Basketball

Limoges remporte le 108ème Classico ! (96-87)

 

Si l’ambiance fut tristement absente du temple limougeaud, aux abords de Beaublanc, l’ambiance s’est montrée électrique toute la journée. Porté par une foule de supporters déchainée sur le parvis du Palais des Sports, Limoges se savait attendu. La victoire ou rien. Au terme d’un match disputé, mais à huis clos, les joueurs de Mehdy Mary ont su dominer des Palois qui enchaînent un 7e revers de suite. Le Classico est dans la poche des Limougeauds.

Limoges, objectif playoffs 

Pour les deux formations, ce Classico s’apparentait grandement à une question d’honneur mais également à un objectif comptable. Si d’un côté comme de l’autre, les objectifs divergent, les Palois voulaient avant tout briser cette spirale négative de 6 rencontres sans succès. Un échec. Les Limougeauds, engagés et concentrés de bout en bout sur chaque possession, se sont montrés solides pour venir à bout du rival. La course aux playoffs est bel et bien lancée.

Un premier acte ultra offensif

Entre les deux adversaires du soir, le round d’observation a été inexistant. L’intensité des dix acteurs fait crisser le parquet de Beaublanc d’entrée. Déjà, Lang fait parler sa patte à longue distance. Du côté Palois, Lecompte, fraichement arrivé dans le Béarn, ne se fait pas prier pour répondre (13-13, 4e). Mais la furie paloise ne se fait tarder, où Sanford, ancien Limougeaud prend les commandes. Des deux côtés du terrain la réussite sublime les deux formations, prêtes à tout pour prendre les rênes de la partie. Le jeune Ayayi est omniprésent sur cette fin de premier quart-temps. Tellement, qu’il crucifie déjà les locaux après son raid solitaire sur le buzzer (24-30). Pau est devant, et Limoges va devoir resserrer les boulons d’une défense trop peu hermétique.

Le message est reçu 5/5, et les locaux débutent le deuxième quart par une belle  série synonyme de se second souffle (5-0). Beyhurst et Scrubb trouvent eux aussi la mire derrière la ligne à trois points, jusqu’à ce que Ginyard donne l’avantage aux siens (37-34, 14e). Sur un nuage, l’adresse diabolique des Limougeauds donnent le tournis aux Palois qui courent maintenant après le score. Malgré ça, le bien connu Leloup fait parler son expérience, pour garder sa formation en vie. Mais dans la tête des Palois, c’est panique à bord ! Boutsiele cadenassé sur la touche après deux fautes prématurées, c’est aux snipers de prendre le relais. Impérial, Nicolas Lang permet aux siens de rentrer aux vestiaires avec une légère d’avance (54-48)

Une seconde période maîtrisée par les Limougeauds

S’il est bien connu qu’au basket tout va très vite, les palois baissent encore un peu plus d’intensité face à des locaux trop adroits. En difficulté sur chaque pick-and-roll, l’hémorragie perdure. D’autant plus que Boutsiele est de retour sur le parquet. Si Cornelie essaie de sonner la révolte, la formation Paloise se montre à bout de souffle. Lang s’affirme encore un peu plus en se  montrant d’une justesse qui frôle la perfection. Invernizzi est lui aussi là pour convertir les caviars de l’excellent Smith. En panne sèche pendant de longues minutes, l’entrée de Lesca côté Palois va redistribuer les cartes pour redonner du piquant à cette confrontation historique. Sanford réduit l’écart, et Lesca fait son show. Sur un pied, ou agressé par la défense Limousine, le Palois permet aux siens de revenir à 8 longueurs juste avant le dernier acte.

Et le show continue ! C’est la douche froide à Beaublanc. Les Palois reprennent confiance et se montrent à la hauteur du rendez-vous en balayant l’avantage local (76-71, 31e). Oui mais en face, c’est toujours Lang qui régale, réalisant même un nouveau record personnel  en carrière avec 30 points à son actif. Si le money-time laisse encore le choix du vainqueur, la sérénité des Limougeauds jouera un rôle déterminant. Les Palois se retrouvent rapidement dans la pénalité, et enchainent les mauvaises possessions. Limoges ne se fait pas prier deux fois, et maîtrise la fin de la rencontre avec son solide trio du soir, Scrubb-Invernizzi-Lang (58 pts à eux trois), pour s’offrir ce 108e classico.

Limoges empoche un succès important pour la course aux playoffs. Du côté Palois, les nuages ternissent un peu plus le ciel déjà bien ombragé du Béarn, en encaissant sa septième défaite d’affilée. Inquiétant.

La feuille de match :

Limoges : Ginyard 7, Beyhurst 5, Invernizzi 13, Paumier 6, Lang 30, Boutsiele 13, Scrubb 15, Smith 7.

Pau : Lesca 12, Leloup 7, Ayayi 11, Cornelie 16, Lecomte 12, Drame 6, Diawara 2, De Jong 4, Sanford 15, Ndiaye 2.

Crédits photo : L’Equipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire