Foot US

Top/Flop NFL (J16): Alvin Kamara vous souhaite un joyeux Noël !

Alvin Kamara puissance six

Au programme cette semaine en NFL: un Alvin Kamara record, des receveurs à la fête, Kyler Murray se complique la vie, Dwayne Haskins au chômage et la défense de Chicago une nouvelle fois à l’honneur.

Top 3: Alvin Kamara dans l’histoire

Alvin Kamara (RB ; New-Orleans Saints): 155 yds ; 6 TD

Pour ce match de Noël, Alvin Kamara s’est mué en père Noël et il n’a pas fait les choses à moitié ! Avec six touchdowns, il a tout simplement égalé le record NFL de touchdowns au sol sur un match, rien que ça. Un record vieux de 91 ans !

On a vu dès sa première course que le running back des Saints était en forme et il a martyrisé la défense des Vikings tout au long du match. Bien aidé par sa ligne offensive, il rentrait au vestiaire avec trois touchdowns. Le tarif sera le même pour Minnesota en deuxième mi-temps. Si son nombre de yards (155 yards) n’a rien de faramineux, son nombre de touchdowns marqué à la course est tout simplement historique ! La seule chose qu’on peut lui reprocher: avoir gâché un bon nombre de finales de fantasy NFL avant même les matchs de dimanche…

Au total, Alvin Kamara a déjà inscrit 21 touchdowns cette saison. Il est évidemment le leader dans ce domaine et il sera l’arme offensive principale des Saints en playoffs.

Stefon Diggs (WR ; Buffalo Bills): 145 yds ; 3 TD

Auteurs d’une bonne saison en 2019, les Bills avaient décidé de se renforcer à l’intersaison avec le transfert de Stefon Diggs. Pour l’instant, cela ressemble à un des meilleurs coups de l’année. À une journée de la fin, l’ancien receveur des Vikings est tout simplement le leader en nombre de yards à la réception avec 1459 yards ! On aurait pu lui reprocher son faible nombre de touchdowns ( cinq avant cette journée) mais il s’est bien rattrapé lors du match contre New England.

À Foxborough, sur un terrain où ils ont tellement souffert, les Bills ont écrasé les Patriots (38-9) avec un grand Stefon Diggs. 145 yards et surtout 3 touchdowns pour la nouvelle idole de la Bills Mafia qui semble avoir fait passer un cap à cette attaque et à Josh Allen. Buffalo pourrait bien être une des surprises de la saison dans la conférence AFC.

Davante Adams (WR ; Green Bay Packers): 143 yds ; 3 TD

Ce n’est pas le receveur le plus médiatique mais Davante Adams est tout simplement exceptionnel cette saison. Avec 102,2 yds/match il est le receveur le plus efficace. Seule une blessure, qui lui a fait manquer deux matchs, l’empêche de dominer le classement des receveurs. A son crédit également: 17 touchdowns. C’est moins qu’Alvin Kamara mais plus que n’importe quel receveur.

Contre les Titans, Davante Adams a, une nouvelle fois, profité de l’excellent travail de son quarterback pour exploser la défense de Tennessee. Sous la neige, on attendait le bulldozer Derrick Henry, on aura finalement eu l’élégant Davante Adams ! Grâce à leur receveur, les Packers n’en finissent plus de gagner et s’imposent comme les favoris de la conférence NFC.

Mention spéciale: Ben Roethlisberger, Deshaun Watson, Jamison Crowder

Flop 3: Dwayne Haskins au chômage

Dwayne Haskins (QB ; Washington Football Team): 154 yds ; 0 TD ; 2 Int ; 1 fumble

Mis au placard en début de saison, Dwayne Haskins avait retrouvé les terrains suite aux blessures d’Alex Smith et Kyle Allen. Dimanche, contre Carolina, il a disputé son dernier match sous le maillot de Washington. Trois ballons perdus (deux interceptions et un fumble) ont eu raison de la patience de Ron Rivera et des dirigeants de Washington. En plus d’être mis sur le banc dans le quatrième quart-temps au profit du méconnu Taylor Heinicke, il a carrément été licencié par sa franchise le lendemain de la défaite de la Football Team. Le pire s’est que son (ancienne) équipe est toujours en course pour les playoffs.

L’ancien premier tour de la draft 2019 se retrouve donc sans club après à peine deux saisons disputées et il y a peu de chance qu’il retrouve un poste intéressant de sitôt…

Kyler Murray (QB ; Arizona Cardinals): 247 yds ; 0 TD ; 1 Int

Une victoire et les Cardinals étaient quasiment sûrs de disputer les playoffs. Malheureusement, Kyler Murray et Arizona se sont cassés les dents sur la défense des 49ers. Une défense qui a retrouvé de sa superbe le temps d’un match.

Si son match à été moyen, son quatrième quart-temps, alors que son équipe courrait au score, a été catastrophique. Tout d’abord, c’est une passe manquée sur quatrième tentative à (14-12) qui coûte cher aux Cardinals. Un turnover dans la moitié de terrain d’Arizona qui permettra à San Francisco de marquer un touchdown et de prendre le large. Sur le drive suivant les Cardinals se retrouvent à quelques yards de la endzone mais Kyler Murray est finalement intercepté. Le coup de grâce pour Arizona qui s’incline (20-12) contre les 49ers. Une défaite qui tombe mal puisque les Cardinals seront en danger la semaine prochaine contre les Rams.

Nick Chubb (RB ; Cleveland Browns): 28 yds ; 1 TD

Comme dirait François Pignon: “Oh la boulette”. Alors qu’ils avaient l’occasion de se qualifier pour les playoffs après dix-huit ans d’attente, les Browns se sont pris les pieds dans le tapis contre les Jets ! Pas de chance pour Cleveland puisque le Covid avait mis sur le flan quatre receveurs. Malgré cette mésaventure, on pensait que Nick Chubb suffirait pour écraser la défense des Jets. Résultat, le coureur des Browns a produit son plus mauvais match de la saison avec seulement 28 yards en 11 courses ! Son touchdown sur une course d’un yard ne rattrape pas son match très compliqué…

Sans receveur et avec un jeu de course famélique, Cleveland s’incline donc contre les Jets, ce qui les oblige à battre les Steelers pour espérer se qualifier. Même si leur saison est relativement bonne, les Browns restent les Browns et ils vont donner des sueurs froides à leurs supporters jusqu’au bout. Merci Nick Chubb pour le suspens mais on espère que l’histoire se terminera bien !

Mention spéciale: Philip Rivers, Jared Goff, Baker Mayfield

Défenseur de la semaine: Roquan Smith le mur de Chicago

Roquan Smith (LB ; Chicago Bears): 8 tackle, 2 Int,

Sélectionné au premier tour de la draft 2018, Roquan Smith est en train de s’imposer doucement comme un pilier de l’excellente défense de Chicago. Contre Jacksonville, il a réalisé un match plein. Très actif (comme d’habitude) contre le jeu au sol avec huit plaquages, il a en plus intercepté deux fois Mike Glennon. S’il est un des meilleurs plaqueurs de la ligue, ce sont les deux premiers ballons volés par le défenseur de Chicago cette saison. Peut-être une façon de se rappeler qu’il méritait sa place au Pro Bowl !

Avec une défense et une attaque au diapason, les Bears n’ont fait qu’une bouchée des Jaguars et ils conservent toutes leurs chances de participer aux playoffs !

Mention spéciale: Fred Warner, Chase Young, Randy Gregory

Rookie de la semaine: Tee Higgins prépare le futur

Tee Higgins (WR ; Cincinnati Bengals): 99 yds ; 1 TD

Peut-on dire que l’avenir offensif des Bengals s’annonce radieux ? Joe Burrow a montré qu’il avait les épaules pour être un franchise quarterback et Tee Higgins est en train de prouver qu’il peut devenir son receveur numéro 1. Contre les Texans, l’ancienne star de Clemson a encore démontré tout son potentiel avec une magnifique réception pour un touchdown. Avec 99 yards au total, il s’approche tout doucement des 1000 yards pour sa première saison.

Avec Joe Burrow aux manettes, on peut imaginer que la saison prochaine sera encore meilleure pour Tee Higgins. Et qui sait, peut-être que dans quelques années on reparlera de cette draft 2019 comme celle du renouveau pour les Bengals !

Mention spéciale: Jonathan Taylor, CeeDee Lamb, Justin Herbert

La surprise du chef: Myles Gaskin entretient l’espoir

Myles Gaskin (RB ; Miami Dolphins): 87 yds à la course + 82 yds ; 2 TD à la réception

Très peu utilisé la saison dernière pour sa saison rookie, Myles Gaskin s’est imposé comme une solution fiable à la course lors de cette saison. Parfois gêné par des blessures (il n’a disputé que neuf matchs sur seize), il a répondu présent à chaque fois qu’il a été sur le terrain.

Contre Las Vegas, il a signé le meilleur match de sa carrière. S’il a approché les 100 yards au sol, c’est surtout dans les airs qu’il s’est illustré. Touché d’abord par Tua Tagovailoa pour le premier touchdown de sa carrière en réception, c’est ensuite Ryan Fitzpatrick qui a trouvé Myles Gaskin pour un touchdown de 59 yards ! Deux touchdowns qui permettent aux Dolphins de s’imposer (26-25) et de conserver un (petit) espoir de playoffs.

Mention spéciale: Kyle Juszczyk, Jeff Wilson, Samaje Perrine

Crédit couverture: SkySports

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire