Athlétisme

JO – Athlétisme : Djilali Bedrani éliminé dès les séries, Rénelle Lamote facile

Djilali Bedrani

Énorme déception pour Djilali Bedrani, éliminé dès les séries, tandis que Rénelle Lamote a assuré sur 800 m : retour sur ce qu’il s’est passé lors de la première journée de l’athlétisme dans ces Jeux olympiques de Tokyo.

Bedrani out, Phelut in

Grosse désillusion pour la délégation tricolore dès le début de cette première journée d’athlétisme, avec l’élimination prématurée de Djilali Bedrani dès les séries. Seulement septième de sa série, son chrono de 8:20.23 n’aura pas suffi pour lui offrir une qualification au temps. Cinquième des championnats du monde de Doha en 2019 sur la discipline, le Toulousain ne disputera donc pas sa première finale olympique.

En revanche, une belle surprise est venue d’Alexis Phelut dans la même discipline. Troisième de sa série, le vice-champion d’Europe espoirs 2019 termine sa course en 8:19.36, un chrono pas si loin de celui de Djilali Bedrani et qui lui offre une place dans la finale olympique. À noter que le troisième Français engagé sur 3000 m steeple, Louis Gilavert, a pris la douzième place de sa série en 8:36.35, insuffisant pour rallier la finale.

Ça passe pour Lamote, Vaillant et Happio aussi

Pour son entrée en lice sur 800 m, Rénelle Lamote n’a pas tremblé. Au sprint, la native de Coulommiers a réglé toutes ses adversaires au sprint pour remporter sa série en 2:01.92. Auteure de son meilleur temps en carrière il y a quelques semaines, le 9 juillet, à Monaco (1:57.92), la Française est en forme et devra désormais confirmer demain après-midi en demi-finales.

Ça passe aussi pour Ludvy Vaillant et Wilfried Happio sur 400 m haies. Tous les deux cinquièmes de leurs séries, les Français se sont qualifiés au temps (49.23 et 49.39) avec les deux meilleurs chronos hors qualifiés directs. S’il faudra batailler dans deux jours en demies pour aller chercher une qualification en finale, Vaillant et Happio peuvent continuer de rêver.

Ståhl et Barshim tout en contrôle

Grand favori au lancer du disque, le Suédois Daniel Ståhl a mis tout le monde d’accord dès les qualifications. Avec son collant et sans véritablement forcer, le champion du monde 2019 n’a eu besoin que d’un jet pour assurer sa qualification. Seul athlète à avoir dépassé les 66 m (66.12 m), synonyme de qualification automatique pour la finale, le quadruple champion de Suède a rappelé à tous ses concurrents qu’il était clairement un ton au-dessus des autres. Côté français, Lolassonn Djouhan ne s’est classé qu’onzième du groupe A avec un jet à 60,74 m, insuffisant pour espérer une qualification en finale.

Entrée en matière également assez tranquille pour le favori à la hauteur, le Qatari Mutaz Essa Barshim. Facile, le champion du monde en titre a franchi 2.28 m, assurant sa place pour la finale. Au final, ils sont treize à avoir franchi 2,28 m, personne n’ayant atteint la barre des 2,30 m, qualifiant automatiquement pour la finale. Parmi eux, on peut citer l’Italien Gianmarco Tamberi, les Russes Ilya Ivanyuk et Mikhail Akimenko ou encore le Biélorusse Maksim Nedasekau.

Marie-Josée Ta Lou déjà supersonique

Si vous cherchiez la favorite sur le 100 m femmes, l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou vient sûrement de prendre une option tout en envoyant un message à la concurrence. Vainqueur de la série n°3, la médaillée de bronze de Doha en 2019 a amélioré son record personnel, établi lors de ces championnats du monde, s’offrant au passage un nouveau record d’Afrique en 10.78.

La sprinteuse, qui s’entraîne en France, fait partie des six femmes étant passées sous les onze secondes, parmi lesquelles la championne olympique en titre Elaine Thompson-Herah (10.82) et sa compatriote jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (10.84), championne olympique à Londres et troisième à Rio. À noter également la grosse impression laissée par les deux Suissesses engagées sur la distance, avec d’abord un gros chrono de Mujinga Kamboudji (10.95) qui a battu un record de Suisse finalement amélioré quelques minutes plus tard par sa compatriote Ajila del Ponte (10.91).

Rendez-vous dès 12h00 pour la suite de cette première journée d’athlétisme, avec au programme notamment la première finale de ces olympiades, celle du 10000 m hommes.

Crédit image en une : S. Boué

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire