qualification de la championne d’Europe 2018 britannique Laura Muir (4:03.89), ainsi que des records nationaux couplés à des qualifications pour la Finlandaise Sara Kuivisto (4:04.10) et pour la Japonaise Nozomi Tanaka (4:02.33).

Gémima Jopseh en demies, Jackson éliminée

À seulement 19 ans et pour ses premiers Jeux olympiques, Gémima Jospeh s’est qualifiée pour les demies sur 200 m. Alignée dans une série remportée par la Suissesse Mujinga Kambundji, qui a égalé son propre record national (22.26), la Guyanaise a pris la troisième place en 22.94, assurant sa place pour le tour suivant.

Dans les autres séries, la surprise est venue de l’élimination de Shericka Jackson. Médaillée de bronze sur 100 m, la Jamaïcaine n’a pris que la quatrième place de sa course en 22.26, devancée sur la ligne par l’Italienne Dalia Kaddari qui lui prend sa place en demi-finales. Chez les autres favorites, Marie-Josée Ta Lou (22.30), Shaunae Miller-Uibo (22.40), Shelly-Ann Fraser-Pryce (22.22), Chrisine Mboma (22.11, record du monde U20), Gabrielle Thomas (22.20) et la championne olympique du 100 m Elaine Thompson-Herah (22.86) se sont toutes qualifiées.

Tentoglou devant les Cubains

Scénario assez spécial à la longueur, où le Grec Miltiadis Tentoglou a été sacré champion olympique. Longtemps dominé par les Cubains Juan Miguel Echevarría et Maykel Massó, le n°1 mondial a finalement réalisé un saut à 8,41 m au dernier essai pour s’adjuger la médaille d’or. Également mesuré à 8,41 m, Echevarría pâtit d’un moins bon deuxième essai et devra se contenter de la médaille d’argent dans un contexte spécial. Blessé, le Cubain n’a pas pu répondre sur son dernier essai, laissant échapper un titre qu’il a longtemps eu entre les mains. Son compatriote Maykel Massó prend lui le bronze après avoir également fait l’impasse sur plusieurs essais, ressentant aussi une gêne qui l’a empêché de sauter lors de la deuxième moitié du concours.

Première médaille pour Porto Rico

Absent du tableau des médailles jusqu’à présent, Porto Rico y a soigné son entrée en glanant le plus prestigieux des métaux. Née aux États-Unis, Jasmine Camacho-Quinn s’est offert le titre olympique sur 100 m haies avec un chrono de 12.37. Partenaire d’entraînement de la Porto-Ricaine, l’Américaine Kendra Harrison (12.52) prend la deuxième place, tandis que la Jamaïcaine Megan Tapper (12.55) complète le podium.

Un titre pour la Grèce, un autre pour Porto Rico et deux qualifications pour la France, voici ce qu’il faut retenir de cette nouvelle nuit d’athlétisme à Tokyo.

Crédit image en une : Reuters / Hannah Mckay

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire