Basketball

La semaine des frenchies : sans strass ni paillettes

Comme toutes les semaines sur We Sport cette année, les joueurs tricolores dans la ligue nord-américaine de basket-ball seront à l’honneur avec un récapitulatif complet de leurs performances, de nos déceptions ou de nos satisfactions. 

Les valeurs sûres dans la moyenne

C’est la tuile de la semaine. Sorti après seulement quelques minutes de jeu lors de la défaite face à Philadelphie (coïncidence ?), Evan Fournier souffre de douleurs au dos et on ne connait pas encore la durée de son indisponibilité. Absent la nuit dernière face au Thunder, il ne devrait pourtant pas être éloigné des parquets trop longtemps. Le “dégarni de Charenton” devra gérer son corps afin de ne pas trop prendre de risques sur les prochaines semaines. Un coup dur pour le Magic qui réussissait un début de saison très intéressant (4W/1L).

Accusant un déficit de 50 points face aux Mavs dimanche, Nicolas Batum (ou plutôt sa franchise) est entré dans l’histoire cette semaine mais d’une façon dont il se serait bien passé. Mais si on occulte ce fait, la semaine de Nic’ est tout à fait honorable et d’une rare stabilité. Titulaire indiscutable aux Clippers depuis le début de la saison, l’ancien de Charlotte reste sur une bonne série et semble s’être parfaitement intégré à ce collectif qui s’est déjà installé dans les premières places de la conférence Ouest. Résultat, une moyenne tout à fait honorable sur la semaine (9 points, 5,7 rebonds en 28 minutes de moyenne).

Il a reçu les foudres de Shaquille O’Neal qui a estimé à la télévision qu’il ne méritait pas son contrat max, force est de constater que Rudy Gobert n’as pas prouvé en ce début de saison qu’il était l’un des meilleurs postes 5 de la NBA. Efficace sans toutefois être flamboyant, Gobzilla reste tout de même dans un rythme intéressant pour un début de saison avec 14 points et 11 rebonds de moyenne. Petit point noir, le pivot du Jazz n’a joué que 25 minutes lors de la victoire face aux Clippers, laissant Mike Conley faire le show.

L’irrégularité à la française

Il est de retour ! Après deux matches à se contenter de miettes avec les Knicks, Frank Ntilikina a enfin engrangé des minutes et en a profité pour reprendre un peu de confiance avec notamment un surprenant 4/4 du parking lors de la non moins surprenante victoire face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo. C’était de bon augure mais depuis Franky a disparu des radars de la NBA, une nouvelle fois la faute à une petite blessure (entorse légère du genou) et n’est pas encore revenu dans le groupe des Knicks.

Le début de saison est compliqué pour Killian Hayes, Titulaire à la mène des Pistons, l’ancien meneur de Cholet semble avoir du mal à s’adapter (et c’est tout à fait normal) à la NBA. Du haut de ses 19 ans, la marche est peut-être encore un peu dure à grimper, malgré la confiance de son coach. Un statut qui n’est peut-être pas un cadeau pour Hayes qui va de voir gagner en volume de jeu et en régularité. Alors qu’il a frôlé son premier double-double en carrière NBA à Atlanta (10 points, 8 passes), il a ensuite totalement sombré, ne réussissant aucun shoot sur les deux matchs suivants (0/6 puis 0/7) ! Idem pour son coéquipier Sekou Doumbouya qui continue à avoir son quota de minutes à chaque match mais qui n’arrive pas à enchaîner les performances de nature à inciter son coach à l’utiliser plus.

Théo Maledon continue son bonhomme de chemin à Oklahoma City. Au sein d’une équipe parmi les pires bilans de la Ligue, le joueur formé à l’ASVEL bénéficie d’un nombre de minutes tout à fait convenable et prend petit à petit confiance, en témoigne son nombre de shoots tentés qui ne cesse d’augmenter. Avec 6 points, 5 rebonds et 2 assists face aux Pelicans et 12 points, 4 rebonds et 3 assists lors de la victoire face à Orlando, Maledon est clairement en train de marquer des points. Titulaire surprise depuis quelques matches, Timothée Luwawu-Cabarrot a lui aussi alterné le (très) bon et le (très) mauvais. Après une prestation convaincante face à Memphis malgré la défaite il n’a pas réussi à continuer sur sa lancée et devra faire beaucoup mieux s’il veut conserver une place de choix dans la rotation des Nets.

Perdus de vue

Rien à signaler ou presque du côté des derniers frenchies. Si Vincent Poirier a joué ses premières minutes sous le maillot des 76ers, ce n’est pas assez significatif (deux points et deux rebonds en sept petites minutes sur le parquet face au Magic) pour en ressortir quoi que ce soit. Barré par Embiid et Dwight Howard, il doit voir 2021 d’un mauvais œil. Toujours pas de traces par contre de Killian Tillie avec Memphis. L’ancien de Gonzaga est listé blessé par les Grizzlies et n’a toujours pas foulé un parquet NBA. Sorti de la rotation pendant trois matches, Adam Mokoka a lui retrouvé le chemin du panier avec les Bulls. En déplacement à Milwaukee, Chicago a pris une déculottée mais il a pu grappiller quelques minutes et terminer le match avec 4 points, 1 rebond et 1 assist.

On ne peut pas dire que les frenchies aient totalement brillé cette semaine. Si les habitués de la NBA n’ont pas forcément déçu, les jeunes devront faire mieux s’ils veulent prouver qu’ils ont leur place dans la grande Ligue.

Credits photo : Twitter NBA France

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire