NHL

NHL : les Canadiens et le Lightning vers la Stanley Cup !

Stanley Cup

Au terme de séries âprement disputées, les Montréal Canadiens et le Tampa Bay Lightning ont assuré leur qualification pour la Stanley Cup 2021. Une affiche inédite dans l’histoire de la NHL.

Montréal vingt-huit ans plus tard

L’histoire des Canadiens dans ces playoffs semble sortie d’un film hollywoodien. D’abord tout proche de l’élimination en étant mené 3-1 par les Maple Leafs au premier tour, Montréal a su renverser le score pour se qualifier avant de ne faire qu’une bouchée de Winnipeg pour atteindre les demi-finales de cette édition 2021. Face aux Golden Knights, une des équipes les plus impressionnantes cette saison, les protégés de Dominique Ducharme n’ont pas tremblé.

De retour à ce stade de la compétition pour la première fois depuis la saison 2013/2014 (et une défaite contre les Rangers), les Canadiens sont tout de suite secoués par leurs adversaires. Assez peu réaliste face à Marc-Andre Fleury (3.4% au shooting percentage), Montréal s’incline 4-1 dans le Game 1 et redescend sur terre après avoir enchaîné sept victoires consécutives. Toutefois, les Québécois vont rapidement trouver des ressources pour rester au contact dans la série. Vainqueur 3-2 dans le Game 2 grâce à trois réalisations assez précoces puis à nouveau 3-2, cette fois-ci après prolongations, suite à un but de Josh Anderson dans le Game 3, Montréal pose des problèmes à Vegas qui participait à sa troisième finale de conférence ou équivalent depuis la création de la franchise il y a quatre ans. Les Golden Knights égaliseront en remportant le Game 4 grâce à Nicolas Roy en prolongations, mettant les deux équipes dos à dos au moment de retourner dans le Nevada.

Dans une T-Mobile Arena acquise à la cause des Golden Knights, Montréal va réaliser un véritable statement dans le Game 5. Vainqueurs 4-1 à l’extérieur, les Canadiens sont alors en position de conclure à la maison, au Bell Centre, devant leur public. Cette occasion, la franchise la plus titrée de l’histoire de la NHL ne la laissera pas passer. Au terme d’un mano a mano qui emmène les deux franchises en prolongations, le Finlandais Artturi Lehkonen libère tout le Québec en marquant moins de deux minutes après le début du temps supplémentaire. Vingt-huit ans après sa dernière participation et son dernier titre (victoire face aux Kings en 1993), les Canadiens disputeront à nouveau la Stanley Cup.

Tampa Bay pour le doublé

Cela fut long, disputé et presque même laborieux par moments, mais le Lightning aura bien une chance de conserver sa couronne cette année après s’être qualifié pour une deuxième Stanley Cup consécutive. Peut-être légèrement sous-estimé après n’avoir terminé qu’à la troisième place dans la division centrale, Tampa Bay a pris le soin d’éliminer tour à tour les Panthers puis les Hurricanes pour atteindre les demi-finales de la Stanley Cup et ainsi retrouver les Islanders, eux-aussi qualifiés pour ce stade de la compétition pour la deuxième année de suite.

Dans une Amali Arena qui ne lui est bien évidemment pas favorable, New York montre les muscles en s’imposant dans le Game 1 (2-1), grâce notamment à une nouvelle grande performance de son gardien Semyon Varlamov, auteur de trente arrêts, le Russe étant l’un des grands artisans de la réussite des siens dans cette postseason. Néanmoins, les débats s’équilibrent rapidement et les deux franchises se rendent coup pour coup. En effet, si le Lightning prend le Game 2 puis le Game 3, les Islanders s’emparent de la quatrième manche et tout est encore à faire avant d’entamer le cinquième match de la série.

Lors dudit Game 5, Tampa Bay va enfin frapper du point sur la table. Divins en attaque, que ce soit face à Varlamov ou Sorokin dans les buts, et intouchables en défense dans une rencontre où les pénalités se sont enchaînées (19), le Lightning s’impose finalement 8-0 et part à New York avec la possibilité de conclure. Toutefois, les Islanders n’ont pas dit leur dernier mot et vont tenir bon. Menés 2-0 dans le Game 6, ils égaliseront grâce à Jordan Eberle puis Scott Mayfield pour arracher une prolongation où Anthony Beauvillier s’illustrera pour envoyer tout le monde vers un Game 7. Dans le match le plus important de la saison des deux équipes jusqu’ici, Tampa Bay limite New York à dix-huit tirs et se qualifiera grâce à Yanni Gourde, auteur de l’unique réalisation de la rencontre. Tampa Bay peut viser le doublé, une prouesse que seuls les Penguins (2016 & 2017) ont réalisé au XXIe siècle.

Le programme de la Stanley Cup

  • Game 1 : Canadiens @ Lightning, mardi 29 juin 2h00
  • Game 2 : Canadiens @ Lightning, jeudi 1er juillet 2h00
  • Game 3 : Lightning @ Canadiens, samedi 3 juillet 2h00
  • Game 4 : Lightning @ Canadiens, mardi 6 juillet 2h00
  • *Game 5 : Canadiens @ Lightning, jeudi 8 juillet 2h00
  • *Game 6 : Lightning @ Canadiens, samedi 10 juillet 2h00
  • *Game 7 : Canadiens @ Lightning, jeudi 12 juillet 2h00

*si nécessaire

Rendez-vous dès la semaine prochaine pour le début de la Stanley Cup afin de savoir si Tampa Bay réalisera le doublé ou si Montréal réussira à récupérer un titre qui fuit la franchise depuis vingt-huit ans.

Crédit image en une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire