Foot US

Top/Flop NFL (Divisional Round): Aaron Rodgers et les Packers impressionnent !

Aaron Rodgers écrase la défense des Rams

Aaron Rodgers qui confirme sa saison de MVP, Stefon Diggs meilleur ami de Josh Allen, nouveau couac pour Lamar Jackson et une fin ratée pour Drew Brees, découvrez notre Top/Flop de ce Divisional Round.

 

Top 3: Aaron Rodgers MVP du Divisional Round

Aaron Rodgers (QB ; Green Bay Packers): 296 yds ; 2 TD à la passe + 1 TD à la course

Ce premier match de playoffs contre la meilleure défense de la saison régulière devait être un test pour Aaron Rodgers et son attaque. Lors des quatre drives de la première mi-temps, les Packers ont marqué quatre fois (deux touchdowns et deux field-goals) et Aaron Rodgers a déroulé son jeu avec notamment un superbe touchdown au sol après une feinte de passe! S'il a été un peu plus en difficulté en début de deuxième mi-temps, il a finalement terminé la partie avec une passe de 58 yards en direction d'Allen Lazard.

Au final, les Packers ont passé 32 points et presque 500 yards à une défense qui a encaissé à peine 18,5 points et moins de 200 yards/match lors de la saison régulière. Ça montre l'exploit de cette attaque qui a roulé sur les Rams grâce à un chef d'orchestre d'un calme absolu. Les adversaires sont prévenus, il sera très difficile d'arrêter Aaron Rodgers cette année.

Stefon Diggs (WR ; Buffalo Bills): 106 yds ; 1 TD

Si Stefon Diggs avait l'air malheureux du côté de Minnesota, il semble retrouver une seconde jeunesse du côté de Buffalo. Adoré par les supporters, son entente avec Josh Allen est parfaite. Sur et en dehors du terrain, les deux compères ont l'air de s'entendre à merveille.

Le coup est donc parfait pour les dirigeants de Buffalo qui ont lâché un tour de draft pour offrir à leur quarterback une cible de choix. Contre Baltimore, Stefon Diggs s'est une nouvelle fois mis en valeur. Il a réceptionné huit ballons pour 106 yards et il a également marqué le seul touchdown offensif du match. 234 yards et deux touchdowns en deux matchs de playoffs pour le nouveau receveur star des Bills et nouveau meilleur ami de Josh Allen ! Un duo qui va donc disputer une finale de conférence pour sa première saison ensemble, une histoire d'amour est née à Buffalo.

Leonard Fournette (RB ; Tampa Bay Buccaneers): 63 yds à la course + 44 yds ; 1 TD à la réception

On n'en parle pas beaucoup mais Leonard Fournette est en train de devenir une pièce importante de l'attaque de Tampa Bay. Plutôt discret en saison régulière (367 yds et 6 TD), il a haussé le ton en playoffs. Après un très bon match contre Washington (132 yds en cumulé et 1 TD), il a de nouveau dépassé les 100 yards en cumulé et inscrit un nouveau touchdown.

C'est d'abord au sol qu'il s'est illustré. Alors que les Buccaneers avaient mal débuté le match, il a remis son équipe dans le sens de la marche grâce à plusieurs courses. Il a également été précieux dans le jeu aérien avec cinq réceptions pour 44 yards. Alors que Mike Evans ou Chris Godwin ont fait l'objet d'une surveillance appuyée de la part de l'arrière garde des Saints, Leonard Fournette s'est souvent retrouvé seul. Son touchdown en début de troisième quart-temps a permis à son équipe de revenir au score avant que Tampa Bay ne prenne le large en fin de match.

Mention spéciale: Tyreek Hill, Tom Brady, Aaron Jones

 

Flop 3: Lamar Jackson KO debout

Lamar Jackson (QB ; Baltimore Ravens): 162 yds ; 0 TD ; 1 Int

Décidément l'histoire en playoffs de Lamar Jackson est tumultueuse. Après deux défaites en deux matchs, il avait enfin vaincu le signe indien la semaine dernière avec une bonne performance et une victoire contre les Titans.

Contre Buffalo, le MVP 2019 est encore une fois passé à côté de son match. Les Bills ont réussi à arrêter Lamar Jackson au sol (neuf courses et seulement 34 yards) et d'une manière plus générale le jeu au sol de Baltimore. Le quarterback des Ravens a donc dû passer par les airs pour essayer de faire avancer son équipe mais il a une nouvelle fois été très maladroit. Il termine la rencontre avec seulement 162 yards à la passe et une interception suivie d'un pick-6 de 100 yards, le tournant du match ! Clou du spectacle, il a même dû quitter ses coéquipiers à cause d'une commotion dans le quatrième quart-temps. Les critiques contre Lamar Jackson risquent de revenir au premier plan dans les prochaines semaines…

Drew Brees (QB ; New-Orleans Saints): 134 yds ; 1 Td ; 3 Int

On a peut-être assisté au dernier match de la carrière de Drew Brees. L'histoire retiendra donc que le légendaire quarterback des Saints aura terminé sa carrière par trois interceptions. Cruel…

Pourtant le match avait plutôt bien commencé pour les Saints mais c'est la première interception de Drew Brees, dans le camp de la Nouvelle Orléans, qui a remis les Buccaneers dans le match. Sa deuxième interception a permis à Tampa de prendre dix points d'avance, sa troisième a définitivement clos les débats ! Mis à part ces trois interceptions, Drew Brees a eu beaucoup de mal à trouver ses receveurs. Aucune réception pour Michael Thomas, moins de 50 yards pour Emmanuel Sanders… seul Tre'quan Smith (88 yds ; 2 Td) a réussi à se mettre en valeur. Drew Brees a donc buté sur la défense des Bucs et il ne terminera (probablement) pas sa carrière sur un nouveau titre de champion…

Aaron Donald (DT ; Los Angeles Rams): 1 tackle ; 0 sack

Son duel contre Aaron Rodgers devait être un des moments phares de ce deuxième tour de playoffs mais cet affrontement a tourné à l'avantage du quarterback des Packers et de sa ligne offensive.

C'est simple, Aaron Rodgers n'a subi aucun sack sur ce match et Aaron Donald n'a même pas réussi à lui mettre ne serait-ce qu'un peu de pression. Aucun sack, aucun quarterback hit, un seul plaquage et un accès de colère qui lui a valu quinze yards de pénalité… On le pensait inarrêtable mais la ligne offensive a réussi à stopper le monstre. Ce qui a permis à Aaron Rodgers de dérouler son jeu et à Green Bay de s'imposer facilement.

Mention spéciale: Andy Reid, Nick Chubb, Michael Thomas

 

Défenseur de la semaine: Taron Johnson et un pick-6 pour l’histoire

Taron Johnson (CB ; Buffalo Bills): 6 tackles ; 1 Int ; 1 TD

Ce n'est pas le defensive-back le plus connu de Buffalo mais Taron Johnson a réalisé l'action décisive du match contre Baltimore. Alors que les Bills menaient de sept points et que les Ravens étaient aux portes de la end-zone, le cornerback de Buffalo a intercepté Lamar Jackson pour un pick-6 de 101 yards, un record en playoffs ! Un touchdown qui  a scellé la victoire des Bills. Mené 17 à 3, Baltimore ne se remettra jamais de l'erreur de son quarterback.

Grâce à une défense de fer et à l'étonnant Taron Johson, les Bills n'ont autorisé que trois points aux Ravens. Une magnifique prestation défensive qui leur permet de retrouver la finale de conférence après presque trente ans d'absence !

Mention spéciale: Devin White, Tyrann Mathieu, Rashan Gary

 

Rookie de la semaine: Cam Akers, rendez-vous la saison prochaine !

Cam Akers (RB : Los Angeles Rams): 90 yds ; 1 TD

Les Rams sont éliminés des playoffs mais ils peuvent sortir de cette saison la tête haute et ils ont surement trouvé leur running-back pour les années à venir. En difficulté en début de saison, notamment à cause des blessures, Cam Akers a fini fort avec par exemple deux belles prestations en playoffs.

Après son match à 131 yards la semaine dernière, c'est encore lui qui a été le moteur de l'attaque des Rams lors de ce match. Auteur de dix-huit courses, il finit le match avec 90 yards, un touchdown et également une conversion à deux points sur une superbe action de Los Angeles. Une prestation insuffisante pour éliminer les Packers mais très rassurante pour son avenir en NFL. L'ancien coureur de Florida State n'a que 21 ans mais il sera assurément un des fers de lance de l'attaque des Rams la saison prochaine !

Mention spéciale: Van Jefferson, Antoine Winfield, L'Jarius Sneed

 

Surprise du chef: Allen Lazard en mode Davante Adams

Allen Lazard (WR; Green Bay Packers): 96 yds ; 1 TD

Davante Adams surveillé comme le lait sur le feu par Jalen Ramsey et la défense des Rams, les autres receveurs des Packers avaient donc l'occasion de s'illustrer. Si Marquez Valdes-Scantling a été maladroit, Allen Lazard s'est lui régalé.

Ciblé huit fois par Aaron Rodgers, il a été le meilleur receveur du match côté Green Bay avec quatre réception et 96 yards. Il est surtout l'auteur du big play de cette rencontre avec un touchdown de 58 yards sur une magnifique passe en profondeur de son quarterback. Un touchdown qui a définitivement mis les Packers à l'abri !

Mention spéciale: Darrell Williams, Tre'Quan Smith, Chad Henne

Crédit photo couverture: Chicago Tribune

Dernières publications
To Top