Athlétisme

JO – Athlétisme : Warner et Thiam, roi et reine des épreuves combinées

Damian Warner

De l’or pour Damian Warner et Nafissatou Thiam sur les épreuves combinées, Gardiner logiquement titré sur 400 m et pas de qualification en finale pour les athlètes de l’équipe de France, retour sur la deuxième partie de journée en athlétisme.

Stano coiffe les Japonais

Pour ouvrir la deuxième partie de la journée à Tokyo en athlétisme, la première épreuve de marche, le 20 km hommes, ouvrait le bal. Sous une chaleur déjà étouffante à Tokyo, l’Italien Massimo Stano a créé la surprise en venant s’imposer en terres japonaises (1:21.05). Seulement quatorzième aux derniers championnats du monde à Doha et quatrième à Berlin aux championnats d’Europe l’année précédente, le natif des Pouilles s’est offert la plus belle victoire de sa carrière, lui qui visait une médaille ici puis une qualification pour Paris en 2024.

Derrière l’Italien, deux Japonais se sont invités sur le podium de leurs Jeux olympiques. À 23 ans, Koki Ikeda prend la deuxième place en 1:21.14, tandis que son compatriote Toshikazu Yamanishi, champion du monde en titre, accroche la médaille de bronze (1:21.28). Côté français, Kevin Campion prend la seizième place (1:23.53) et Gabriel Bordier termine vingt-quatrième (1:25.23).

Damian Warner au-delà des 9000 points

Pas de titre olympique pour Kevin Mayer, mais une médaille d’argent arrachée sur le fil par le Français. Gêné au dos, il a battu son record personnel au javelot avant d’assurer sur le 1500 m pour obtenir la médaille d’argent, la même qu’à Rio, avec un total de 8726 points. Le Canadien Damian Warner devient lui champion olympique en dépassant les 9000 points (9016 pts), tandis que l’Australien Ashley Moloney (21 ans) prend lui la troisième place (8649 pts).

JO, Athlétisme – Warner roi du décathlon, Mayer 2e

Thiam conserve son titre

La reine de l’heptathlon a conservé son bien. Déjà titrée à Rio il y a cinq ans, la Belge Nafissatou Thiam a une nouvelle fois été sacrée championne olympique avec un total de 6791 points . Elle devance au classement final la Néerlandaise Anouk Vetter (6689 pts, record des Pays-Bas), longtemps leader, et la compatriote de cette dernière Emma Oosterwegel (6590, record personnel).

JO – Athlétisme (F) : Nafissatou Thiam championne olympique de l’heptathlon !

Nageotte reine, Stefanídi déchue

Pas de doublé et pas de médaille à la perche pour Ekateríni Stefanídi. Championne olympique à Rio, la Grecque a lutté jusqu’au bout pour une place sur le podium, mais a finalement dû se contenter d’une frustrante quatrième place, ne sautant pas plus haut que 4,80 m. Devant elle, le podium s’est joué une barre plus haut. Sixième en 2012 puis cinquième en 2016, la Britannique Holly Bradshaw monte enfin sur le podium en passant 5,85 m.

Devant, le titre s’est joué entre Anzhlika Sidorova et Katie Nageotte. Malheureusement pour la Russe, c’est l’Américaine qui va s’offrir le titre en passant une barre à 4,90 m. Scotchée à 4,85 m après deux échecs à 4,90 m, Sidorova fera l’impasse pour s’offrir un essai à 4,95 m, un essai malheureusement infructueux.

Gardiner plus fort que les autres

Favori sur 400 m, le Bahaméen  Steven Gardiner a logiquement été couronné sur le tour de piste. Avec un chrono de 43.85, il devance le Colombien Anthony Zambrano (44.08) et le Grenadien Kirani James (44.19), médaillé pour la troisième fois consécutive aux Jeux olympiques (or en 2012, argent en 2016) avec un troisième métal différent.

Habz et le 4 x 400 m féminin au tapis

Il n’y aura pas de Français en finale du 1500 m. Seul Tricolore engagé en demi-finales, Azeddine Habz se classe dixième de sa course en 3:35.12, à près de trois secondes des places qualificatives.

Pas de qualification non plus pour le relais 4 x 400 m féminin français. Composé d’Amandine Brossier, Floria Guei, Sokhna Lacoste et Brigitte Ntiamoah, il n’a pris que la cinquième place (3:25.07) d’une demi-finale dominée par la Pologne, Cuba et la Belgique (auteur d’un record national). Encore en lice pour qualification au temps, les Bleues verront toutefois six équipes courir plus vite qu’elles lors de la deuxième série, annihilant leurs espoirs de qualification.

Enfin une médaille pour l’athlétisme français à Tokyo, avec l’argent sur le décathlon. Nafissatou Thiam et Steven Gardiner ont eux fait respecter leur statut, tandis que Massiùmo Stano a surpris sur le 20 km marche. Rendez-vous cette nuit pour les deux 50 km marche, puis demain après-midi pour de nombreuses finales dont celles des relais 4 x 100 m.

Crédit image en une : Reuters / Kai Pfaffenbach

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire