La Preview NFL : Divisional Round AFC, Chiefs et Ravens veulent frapper fort

0

Place au Divisional Round avec l’entrée en lice des têtes de séries 1 et 2. Dans la conférence AFC, les Chiefs et les Ravens font figure de favoris. Avant de se retrouver pour une finale de conférence que tout le monde attend, ils devront se défaire respectivement des Texans et des Titans. Même si ces deux équipes ont la faveur des pronostics, on n’est jamais à l’abri d’une surprise !

 

 

Tennessee Titans (9-7) @ Baltimore Ravens (14-2)

Coup d’envoi dans la nuit de Samedi à Dimanche à 02h15

Confirmer l’excellente saison

Les Ravens et Lamar Jackson ont effectué une saison parfaite (ou presque) mais la saison régulière est terminée. Place maintenant aux playoffs, compétition différente où l’engagement des équipes est plus important. On a pu voir, avec les Saints notamment, que la vérité de la saison régulière ne s’appliquait pas forcément en playoffs.

Lamar Jackson a d’ailleurs un mauvais souvenir de son seul match de post saison. Fort d’une bonne fin de saison, il était tombé de haut contre les Chargers (défaite 23-17) notamment à cause d’une 1ère mi-temps catastrophique. Mais depuis Lamar Jackson a muri et il a surtout énormément progressé. Il est maintenant à la tête d’une redoutable machine, aux 12 victoires consécutives dont le schéma est assez simple : progresser sur du jeu au sol et laisser Lamar Jackson finir le travail à la passe. On parle beaucoup des qualités de coureur du garçon mais il ne faut pas oublier qu’il a fini en tête du classement des touchdowns lancés, avec 36 unités. « Not bad for a running back ».  Le tout sans vraiment de receveur star. Avec 852 yards et 10 touchdowns, c’est le tight end Mark Andrews qui reste sa cible préférée.

Si l’attaque de Baltimore a impressionné cette année, la défense (spécialité locale) n’est pas en reste. Annoncée comme moins performante que les années précédentes, l’escouade défensive a impressionné avec à peine 17.6 points encaissés par match.  Après avoir recruté Earl Thomas à l’intersaison, les Ravens ont réussi à récupérer Marcus Peters (Los Angeles Rams) en milieu de saison. Avec déjà 3 interceptions, le corner back est venu renforcer un backfield défensif déjà redoutable !

 

Diversifier le jeu
Ryan Tannehill aura un rôle important à jouer ! (credit photo: The Sports Hub)

Les Titans ont fait un très bon match contre les Patriots mais si on enlève le pick-6 pour terminer le match, ils n’ont inscrit que 14 points. Cela n’enlève rien à leur exploit mais il faudra surement en marquer plus pour venir à bout des Ravens.

Si Derrick Henry a été exceptionnel contre les Patriots, il a joué « presque » tout seul ! Ryan Tannehill lui a donné 35 fois le ballons sur 56 jeux, soit 62.5% des snaps, c’est énorme ! Avec un running-back inarrêtable, le coach offensif des Titans aurait été bien bête de changer de tactique. Il aurait dû prendre des risques alors que son équipe menait au score.

Contre Baltimore, la marche est encore plus haute. Les Titans vont devoir faire preuve d’originalité pour surprendre leurs adversaires et faire déjouer les pronostics. Ryan Tannehill n’a lancé que 15 passes contre les Pats pour seulement 72 yards. Son receveur fétiche, le rookie AJ Brown n’a réceptionné qu’une seule passe pour un gain de 4 yards… Face aux Ravens ils devront faire plus ! Evidemment Derrick Henry sera la pièce centrale de l’attaque mais Tannehill devra prendre plus de risque à la passe et impliquer d’avantage ses receveurs. Pour pouvoir mettre en place ce jeu aérien, le quarterback de Tennessee aura besoin de temps. Sa ligne offensive n’a pas forcément été au rendez-vous cette saison avec 58 sacks encaissés (3ème plus gros total de la ligue). Il faut espérer qu’elle puisse contenir le « pass rush » des Ravens et ainsi offrir du temps à son quarterback pour lancer le ballon.

 

La bataille du jeu au sol

L’équipe qui arrivera à stopper ou limiter le jeu au sol de son adversaire aura fait un grand pas vers la qualification.

Jackson/Ingram le duo destructeur des Ravens (credit photo: New York Times)

Evidemment le jeu de course est le point fort des Ravens. Ils ont même battu le record de yards gagnés au sol sur une saison. Plus de 200 yards par match, plus de 1000 yards pour Lamar Jackson et Mark Ingram, les joueurs de Baltimore sont inarrêtables dans ce domaine cette année. Même si Mark Ingram est incertain pour ce match, Gus Edwards a prouvé qu’il pouvait lui aussi être efficace et profiter de l’excellent travail de ligne offensive des Ravens.

Le jeu au sol est également le point fort des Titans. Ils viennent de passer plus de 200 yards dans ce domaine à l’excellente défense des Patriots. Contrairement aux Ravens, la menace des Titans porte un et un seul nom : Derrick Henry. Running back avec le plus de yards à la course en saison régulière (1540 yards), il a frappé très fort contre les Patriots avec un match à 182 yards ! Dans la forme de sa vie, le puissant coureur de Tennessee semble capable de renverser n’importe quelle défense à l’heure actuelle.

Les défenses vont donc avoir du boulot pour stopper les courses. Et elles devraient être nombreuses! Avantage Baltimore dans ce domaine. La défense des Ravens est une des meilleures dans ce domaine avec moins de 100 yards encaissés par match. Les Titans ont une défense plutôt correcte également mais ils n’ont pas encore affronté l’impressionnant jeu au sol des Ravens !

Baltimore dans la douleur

Très à l’aise en saison régulière, l’attaque des Ravens et Lamar Jackson pourraient avoir plus de mal dans ce match de playoffs. En face les Titans ne lâcheront rien et le match risque d’être serré jusqu’au bout. Les Ravens pourraient bien s’en remettre à la botte de leur kicker, Justin Tucker, pour s’en sortir. Heureusement pour eux, c’est le meilleur de la ligue !

 

 

Houston Texans (10-6) @ Kansas City Chiefs (12-4)

Coup d’envoi Dimanche 12 Janvier à 21 :05

Les Texans devront mieux faire
Deshaun Watson sacké à 7 reprises contre les Bills (credit photo: Buffalo News)

Lors du 1er match des playoffs, Houston a éliminé Buffalo (22-19 OT). Malgré la victoire ils ont réalisé un match moyen dans l’ensemble. Ils ont profité du gros passage à vide des Bills et de Josh Allen en fin de match pour revenir au score et s’imposer en prolongation. Malgré cette victoire les Texans ont laissé une impression mitigée. S’ils veulent créer l’exploit du côté de Arrow Head, ils devront faire mieux à la fois offensivement, défensivement et également tactiquement. Bill O’Brien ne peut s’en remettre éternellement aux exploits de Deshaun Watson. Son rôle est de mettre son quarterback dans les meilleures conditions et non de l’envoyer au casse pipe sur chaque action !

Offensivement, le duo Watson/Hopkins est évidemment le point fort des Texans. Pour pouvoir exister dans ce match, l’attaque de Houston a besoin de tout le monde et elle devra absolument imposer son jeu au sol. Discret lors du match contre les Bills (48 yards), Carlos Hyde devra retrouver ses jambes pour aller gagner des yards et des premières tentatives! L’objectif est d’avoir les possessions les plus longues possibles. Plus les Texans auront la balle et plus Pat Mahomes restera sur la touche. Lors de leur victoire (31-24) à Kansas City en saison régulière, les joueurs de Houston avaient parcouru près de 200 yards au sol. Ils avaient eu à jouer presque deux fois plus de snaps que leurs adversaires. Une tactique à reproduire Dimanche.

 

Kansas City sur de sa force

Eliminés par les Patriots en finale de conférence la saison dernière, les Chiefs abordent les playoffs avec le plein de confiance. S’ils ont connu quelques difficultés en milieu de saison, notamment à cause de la blessure de Pat Mahomes, ils ont fini très fort avec six victoires d’affilée. Ils ont même réussi à coiffer sur le fil les Patriots pour la deuxième place !

Tyrann Mathieu, homme clé de la défense des Chiefs (credit photo: Chiefs Wire)

La bonne surprise de la saison est à chercher du côté de la défense. Catastrophique la saison dernière, elle a fait d’énormes progrès surtout en fin de saison. Par exemple, lors de leur série de six victoires, les Chiefs n’ont encaissé que 11.5 pts/match ! Un homme incarne cette évolution. Il s’agit de Tyrann Mathieu. Arrivé de Houston à l’intersaison, le safety des Chiefs sera un des hommes clés de ce match. En plus d’être le meilleur intercepteur de son équipe (4 interceptions), il aura l’avantage de connaitre très bien Deshaun Watson et le système offensif des Texans.

Même si la défense a progressé, l’ADN de Kansas City reste l’attaque, assurément une des meilleures de la ligue. Certes Patrick Mahomes a été moins flamboyant que la saison dernière. Ses statistiques sont également moins impressionnantes mais il semble plus gestionnaire et plus mature. Et il a quand même lancé 4000 yards, 26 touchdowns (contre 50 l’année dernière !) et seulement 5 interceptions. Ca reste plutôt pas mal ! A ses côtés, Pat Mahomes pourra compter sur Tyrek Hill, le receveur supersonique. Lui aussi a eu quelques soucis de blessures mais il revient en forme au bon moment. Seul le jeu de course reste une énigme pour ce match mais avec un quarterback de la classe de Mahomes, on peut s’en passer.

 

La défense de Houston à l’épreuve du feu

La défense des Chiefs parait moins performante que celle des Bills et si Deshaun Watson est dans un bon  jour, les Texans auront l’occasion de marquer des points. Par contre, ils vont se frotter à une attaque d’un autre calibre. Le défi est immense pour la défense de Houston : arrêter l’attaque des Chiefs menée par le général Mahomes dans un Arrow Head en ébullition ! Dans ce contexte limiter Kansas City à moins de 30 points serait déjà un exploit pour Houston. JJ Watt et la ligne défensive de Houston devront donc être à 100%. L’objectif est de mettre un maximum de pression sur Mahomes afin de la faire déjouer. Plus facile à dire qu’à faire…

Si elle n’encaisse pas forcément beaucoup de points (24 pts/match), la défense de Houston à tendance concéder beaucoup de yards.  Avec 388 yds/match, c’est la 5ème pire équipe de la ligue à ce niveau là… Contre les Bills, c’est un total de 425 yards encaissé par la défense. Heureusement pour les Texans, les joueurs de Buffalo ont été très maladroits en zone rouge. Ils n’ont inscrit quatre field goal pour un seul touchdown.

Il est peu probable que les joueurs de Kansas City soit aussi clément avec leurs adversaires. Avec l’excellent tight-end Travis Kelce (1229 yards), le feu follet Tyrek Hill, le rookie Mecole Hardman (6 TD) ou encore Sammy Watkins le danger peut venir de partout et Patrick Mahomes sera sûrement plus inspiré que Josh Allen pour finir les drives derrière la ligne. Le tout coaché par l’excellent Andy Reid ! Une équation quasi insoluble pour Houston.

Les Chiefs en toute logique

Les Texans nous ont habitué au meilleur comme au pire cette saison. S’ils ont déjà battu les Chiefs (et les Patriots), la marche semble un peu haute pour les coéquipiers de Deshaun Watson. Pat Mahomes va vouloir frapper fort pour débuter la campagne de playoffs et un feu d’artifice est à prévoir Dimanche du côté de Kansas City. La défense de Houston risque de prendre l’eau et les Chiefs devraient s’imposer assez largement dans ce match !

 

 

La conférence AFC va nous offrir deux affiches plutôt déséquilibrées sur le papier, tant les Chiefs et les Ravens ont semblé au-dessus tout au long de la saison. Attention cependant aux surprises ! Les Titans ont prouvé en allant gagner chez les Patriots qu’il ne fallait pas les prendre à la légère. Pour les Texans, seul un immense Deshaun Watson pourra faire tomber les Chiefs de Pat Mahomes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here