Fléchettes

PDC World Championship : les résultats du 15 décembre 2022

Résultats PDC World Championship 15 décembre

Deux surprises et un champion du monde solide, retour sur les résultats du 15 décembre au championnat du monde de fléchettes (PDC World Championship).

Peter Wright pas inquiété

Pour son entrée en lice dans la compétition, Peter Wright a été expéditif. Champion du monde en titre, l’Écossais a déroulé contre Michael Mansell, qui avait battu Ben Robb au tour précédent. Impérial, Wright n’a perdu qu’une manche, ne laissant aucune chance à son adversaire.

Au tour suivant, Peter Wright affrontera le vainqueur du match entre Kim Huybrechts, n°31 mondial, et Grant Sampson, qualifié hier (voir plus bas).

Les favoris renversés

Pour cette première journée de compétition, l’ordre établi n’a pas été respecté. 45e joueur mondial à tout juste 20 ans, Keane Barry n’a pas tenu son rang contre au Sud-Africain Grant Sampson. Après avoir mené deux manches à zéro dans le premier set, le Nord-Irlandais s’est écroulé en fin de set et a perdu le contrôle du match. Mené 0-2, il a entretenu l’espoir en arrachant le troisième set, avant de s’incliner quelques minutes plus tard (1-3). Sampson retrouvera donc le champion du monde en titre, Peter Wright, au tour suivant.

Pas plus de réussite pour Jermaine Wattimena. Déjà éliminé au premier tour l’an dernier, le Néerlandais s’est incliné contre le jeune Nathan Rafferty, 22 ans. Dans un match accroché qui a été jusqu’au cinquième set, Wattimena a craqué alors qu’il avait la main pour égaliser dans la cinquième manche. Le Nord-Irlandais a su en profiter, décrochant ainsi sa qualification pour le tour suivant.

Les résultats complets du jeudi 15 décembre 2022

1/64e de finale

Michael Mansell (NIR, n°88) vs Ben Robb (NZL) : 3-1

Keane Barry (IRL, n°45) vs Grant Sampson (RSA) : 1-3

Jermaine Wattimena (NED, n°39) vs Nathan Rafferty (NIR, n°87) : 2-3

1/32e de finale

Peter Wright (SCO, n°2) vs Michael Mansell (NIR, n°88) : 3-0


Louis Rousseau

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees et la solitude de RJ Barrett au Madison Square Garden.

Dernières publications

En haut