NBA – les écarts se creusent à l’Est, compteurs à zéro à l’Ouest

0
NBA
(Crédits : NBA via Getty Images)
Ligue 1

Troisième nuit de Playoffs NBA hier soir avec le début des premiers matchs 2. Si les écarts se sont creusés à l’Est, tout est à refaire dans les affiches de la Conférence Ouest.

NB : Résumé du 19/08/2020 à J+1

Les Nets s’accrochent mais chutent

[7] Brooklyn Nets @ [2] Toronto Raptors : 99-104 (0-2 dans la série)

Les Nets se sont battus, ont même mené au score pendant une grande partie de la rencontre mais Toronto a finalement réussi à décrocher sa deuxième victoire de rang dans la série. Nettement moins à la rue que lors du match précédent, Brooklyn démarre bien et prend rapidement la tête, menant de quatorze points après un bon run. Toutefois, Toronto réagit vite et revient dans le match suite à un 14-0 impulsé par Pascal Siakam. Après un quart-temps, les Nets sont devants d’une courte tête (33-29).

Le niveau baisse dans la reprise suivante, mais Brooklyn garde son cap et profite notamment de Timothée Luwawu Cabarrot pour conserver l’avantage et virer en tête à la pause (53-50). Après la pause, les Nets continuent leur match sérieux et portent même leur avance à +10. Toronto est quelque peu dépassé et doit s’en remettre au talent de Fred Van Vleet pour ne pas se faire lâcher. Les Raptors reviennent dans le coup, mais Garrett Temple calme les ardeurs des canadiens en redonnant six points d’avance à sa franchise à l’entame des douze dernières minutes (80-74).

Après avoir très bien négocié la rencontre pendant trente-six minutes, les Nets vont craquer au pire moment. Incapable de poursuivre sur sa lancée, Brooklyn voit Toronto revenir et même prendre six points d’avance en plein cœur du dernier quart-temps. Les Nets reviendront à une possession dans le money time et auront même une balle d’égalisation dans les dix dernières secondes, mais les Nets bafouilleront et laisseront les Raptors se diriger vers un succès dans un match bien plus serré que ce qu’on aurait pu penser.

Un Jazz à réaction égalise avec autorité

[6] Utah Jazz @ [3] Denver Nuggets : 124-105 (1-1 dans la série)

Après le pavé jeté dans la marre de Donovan Mitchell avec ses 57 pts lors de la défaite dans le Match 1, le Jazz a parfaitement su réagir en allant gagner cette deuxième manche avec la manière. Très tôt, le Jazz montre de belles choses et prend les rênes dans cette rencontre grâce à son adresse au tir. Denver est poussif et ne s’en remet qu’au talent de Nikola Jokic, insuffisant pour virer en tête après un quart-temps (27-25). Le Jazz creusera même l’écart dans le quart-temps suivant, profitant de la maladresse des Nuggets qui peuvent remercier Michael Porter Jr de les avoir empêché de sombrer totalement. À la pause, Utah est devant et dégage une impression de sérénité (61-48).

Pour rester dans le match, Denver doit se relancer dès le retour des vestiaires sous peine de laisser filer tout espoir de victoire dans ce match 2. Nikola Jokic et Michael Porter Jr essayent de montrer la voie à leurs coéquipiers, mais les joueurs de Mike Malone ne sont toujours pas dans leur match et vont le payer cash. En effet, le Jazz voit Donovan Mitchell se réveiller, et avec toujours autant d’adresse au shoot va rapidement tuer le match. L’écart continue de grimper, et à l’entame du dernier quart-temps la messe est déjà dite pour les coéquipiers d’un Jamal Murray en dedans hier soir (104-77).

Utah finit son match en roue libre et laissera les remplaçants des Nuggets faire illusion en réduisant l’écart, mais cela ne changera rien au résultat. Le Jazz égalise dans la série et s’offre son match référence après avoir été presque parfait offensivement. Denver devra réagir dès le Match 3 en montrant de meilleurs choses, sous peine de voir les coéquipiers de Rudy Gobert prendre l’avantage dans cette série.

Boston gifle son adversaire

[6] Philadelphia Sixers @ [3] Boston Celtics : 101-128 (0-2 dans la série)

Si Philadelphie devait réagir après sa défaite dans le Match 1, ce ne fut absolument pas le cas hier soir. Au contraire, Boston nous a même offert une démonstration, plongeant un peu plus les Sixers dans le doute, eux qui se retrouvent dos au mur dans cette série. Avec Matisse Thybulle titulaire à la place d’Al Horford, Philly veut démarrer le match sur de bonnes bases défensivement et c’est exactement ce qui se passe en début de rencontre. Les Sixers jouent bien, ont plus de rythme et dominent des Celtics frustrés offensivement. Après un quart-temps, Philadelphie est devant et peut avoir confiance pour la suite de la rencontre (33-27).

Oui mais voilà, Boston n’est pas prêt à laisser filer le match aussi facilement. Après un début de réaction en fin de premier quart-temps, les joueurs de Brad Stevens passent la seconde et vont presque rouler sur leurs adversaires. Jayson Tatum est bien dans son match et guide les siens offensivement (33 pts), pendant que son équipe repassent devant et virent en tête à la pause (57-65). Joël Embiid est trop esseulé en face, et les choses ne vont pas s’arranger après la pause.

Au retour des vestiaires, Phildelphie va continuer de sombrer, ce qui va permettre à Boston d’enfoncer un peu plus le clou. Les Celtics prennent un malin plaisir à jouer avec des Sixers qui n’ont plus l’envie ou les ressources pour lutter, et l’écart grimpe à +23 à douze minutes du terme (98-75). Le match est plié avant même le dernier quart-temps, et les douze dernières minutes sont uniquement l’occasion pour les remplaçants de se montrer. Joël Embiid trépigne sur son banc mais ce sont bien les Celtics qui sortent largement vainqueurs de cette rencontre, creusant l’écart à 2-0 dans la série. Philly a besoin d’un sursaut d’orgueil, car le coup de balai est plus proche que jamais.

Les Mavs s’offrent des Clippers perdus

[7] Dallas Mavericks @ [2] Los Angeles Clippers : 127-114 (1-1 dans la série)

On savait Dallas capable de gêner les Clippers dans cette série, et c’est exactement ce qui s’est passé la nuit dernière avec cette victoire de Dallas au terme d’un match contrôlé. Dès les premières minutes, les joueurs de Rick Carlisle profitent de la maladresse californienne pour prendre les devants. Los Angeles finit par réagir avant la fin du premier quart-temps, mais c’est bien Dallas qui mène après douze minutes de jeu (29-25).

Dallas va ensuite continuer à faire mal aux Clipper avant la pause, sous l’impulsion d’un Luka Doncic déjà très proche du triple-double (2 pts, 6 rbd, 7 ast). Les Mavs poussent tandis que Los Angeles ne peut pas se reposer sur Paul George, fanny à la mi-temps, et doit s’en remettre à un Kawhi Leonard maladroit pour n’être qu’à -5 à la pause (61-56). Les Mavs repartent sur les mêmes bases après la pause et réalisent un excellent troisième quart-temps (37-29), leur permettant d’aborder les douze dernières minutes avec une avance assez conséquente (98-85).

Si Dallas est en position de force, Luka Doncic est contraint de sortir après avoir commis sa cinquième faute. Les Mavs ne se démobilisent pas pour autant et restent solidaires, empêchant les Clippers de revenir dans le coup. Le duo Leonard/George fait son possible pour revenir mais le banc des Mavs tient le coup. Los Angeles aura une dernière chance de recoller après être revenu à -10, mais Dallas annihilera rapidement tout hypothèse de retour et sécurisera une victoire précieuse pour remettre les compteurs à zéro dans la série.

Rendez-vous ce soir pour la deuxième partie des Matchs 2, avant que ces équipes ne se retrouvent pour la troisième manche de leurs séries vendredi soir.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here