Jeux olympiques

JO – Natation : une nuit animée par des records, pas de médaille française

La nuit du 29 juillet, où les chances de ramener une médaille française en natation s’élevaient à deux, n’a pas permis d’étoffer le classement des médailles. En revanche, des performances records ont illustré les deux finales.

À défaut de voir des médailles de nos Français engagés lors des deux finales de la nuit, deux records ont été établis dans les disciplines suivantes : 100 m nage libre hommes et relais 4×200 m nage libre femmes. Tout d’abord, alors que l’horloge indique précisément 4h37 heure en France, Maxime Grousset concourt pour une chance de médaille au 100 m nage libre hommes. Le Tricolore termine à une frustrante 4e place au pied du podium pour sa première participation aux JO. Dans cette épreuve, Caeleb Dressel ayant le tatouage des anneaux olympique sur le bras droit, s’offre le record olympique (47.02) et ramène l’or aux USA.

Lors du second rendez-vous pour une potentielle médaille à 5h31, les Françaises Charlotte Bonnet, Margaux Fabre, Lucile Tessariol et Assia Touati passent au travers de l’événement avec une huitième place. Le relais 4×200 m nage libre femmes est remporté par le quatuor chinois où la nageuse Li Bingjie à la conclusion permet de concrétiser ce nouveau record du monde (7.40.33).

Dans la nuit, le Français Yohann Ndoye Brouard échoue aux portes de la finale du 200 m dos, même sort pour Marie Wattel qui aura la satisfaction d’avoir battu son record personnel sur le 100 m nage libre (53.12).

Crédit photo de l’image en une : (P. Lahalle/L’Équipe)

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire