Jeux olympiques

JO – Natation : Léon Marchand et Marie Wattel qualifiés

Léon Marchand

Qualifications pour Léon Marchand et Marie Wattel, élimination pour David Aubry et déception pour le relais 4x100m nage libre féminin, retour sur les premières séries de natation des Jeux olympiques de Tokyo.

Léon Marchand passe, pas Fantine Lesaffre

La première bonne nouvelle de la natation française est jeune, et elle s’appelle Léon Marchand. À seulement 19 ans et pour ses premiers Jeux, le Toulousain a réalisé le septième temps des séries du 400m quatre nages avec un chrono de 4’10’’09 – grâce notamment à un excellent passage sur la brasse – et s’est ainsi qualifié pour la finale qui aura lieu la nuit prochaine. Il devance notamment le Japonais Daiya Seto, meilleur performeur de la saison, éliminé dès les séries pour quelques centièmes. Le meilleur chrono de la journée est à mettre à l’actif de l’Australien Brendon Smith (4’09’’27) qui a battu un record d’Océanie déjà battu quelques minutes plus tôt par Lewis Clareburt dans la série précédente.

Si le jeune français jouera une place sur le podium demain, Fantine Lesaffre ne sera elle pas au départ de la finale féminine sur la distance. Avec un chrono de 4’41’’98, la Roubaisienne n’a pris que la treizième place, s’arrêtant comme à Rio au stade des séries.

Ça passe pour Wattel, pas pour le relais

Tout comme Léon Marchand, Marie Wattel s’est qualifiée pour le tour suivant sur 100m papillon. En nageant en 57’’98, la championne d’Europe de la discipline a pris le huitième temps et disputera donc les demi-finales demain. La Française s’alignera dans la première demi-finale en compagnie notamment de l’Australienne Emma McKeon, meilleur temps des séries (55’’82) à égalité avec la Chinoise Yufei Zhang, ou encore de la Suédoise Louise Hansson.

En revanche, grosse déception pour le relais 4x100m nage libre féminin qui n’a pas réussi à se qualifier pour la finale. Composé de Beryl Gastaldello, Charlotte Bonnet, Margaux Fabre et Anouchka Martin, il s’est classé dixième en 3’36’’61 en prenant la cinquième place de la série n°1. Un résultat décevant pour les quatre femmes qui ont tout de même nagé plus vite que lors de la finale des JO de 2016 où la France s’était classée septième.

Aubry et Bussiere à la trappe

Dans les deux autres courses de la journée, David Aubry (400m nage libre) et Théo Bussière (100m brasse) n’ont pas réussi à se qualifier pour la suite de la compétition. Respectivement vingt-huitième et trente-troisième en séries, ils ne poursuivront pas l’aventure olympique sur ces distances. David Aubry tentera de faire mieux sur l’autre épreuve où il est engagé, à savoir le 800m nage libre.

Rendez-vous demain pour les premières finales de natation, où l’on suivra notamment Léon Marchand sur le 400m quatre nages.

Crédit image en une : AFP

Dernières publications

En haut