Basketball

NBA – Le Heat renversant, Les Lakers surpris d’entrée

NBA

Deux matchs avaient lieu hier soir en NBA, et les deux eurent un scénario bien différent. Si Miami a renversé son adversaire en fin de rencontre, Houston a maîtrisé son sujet de bout en bout.

Jimmy Butler plus fort que les Bucks

[1] Milwaukee Bucks @ [5] Miami Heat : 100-115

Les Bucks devaient s’imposer pour ne pas voir leurs chances de se qualifier devenir presque nulles, mais ils n’ont pas pu résister au retour du Heat d’un Jimmy Butler étincelant en fin de rencontre. Le match démarre pourtant plutôt bien pour Milwaukee qui se montre agressif d’entrée. Khris Middleton et Jae Crowder se répondent à distance, mais Milwaukee conserve une petite avance. Le match n’est ensuite pas loin de basculer lorsque la cheville de Giannis Antetokounmpo tourne légèrement, mais le grec se relève et poursuit le match. Après un quart-temps, les deux équipes sont presque à égalité parfaite (30-29).

Toutefois, Milwaukee sait que ce match est décisif pour la suite de la série et va donc appuyer sur l’accélérateur. Les shooteurs règlent la mire à 3pts, et malgré un Giannis Antetokounmpo en dedans les Bucks réussissent à creuser l’écart. Le Heat a du mal à se réveiller, et les joueurs de Mike Budenholzer ont sept points d’avance à la pause (57-50). Miami relève enfin la tête après la pause et profite du manque de réalisme de Milwaukee pour revenir à hauteur (-1). Mais les Bucks ont de la ressource et très vite la franchise du Wisconsin va à nouveau prendre le large. Giannis et consorts terminent le troisième quart-temps sur un 15-4 et comptent quatorze points d’avance à douze minutes du terme (87-73).

Les Bucks vont démarrer le dernier quart-temps sur les mêmes bases, et rien ne laisse présager ce qui va suivre. Dans le sillage d’un Jimmy Butler inarrêtable en fin de rencontre, Miami va totalement inverser le cours de la rencontre. Le Heat réalise un très gros run pour revenir à une possession mais ne va pas s’arrêter là. Les floridiens profitent de Bucks presque amorphes pour poursuivre leur série folle et conclut le match sur un run de 16-0 pour définitivement creuser l’écart et remporter le match. Jimmy Butler (17 pts dans le QT4) aura plus marqué que les Bucks (13 pts) dans l’ultime reprise, et Milwaukee encaisse ainsi le plus gros déficit sur un QT4 en playoffs dans la shot clok era (à partir de la saison 1954-1955).

Milwaukee est désormais mené 3-0 et voit ses chances de qualification disparaître. En effet, jamais une équipe n’a remporté une série de playoffs après avoir été menée trois manches à zéro, et au vu de la dynamique de la série il serait presque surprenant que les Bucks fassent mentir les statistiques.

Les Rockets s’offrent la première manche

[4] Houston Rockets @ [1] Los Angeles Lakers : 112-97

Au sortir d’une qualification au Match 7 face à OKC, Houston a surfé sur sa dynamique en maîtrisant son sujet face aux Lakers. Pourtant, Los Angeles étaient bien rentrés dans la partie. Soucieux de bien faire, ils inscrivirent les sept premiers points du match avant que Houston ne revienne grâce à James Harden. Les débats s’équilibrent alors et les texans ne mènent que d’un petit points après un quart-temps (29-28). Houston prend confiance derrière l’arc dans la reprise suivante, mais Los Angeles s’accroche tant bien que mal. Les Rockets finissent par faire la différence juste avant la mi-temps grâce au duo Westbrook/Harden qui leur offre huit points d’avance (63-55).

Déjà à 25pts à la mi-temps, James Harden continue de montrer la voie aux siens après la pause. Toutefois, LeBron James maintient son équipe à flots et réduit légèrement l’écart, sans toutefois réussir à passer devant. À douze minutes du terme, tout reste jouable pour les Lakers (85-79). Malheureusement pour les purple and gold, le quatrième quart-temps va sonner le glas pour leurs espoirs de victoire. Houston accélère et passe un 14-0 à Los Angeles, dépassant les cent points et réduisant presque à néant les espérances adverse. Les Lakers peinent offensivement et partent de trop loin pour revenir, ce qui permet à Houston de sécuriser sa victoire dans la première manche de la série.

Mauvaise nuit en NBA pour les premiers de chaque conférence. Milwaukee se retrouve dos au mur et n’aura plus le droit à l’erreur, tandis que Los Angeles a pour sa part manqué son départ.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire