En route pour le Superbowl : les 49ers veulent retrouver la lumière

0
Ligue 1

Après les Chiefs de Kansas City, voici l’histoire entre les 49ers et ce cher Superbowl. Franchise mythique des années 1980, le ciel n’a pas toujours été bleu au dessus de San Francisco. Il a fallu attendre plus de 30 ans et l’avènement du roi Joe Montana pour que les 49ers découvrent la joie du Superbowl. Ils y ont ensuite pris goût pendant plusieurs années puis plus rien, exceptée la rapide parenthèse Colin Kapernick! Jimmy G et sa bande vont-ils arriver à redonner à San Francisco ses lettres de noblesse?

 

 

Le calme plat

Créé en 1946, les 49ers rejoignent la NFL en 1950 et le début de l’histoire de cette franchise est assez calme. Lors des 20 premières saisons en NFL, les 49ers ne verront qu’une seule fois les playoffs. Il s’agit de la saison 1957 et d’une défaite contre les Lions. A part ça, rien à signaler du côté de San Francisco…

Les 49ers face à leur bête noire dans les années 70! (credit photo: Taylor Blitz Times)

Il y aura une embellie au début des années 70 avec trois participations consécutives aux playoffs. Mais par trois fois, les 49ers tomberont contre la grande équipe de Dallas, the America’s team !  En 1970 et 1971, l’équipe entrainée par Dick Nolan ira même jusqu’en finale de conférence mais les Cowboys enterreront à chaque fois les rêves de Superbowl des joueurs du Golden State. Ces belles années correspondent à l’éclosion du quarterback John Brodie. Drafté en 1957, il a passé 16 saisons à San Francisco. Il a emmené cette équipe pour la 1ère fois sous les projecteurs de la NFL. Elu MVP en 1970, il a malheureusement butté sur les Cowboys au plus mauvais moment…

Après cette courte éclaircie, le ciel de San Francisco s’assombrit à nouveau avec des saisons au bilan négatif et aucune participation en playoffs.  Les 49ers toucheront le fond en 1978-1979, deux saisons avec un bilan horrible de 2 victoires pour 14 défaites. Les supporters ne le savaient pas encore mais San Francisco avait touché le fond pour mieux rebondir !

 

 

Le règne de Joe Montana

Le jour de gloire

Le destin de la franchise bascule définitivement le 3 mai 1979. Ce jour-là, les dirigeants des 49ers choisissent au 3ème tour de la draft, un quarterback qui sort de l’université de Notre Dame : Joe Montana. Cette décision va tout changer pour San Francisco. Ce choix est connu (avec celui de Tom Brady) comme un des plus gros « steals » de l’histoire de la draft ! 4 bagues, 2 titres de MVP, 3 titres de MVP du Superbowl, les dirigeants des 49ers viennent de mettre la main sur une des plus grandes légendes de ce jeu !

Après une 1ère année d’apprentissage, Joe Montana devient titulaire au début de la saison 1980. Les résultats sont (presque) immédiats. En 11 saisons à la tête des 49ers, Joe Cool amènera son équipe 9 fois en playoffs. Surtout San Francisco va remporter quatre Superbowls avec son quarterback fétiche! Le 1er titre arrive en 1981. Après avoir pris leur revanche sur les Cowboys en finale de conférence, les 49ers battent les Bengals (26-21) pour obtenir le 1er titre de leur histoire. Une consécration pour les hommes de Bill Walsh.  Les autres titres vont s’enchainer. Après une saison presque blanche en 1982, Joe Montana revient aux commandes et les 49ers retournent au Superbowl en 1984 avec une victoire contre les Dolphins (38-16).

 

Le duo avec Jerry Rice
Joe Montana et Jerry Rice, le duo mythique des 49ers (credit photo: NFL.com)

En 1985, les 49ers draftent Jerry Rice en 16ème position.  Après deux saisons avec des éliminations prématurées en playoffs, San Francisco devient une machine presque invincible grâce à son duo Montana/Rice. Peut-être le plus beau duo quarterback/receveur de l’histoire ! Comme si les dieux du football avaient l’impression d’avoir été trop dur avec les 49ers et qu’ils voulaient se faire pardonner.

Les 49ers vont donc remporter le titre en 1988 et 1989. A l’aube de la saison 1990, cette équipe veut marquer l’histoire et elle veut absolument réaliser un « Three-peat » jamais fait auparavant. Malheureusement, les 49ers tomberont contre les Giants en finale de conférence (15-13) avec notamment une blessure de Joe Montana. Blessure que le quarterback de San Francisco va trainer pendant presque deux saisons. La fin d’un cycle…

 

La succession de Steve Young

Avec la blessure, voir la fin de carrière de Joe Montana, ça devait être une page qui se tournait pour les 49ers. Les supporters se demandèrent alors quand ils allaient retrouver le très haut niveau. Mais cette équipe avait beaucoup de talents, tant en attaque qu’en défense. L’éclosion de Steve Young et la présence du meilleur receveur de l’histoire lui a permis de se maintenir au plus haut niveau.

Débarqué en 1988 de Tampa Bay, Steve Young est à la base le backup de Joe Montana. Suite à la grave blessure du quarterback titulaire, Steve Young a de plus de temps de jeu et il impressionne. Après une bonne saison en 1991, il est élu MVP en 1992. Des performances qui poussent Joe Montana à un exil vers Kansas City.

Au niveau des résultats, les 49ers échouent deux fois d’affilées au porte du Superbowl (1992 et 1993) en buttant sur, leur bête noire, les Cowboys de Dallas. Auréolé d’un deuxième titre de MVP en 1994, Steve Young pendra enfin sa revanche sur Dallas lors de cette même saison. Les 49ers se déferont facilement des Chargers lors du Superbowl pour obtenir leur 5ème titre en seulement 14 ans ! Pas mal pour une franchise qui n’avait pas gouté les joies de la grande finale en presque 35 ans.

Le titre de 1994 restera le dernier des 49ers. Sur le déclin Steve Young et Jerry Rice emmèneront leur équipe en playoffs pendant encore 4 saisons mais sans titre, ni participation au Superbowl. C’est la fin de l’âge d’or des 49ers…

 

 

La parenthèse Colin Kaepernick

La franchise de San Francisco retombe ensuite dans un anonymat qu’elle connait trop bien. Les saisons négatives s’enchainent et entre 1999 et 2011, les 49ers n’accéderont que deux fois au playoffs pour un seul match gagné ! Les temps sont durs à SF, surtout quand on a été habitué à gagner pendant presque 20 ans.

En 2011, San Francisco retrouve donc les playoffs après 8 saisons d’absences. Sous les ordres de Jim Harbaugh, les 49ers effectuent une belle saison et ils échouent aux portes du Superbowl après une défaite en prolongation contre les Giants. Ce n’est que partie remise ! La saison suivante, les 49ers ont un nouveau quarterback. Drafté en 2011, Colin Kaepernick remplace Alex Smith, blessé, en cours de saison et l’effet est immédiat. Très à l’aise au sol, le jeune quarterback effectue des débuts et surtout des playoffs tonitruants. Contre Green Bay en Divisonal Round, il parcourt 181 yards et marque 2 touchdowns ! C’est un record pour un quarterback en playoffs. Grâce à leur nouveau phénomène, les 49ers retrouvent le Superbowl 18 ans après. Ils s’inclineront malheureusement (34-31) contre les Ravens.

Colin Kaepernick restera dans la légende de la NFL, malheureusement pour les mauvaises raisons. (credit photo: Fox News)

Avec un Colin Kaepernick auteur d’une saison complète et de très haut niveau, les 49ers retournent en playoffs la saison suivante. Ils seront battus par les Seahawks en finale de conférence. Malheureusement, Colin Kaepernick n’est pas Joe Montana est la belle parenthèse va vite se refermer. Les prestations du quarterback déçoivent et il quitte la NFL pour des raisons que l’on connait trop bien… Depuis les 49ers se sont réabonner à des saisons négatives, avant le retour aux affaires cette saison !

 

 

Plus axés sur le jeu au sol et sur la défense, moins « West Coast » que leurs glorieux ainés, les 49ers retrouvent le Superbowl sept ans après l’épopée du regretté Colin Kaepernick. Cette équipe emmenée par Jimmy Garoppolo et Nick Bosa va donc tenter de ramener la coupe à la maison après 25 ans d’attente !

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here