Allemagne

UN MATCH À L’ALLURE DE FINALE DE COUPE DU MONDE

Hier soir a eu lieu le dernier match de la 9e journée de championnat de Bundesliga 2. Ici s’affrontaient d’une part Düsseldorf, 2e du championnat et

Hier soir a eu lieu le dernier match de la 9e journée de championnat de Bundesliga 2. Ici s’affrontaient d’une part Düsseldorf, 2e du championnat et favori pour la montée dans l’élite, et d’autre part, Duisburg qui lutte pour son maintien dans la 2e division. À noter que ce match n’est pas un match banal mais un derby dans le länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Le match ayant lieu à Düsseldorf, on s’attendrait à voir une nette domination des joueurs de Düsseldorf étant donné qu’ils bénéficient de la ferveur de leur quelques 40 000 supporters mais aussi de l’actuel composition du classement. Mais il n’en est absolument rien. La vérité est que le match se joue d’égal à égal. Il est peut être même en faveur de Duisburg du moins pour la première mi-temps. Bien que durant la première partie du match Düsseldorf mène de 2 buts à 0 grâce à un premier but précoce de Hennings à la 2e minute sur une magnifique tête croisée où il coupe la trajectoire du défenseur adverse et un deuxième but presque aussi précoce à la 6e minute sur une frappe puissante détournée par Zimmer, c’est bien Duisbourg qui possède néanmoins une faible domination au niveau du jeu.

En effet, leur possession de balle en cette première mi-temps est de 53%. Outre cette faible domination et la domination au score de Düsseldorf, l’équipe du bulgare Gruev ne démérite pas, tentant le tout pour le tout afin de revenir au score. C’est pas moins de 10 tentatives au but pour 4 tirs cadrés obligeant le gardien allemand à sortir 4 parades dont une magnifique sur un corner à la 9e minute, un corner qui a troué la défense de Düsseldorf. A la 11e minute Duisburg aurait même pu diminuer l’avantage au score grâce à un penalty obtenu suite à une sortie hasardeuse de Wolf qui fit tombé Onuegbu. Malheureusement pour Duisbourg la frappe fut détourné par Wolf qui permit aux siens de garder l’avantage. Il y aurait aussi pu y avoir un autre penalty pour Duisburg à la 29e minutes suite à la chute d’un joueur dans la surface de réparation mais à priori, le défenseur adverse jouait le ballon et il aurait été compliqué pour l’arbitre de siffler faute.

Ilia Gruev Duisburg

Mais toute la mi-temps n’est pas à mettre au profit de Duisburg. En effet, Düsseldorf a aussi livrer une remarquable performance. Le jeu mis en place par Funkel était extrêmement efficace. Ses hommes se mettaient à presser leurs adversaires à la moindre perte de balle et le nombre incalculable de récupération de balle montre l’efficacité de cette stratégie. Une fois cette étape franchie, tout s’emballait et les joueurs partaient alors en contre à une vitesse fulgurante, les deux buts furent marqués de cette façon. En plus de cela, ils n’hésitaient pas à jouer en passes en une touche de balle, cherchant la profondeur mais aussi directement dans les pieds alliés qui se glissaient dans les espaces ouverts. Outre le beau jeu, les joueurs n’hésitaient pas non plus à aller au contact, chaque camp réalisant chacun 5 fautes durant cette mi-temps.

Les joueurs de retour sur la pelouse de l’ESPRIT Arena, le scénario de la seconde mi-temps à quelques peu différé de la première période, en tout cas au début. La seconde période a démarré sous la domination complète des visiteurs. Elle a d’abord commencé doucement le temps que les joueurs se remettent dans le match puis tout s’est accéléré. Le match a pris de la vitesse dès la 49e minute pour s’arrêter à la fin de la rencontre, sans un seul ralentissement. À la 49e minute, le gardien de Düsseldorf réalise un superbe sauvetage qui sauve son équipe et il doit réitérer son exploit à la 52e minute suite un double poteau de Duisburg qui aurait pu amener le score à 2-1.

Cette fois, c’est Duisburg qui monopolise le ballon, redoublant de passes afin de trouver la faille dans une défense qui a su rester concentrée jusqu’à la fin du match. Ce monopole du ballon a amené Duisburg à avoir une possession de balle de 57% en seconde période, ce qui est légèrement supérieur à la première mi-temps. Mais cela n’arrêta pas le jeu de contre de Düsseldorf qui sur une perte de balle de son adversaire, s’est permi de récupérer le ballon et de partir en contre à une vitesse fulgurante par l’intermédiaire de son numéro 9 : Raman, qui marqua le troisième but de son équipe à la 55e minute. Les visiteurs décidèrent eux aussi d’exploiter le contre qui, associé à des passes dans les espaces a permis à Stoppelkamp de marquer à la 57e minute et d’enfin réduire le score.

Raman Dusseldorf

Les attaques fusèrent ensuite de chaque côté, les joueurs étaient infatigables, inarretables, c’était à se demander qui serait vaincu en premier et aucune des deux équipes ne lâcha le morceau. Les deux équipes réalisèrent même trois contre-attaques d’affilées en l’espace d’une minute qui s’arrêta sur un arrêt décisif de la part d’un joueur de Duisburg après que son gardien fut battu sur un semi-lob. Et Duisbourg a continué de se battre et n’a pas démérité. Suite à une énième tentative d’attaque, les joueurs de Duisburg réclamèrent une main dans la surface adverse à la 75e minute qui aurait pu ramener les deux équipes presque à égalité, malheureusement pour eux l’arbitre en avait décidé autrement. La volonté de revenir au score de Duisburg était telle qu’ils réalisèrent pas moins de 16 frappes dans cette seconde période alors que Düsseldorf ne s’est contenté que de tenir son score avec seulement 6 malheureuses petites frappes en comparaison. L’enjeu aussi dans cette mi-temps était considérable, bien plus que dans la première mi-temps. 20 fautes ont été réalisé, 8 pour Düsseldorf contre 12 pour Duisbourg. Mais ce nombre incroyable de fautes (30 au total, 17 pour Düsseldorf et 13 pour Duisbourg) peut s’expliquer du fait que ce match soit un derby et que l’enjeu dépasse donc le cadre du championnat. Duisbourg se trouvant dans le district de Düsseldorf, chacune des deux équipes veut dominer le district.

Le score final est de 3 buts à 1 en faveur de Düsseldorf mais Duisburg n’a pas démérité dans ce match. Le match fini, les visiteurs se retrouvent à la 15e place mais ont prouvé qu’ils méritaient mieux et vont probablement grimper dans le classement dans les semaines qui arrivent avec pourquoi pas une place qualificative pour les barrages de promotion vers la Bundesliga en fin de saison. En revanche Düsseldorf domine seul le championnat avec 22 points et 3 points d’avance sur Kiel. 

Clémenteï Duduchenko



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
id tristique dolor fringilla tempus luctus ut sit mi,