Top 16 européen ITTF : Et à la fin, c’est toujours l’Allemagne qui gagne

0

Ce week-end avait lieu l’édition 2020 du Top 16 européen à Montreux (en Suisse). Ils étaient, chez les hommes comme chez les femmes, 16 à concourir pour ce titre. Et, comme souvent lors des grands rendez-vous européens de tennis de table, les allemands ont très largement remporté la mise. Retour sur deux jours de compétition très dense dans la salle omnisport du Pierrier.

 

Un premier tour plein de surprises

Ce week-end suisse a tout d’abord été le théâtre de plusieurs surprises, assez désagréables pour nous français. Premier tricolore engagé, Simon Gauzy a malheureusement rendu les armes dès son entrée en lice face à Wang Yang malgré deux balles de match en sa faveur (3-4), et face à un adversaire qui lui avait pourtant bien réussi ces derniers temps.

Les regrets peuvent être d’autant plus grand pour le français que son principal adversaire potentiel en quarts de finale, Vladimir Samsonov, s’est lui aussi fait surprendre au premier tour par Darko Jorgic (1-4). Même sort pour Emmanuel Lebesson, dernière chance française, et sorti d’entrée par le Suédois Falck (2-4).

Dernière stupeur de ce début de compétition chez les messieurs, le forfait de Dimitrij Ovtcharov, tenant du titre et récent demi-finaliste à l’Open d’Allemagne, qui devait affronter le Croate Tomislav Pucar en 8e de finale.

Chez les dames, on note également une grosse sensation avec la sortie de route de la Roumaine Bernadette Szocs, battue en cinq manches par Britt Eerland.

 

Timo Boll, comme une évidence

Après les sorties de route de Mattias Falck (défait par Gardos) et de Marcos Freitas (battu par Pucar) en quarts de finale, qui ont fait suite à l’abandon de Dima Ovtcharov au premier tour, le principal favori au titre n’était autre que la légende allemande Timo Boll, déjà sacré à six reprises au Top 16 européen. L’actuel 11e joueur mondial a tout au long du week-end parfaitement assumé ce statut, réalisant un tournoi de haute volée. En effet, après un succès inaugural sur Kristian Karlsson (4-1), l’Allemand a successivement battu l’Anglais Liam Pitchford (4-0) en quart de finale et l’Autrichien Robert Gardos (4-1) en demi. Opposé à la surprise Darko Jorgic en finale, le natif d’Erbach a de nouveau réalisé une prestation solide pour s’octroyer son 7e titre dans l’épreuve, record désormais partagé avec Jan-Ove Waldner. Malgré la perte du premier set, Boll a ensuite accéléré pour dérégler un adversaire qui s’était progressivement installé dans l’échange en début de rencontre.

Émerveillant tout au long du week-end, avec notamment des victoires sur Vladimir Samsonov (4-1) ou Tomislav Pucar (4-1), Darko Jorgic (39e joueur mondial) n’a pas pu empêcher ce qui constituait une évidence pour tous. Pour la 6e année consécutive, le trophée revient donc dans les mains d’un joueur allemand, ce qui met bien en valeur l’hégémonie de cette nation phare du tennis de table au niveau européen depuis plusieurs années déjà (seule la Suède avait réussi pareille performance entre 1988 et 1993).

Résultat de recherche d'images pour "darko jorgic top 16"
Crédit photo : ETTU

La surprise Eerland, la confirmation Solja

Chez les dames, le titre revient à l’Allemande Petrissa Solja, 19e joueuse mondiale, qui conserve ainsi son titre acquis l’an passé. Après avoir notamment battu la Roumaine Samara en quarts, la tenante du titre s’est offert le scalp de la Néerlandaise Britt Eerland, que l’on n’attendait pas forcément à ce stade de la compétition. La n°47 au classement mondial s’était en effet hissée en finale au gré de victoires de prestige, successivement face à Szocs (n°22 mondiale), Ni Xia Lian (n°46) et surtout Polcanova (n°14). Malgré deux premiers sets rondement mené, l’outsider de cet ultime rendez-vous n’aura pas tenu la distance face à la patte de gauchère de Solja, qui a su trouver les ressources pour s’adjuger un deuxième titre dans l’épreuve.

Plus tôt, la médaille de bronze était revenu à l’Autrichienne Sofia Polcanova, qui imitait son compatriote Robert Gardos chez les messieurs.

 

Crédit photo de l’image en Une : CCB Europe Top 16 Cup

 

Grégoire Allain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here