Basketball

Cinq bonnes raisons de croire que les Bucks seront champions NBA

Bucks

Vous êtes fans des Bucks et vous cherchez des raisons de croire à la victoire finale des Bucks lors des Finales NBA ? We Sport en a choisi cinq plus ou moins réalistes qui montrent que Milwaukee décrochera la troisième bague de son histoire en 2021.

Giánnis Antetokoúnmpo

S’il vient de manquer plusieurs matchs lors des finales de conférence à cause d’un problème au genou, le Grec est la principale arme offensive des Bucks. All-Star pour la cinquième fois cette saison avec des moyennes sensiblement équivalentes à celles de ses deux dernières saisons où il fut élu MVP (28.1 pts, 11.0 rbd, 5.9 ast, 1.2 int, 1.2 blk), le Greak Freak a encore une fois tenu la boutique. Mieux entouré que par le passé, il a moins forcé son jeu ce qui a permis aux siens d’être plus performants en playoffs. Clé de voûte de cette équipe, son retour en forme devrait faire très mal aux Suns et pourrait bien conduire les Bucks vers la victoire finale.

Une équipe plus si dépendante de sa star

Si Giánnis Antetokoúnmpo est un élément essentiel du système des Bucks, son absence lors de la fin des finales de conférence a prouvé une chose : Milwaukee n’est plus aussi dépendant de lui que par le passé et peut gagner en son absence. Avec deux victoires en deux matchs sans le Grec pour conclure la série contre Atlanta, la franchise du Wisconsin a envoyé un message fort aux Suns avant les Finales NBA. Que ce soit Brook Lopez, Jrue Holiday, Khris Middleton ou le reste de l’équipe, tout le monde est capable de prendre ses responsabilités pour maintenir l’équipe à flots. Si l’apport du Greak Freak reste non-négligeable, les Bucks ont prouvé qu’ils avaient muri par rapport à leurs deux précédentes campagnes de playoffs. Une forme de maturité pour l’effectif de Mike Budenholzer qui pourrait bien faire en sorte que le soleil ne brille plus dans l’Arizona.

Une défense reglée au milimètre

La fameuse mantra Defense wins championships sera une nouvelle fois vérifiée cette année avec deux belles défenses qui s’affronteront lors de ces Finales NBA. Néanmoins, si celle Phoenix s’est montrée solide tout au long de ces playoffs, celle de Milwaukee a été encore plus impressionnante. Meilleur defensive rating de la ligue en postseason, la franchise du Wisconsin a su contenir ses adversaires, une capacité qui sera primordiale face à des Suns en ébullition offensivement. Par ailleurs, les Bucks ont aussi montré une certaine solidité dans la raquette en accordant seulement 38.8 points dans la raquette par match et en prenant 37.2 rebonds défensifs par rencontre, deux domaines où personne ne fait mieux que Milwaukee. À l’heure d’affronter des Suns où Deandre Ayton éblouit par son talent dans la raquette, ces deux paramètres sont plus que des motifs d’espoir.

L’expérience de Mike Budenholzer

Au moment de disputer des Finales NBA, un peu d’expérience est toujours la bienvenue. Si seul Jae Crowder a déjà participé à ce rendez-vous (l’an dernier avec le Heat) parmi les joueurs des deux équipes, un véritable écart se fait sentir au niveau des bancs. En effet, si Monty Williams n’avait que très peu d’expérience de la postseason et disputera ses premières Finales, Mike Budenholzer en a lui déjà disputé plusieurs lorsqu’il était assistant de Greg Popovich à San Antonio. Titré avec les Spurs en 1999, 2003, 2005 et 2007 dans cette position, il sait à quoi s’attendre et peut conditionner ses joueurs pour un tel évènement. Si ce seront ses premières Finales en tant que coach principal, ses souvenirs du début du siècle ne pourront qu’être bénéfiques à un groupe où personne n’a atteint ce stade de la compétition.

Entering the Suns-Bucks Finals, only 1 player has experience in the championship round and that is Jae Crowder with 6 games (last year with the Heat). That is the 3rd-lowest amount of combined experience entering a NBA Finals all-time pic.twitter.com/y4TwMilv8H

— ESPN Stats & Info (@ESPNStatsInfo) July 4, 2021

Les playoffs 1978

Sûrement la plus loufoque et la moins réaliste de cette liste. Depuis que Bucks et Suns évoluent en NBA, ces deux franchises ne se sont affrontées qu’à une reprise en playoffs. Cette unique confrontation eut lieu en 1978 lors d’un premier tour de la conférence ouest – lorsque Milwaukee était encore affilié à cette conférence – et avait vu les Bucks s’imposer 2-0. Si ces deux franchises n’ont plus rien à voir quarante-trois ans plus tard et que l’enjeu sera totalement différent, Milwaukee part avec (l’insignifiant ?) avantage de n’avoir jamais perdu face à Phoenix en playoffs. Si les Bucks devraient sûrement perdre un match sur une série au meilleur des sept matchs, les fans de la franchise espéreront que Phoenix finira 2021 sans avoir remporté la moindre série de playoffs face à Milwaukee.

Rendez-vous la nuit prochaine pour le début des Finales NBA pour savoir si les Milaukee Bucks succéderont bien aux Los Angeles Lakers en tant que champions NBA.

Crédit image en une : KEVIN C. COX/Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire