Esport

LFL – Week 3 (Day 1), La Karmine Corp confirme, Misfits tombe

La troisième semaine de LFL a commencé par une journée où les cinq premiers ont affronté les cinq derniers du classement. Une façon de confirmer ou de surprendre pour les différents équipes.

BDS tout en maîtrise

Une masterclass. C’est comme cela qu’on peut qualifier la performance de Team BDS face à MCES. Entreprenant dès la première minute en allant invade la jungle adverse, Bluerzor a pu prendre l’ascendant sur le jungler adverse Boukada. Il a rapidement récupéré des kills, bien aidé par ses coéquipiers, et montre qu’il est toujours excellent sur sa Nidalee. L’ensemble de la carte a été dominé par l’équipe basée à Genève en phase de lane, même la midlane dans un match up censé être très défavorable (Viktor face à Lucian). Par tout cela, BDS a eu une avance de 5000 golds à douze minutes, de 10 000 à vingt-deux minutes. Un rouleau compresseur accentué par la prise de tous les objectifs neutres, que ce soit dragons ou Héraut de la Faille. Un push final sous Baron Nashor, acquis facilement, a enterré les espoirs de MCES. Aucun élément de l’équipe marseillaise n’a réussi à s’exprimer sur la faille. Plus inquiétant, Tiger, AD carry de l’équipe qui a pu jouer son premier match de ce split de LFL (banni jusque là pour harcèlement sexuel), n’a pas été au niveau.

Solary perd dès la draft

Alistar et Soraka. Ce n’est pas le duel de support du match entre GamersOrigin et Solary, mais bien la botlane de l’équipe tourangelle. Un choix très surprenant qui n’a pas était convaincant. Pire, il a créé un véritable manque de dégâts pour l’ensemble de la composition. Après un early game assez serré, GamersOrigin a pris le dessus dans tous les teamfights avec une composition beaucoup mieux équilibrée. Solary a tenté un Baron Nashor par dépit, mais n’a pas réussi et sont tombés sur des joueurs GO qui ne les ont pas épargnés. Une dernière erreur qui est venue finir une partie qui était jouée dès la draft.

La Karmine Corp confirme

S’il y a bien une équipe en LFL où on se pose encore la question sur son niveau, c’est la Karmine Corp. Ce soir, elle a confirmé qu’il fallait compter sur elle pour batailler dans les premières places du classement, avec une victoire sur LDLC OL. Dans une game serrée en early, deux facteurs majeurs ont permis cette victoire. Le premier est la rigueur de l’équipe de Kameto concernant les dragons. Ils les ont tous eu pour débloquer l’âme infernale et ont ainsi eu des dégâts supplémentaires. Le deuxième est le manque de dégâts magiques côté LDLC OL, avec seulement un Twisted Fate. Conséquence, quatre coques en acier comme chaussures et les joueurs de la Karmine était intombables. Ils sont par cela passés devant en terme de golds et ont emballé la partie avec l’agressivité qu’on leur connait, en particulier Adam, leur toplaner, pour finaliser cette victoire.

Gameward fait tomber Misfits

Il n’y a plus d’équipe invaincue en LFL. Dans un match où ils étaient loin d’être favoris, Gameward a battu Misfits Premier dans une partie qui était pourtant mal engagée. La botlane Woolite/Jactroll a encore fait des ravages en lane, et a pris un avantage qu’on pensait être décisif. Mais son équipe a un peu trop forcé des actions et a donné des kills à leurs adversaires. GameWard n’en attendait pas tant et a alors mis en place ses picks scaling (Wukong, Xayah, Azir). Toucouille, avec le dernier personnage cité, a été impérial, montrant partie après partie qu’il est le meilleur midlaner de la ligue. Toute son équipe a été dans son sillage et a été très solide. Elle a pris son temps et deux Baron Nashor pour grignoter petit à petit la base Misfits jusqu’au Nexus.

IziDream surprend Vitality.Bee

IziDream est venu à bout de Vitality.Bee au terme d’un match pourtant mal embarqué. Dominée en early game, l’équipe a tenu dans les premiers teamfights pour ne pas avoir trop de golds de retard. Elle peut surtout remercier son jungler, Viking, qui a réalisé un steal Nashor avec son Kha’Zix.

Sur cette action, l’équipe basée à Aix-en-Provence a pu temporisé, puis a mis de la pression sur la carte. Dans un dernier teamfight, Viking, encore lui, a tué les trois carry adverses et a pu conclure le match avec ses coéquipiers.

Deux surprises ont donc été observées ce 4 février, avec les victoires d’IziDream et de Gameward. Des performances montrant que tout peut se passer dans la ligue française de League of Legends, et que les équipes favorites sur le papier doivent faire plus qu’attention aux outsiders.

Crédits Image en Une : Team-aAa

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire