Les 30 moments marquants de 2019 : la Fed Cup au palmarès des Bleues

0

Il y a 19 ans maintenant, Nelson Mandela disait « Sport has the power to change the world ! » Impossible de le contredire après ce que tous les amateurs de sport et de sensations fortes ont vécu cette année. À l’instant même où vous êtes en train de lire cette phrase, Trent Alexander-Arnold s’apprête sans doute à tirer un corner et Julian Alaphilippe a sûrement eu le temps de se glisser dans une échappée. Mais qu’importe votre sport de prédilection, la rédaction de WeSportFr a fait de la place à tous, et revient sur les 30 événements sportifs qui ont fait 2019. Aujourd’hui retour sur l’un des succès les plus marquants de cette année pour le tennis tricolore. Le 10 novembre 2019, l’équipe de France de Fed Cup est devenue championne du monde. Cela faisait 16 ans que cela n’était pas arrivé.

Retour sur une campagne 2019 pleine de rebondissements qui a conduit les Bleues vers le plus grand succès de leur carrière.

 

Février 2019 : retour de Caroline Garcia en Fed Cup pour le premier tour contre la Belgique à Liège

Elle n’avait plus joué en Fed Cup depuis la finale perdue en 2016 contre la République Tchèque. Fâchée avec ses compatriotes depuis l’annonce de son retrait en équipe de France, en particulier avec Kristina Mladenovic dont elle est l’ancienne partenaire de double, Caroline Garcia marque pourtant son retour dans la sélection nationale en février 2019. Un homme est à l’origine de la réconciliation pourtant loin d’être actée : Julien Benneteau, ancien joueur néo retraité et fraîchement sélectionné pour sa première année de capitanat. Aujourd’hui, plus personne ne cache les difficultés rencontrées entre les joueuses lors du retour de la n°1 tricolore. Pourtant, le retour de Caroline Garcia va être le point de départ de la belle histoire que l’on connait aujourd’hui.

Même si la France est loin d’être favorite face à la Belgique d’Elise Mertens, Julien Benneteau marque déjà une petite victoire en ramenant la n°1 française dans le rang tricolore.

Sur le court, la place de Caroline Garcia est indiscutable. La Lyonnaise gagne ses deux matchs en simple. Le premier contre Alison Van Uytvanck 7/6(2) 4/6 6/2, puis le second face à Elise Mertens (6/2 6/3) le Dimanche qui apportera le point de la victoire. L’équipe de France a également pu compter sur une Alizé Cornet en grande forme. Préférée à Kristina Mladenovic qui n’aura pas persuadée le capitaine et qui restera sur le banc durant tout le week-end, la Niçoise bat la n°1 belge le Samedi (7/6(6) 6/2) pour permettre à la France de mener 2/0.

Seule fausse note du week-end : un double (sans enjeux) perdu par la paire Parmentier / Ferro, mais qui voit pour la toute première fois la nouvelle sélectionnée tricolore sur le terrain.

Finalement, malgré de froides retrouvailles, l’équipe de France conclut ce week-end liégeois avec brio (3/1) et se qualifie en demi-finale de la Fed Cup.

 

Avril 2019 : Demi-finale contre la Roumanie de Simona Halep à Rouen

Une nouvelle fois, les Bleues ne partent pas favorites face à l’équipe de Roumanie. Cette fois, la rencontre se joue à domicile, au Kindarena de Rouen, sur terre battue.

C’est Kristina Mladenovic qui ouvre le bal face à la redoutable Simona Halep. Malheureusement, “Kiki” ne fait pas le poids face à la native de Constanta. Le premier point revient à la Roumanie après une victoire expéditive de sa leader 6/3 6/1. N°1 française, c’est Caroline Garcia qui est lancée pour tenter d’apporter le point d’égalité face à Mihaela Buzarnescu. Dans un match rondement mené, la Lyonnaise remet les deux équipes à égalité (6/3 6/3).

Le Kindarena de Rouen va alors vivre un Dimanche de folie. Dans un complexe chaud bouillant où les supporters Roumains venus en nombre font trembler les spectateurs français, Caroline Garcia et Simona Halep se livrent un combat acharné pour tenter de faire passer leur équipe en tête. Ressortie vaincue mais pas déméritante malgré le gain du premier set, la n°1 française s’incline 7/6(6) 3/6 4/6. La Roumanie mène 2/1. C’est alors Pauline Parmentier qui va jouer le match de la survie. Préférée à Kristina Mladenovic qui n’a pas convaincue le capitaine suite à son match de la veille, l’aînée des tricolores dont le classement ne la plaçait pas titulaire pour cette rencontre, va livrer un gros combat en 3 sets pour se défaire de Irina-Camelia Begu (6/2 2/6 6/3). Grâce au succès de Pauline Parmentier, les tricolores reviennent à égalité avec la Roumanie.

Deux points partout, place au double décisif. Et quel double… Brouillée avant d’être réunifiée par Julien Benneteau, la paire Garcia / Mladenovic trop longtemps fâchée va redisputer un match pour la première fois depuis 2 ans.  Face aux Bleues se dresse la paire Halep / Niculescu. Malgré une communication difficile et un début de match compliqué, les tricolores vont remonter le handicap d’un set pour s’imposer. Comme un symbole et au bout du suspens, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic envoient la France en finale de Fed Cup (5/7 6/3 6/4).

 

Novembre 2019 : Une finale et un exploit à l’autre bout du monde

Novembre 2019. Après une saison plus que délicate pour nos françaises, l’équipe de France s’envole vers l’Australie, à Perth, pour le dernier défi de l’année.  Et quel défi… Celui d’aller chercher une Fed Cup, 16 ans après le sacre de 2003, face à une équipe australienne menée par la n°1 mondiale Ashleigh Barty plus forte que jamais. Outsider, l’équipe de France va pourtant aller chercher l’exploit à l’autre bout du monde.

En tant que n°1 Française, Kristina Mladenovic ouvre le bal avec avec une victoire expéditive sur Alja Tomljanovic (6/1 6/1). Place ensuite à Caroline Garcia contre Ashleigh Barty. La n°1 mondiale se montre impitoyable face à Garcia. L’Australienne lui inflige un sévère 6/0 6/0 (une première en finale de Fed Cup) pour remettre les deux équipes à égalité.

Le Dimanche, Kristina Mladenovic ouvre les festivités. Pas favorite face à Ashleigh Barty, elle va pourtant réaliser l’un des beaux plus exploits de sa carrière. Menée 6/2 4/3 avec une balle de break contre elle, “Kiki” va peu à peu renverser la n°1 mondiale. Transcendée, la leader des Bleues arrache le 2è set et pousse Barty dans une 3ème manche irrespirable. Les deux joueuses se rendent leur break coup pour coup, mais c’est bien la Française qui va mettre à terre la leader australienne. Au bout du suspens, Kristina Mladenovic arrache le point du 2/1 pour la France (2/6 6/4 7/6(1)).

S’en suit ensuite une vraie interrogation quant à la joueuse choisie pour disputer le 4è simple. Après sa grosse désillusion de la veille, la place de Caroline Garcia semble incertaine. Finalement, c’est Pauline Parmentier qui rentre sur le court pour tenter d’apporter le point de la victoire. Malheureusement, la Française se fait dominer par une Alja Tomljanovic bien meilleure que la veille. L’Australienne remet les deux équipes à égalité après un match sérieux (6/4 7/5).

Comme un symbole, c’est la paire Garcia / Mladenovic qui va disputer le double décisif. Les souvenirs encore douloureux de la finale perdue de 2016 refont surface dans notre esprit : cela ne pouvait pas se passer autrement qu’au double décisif.  Face à elles, Ashleigh Barty et Samantha Stosur. Malgré un début de match timide et un break contre elles, les Bleues vont petit à petit prendre les commandes de la partie. Portée par une Kristina Mladenovic transcendée depuis le début du week-end, Caroline Garcia va livrer un match sérieux après sa désillusion de la veille. Complémentaires sur le court comme lors de leurs premiers exploits communs, rien ne semble stopper les deux joueuses.

Dominant totalement la rencontre, et face à des Australiennes sur la retenue, les tricolores voient leur rêve se rapprocher. La 3è balle de match sera la bonne. A l’autre bout du monde, l’équipe de France de Fed Cup devient championne du monde. 

 

Elles n’étaient favorites ni contre la Belgique, ni contre la Roumanie, ni contre l’Australie. Mais c’est avec avec le cœur que les tricolores sont allées chercher le plus bel exploit de leur carrière. Le tout, avec l’aide de Julien Benneteau qui aura réussit le pari fou de réconcilier une équipe trop longtemps fâchée. Les vieux démons de la finale de 2016 sont enfin enterrés. Envolées, les brouilles et les rancœurs du passé. Les tricolores sont allées chercher le plus bel exploit de leur carrière ensemble.

Les Françaises peuvent savourer. Elles sont championnes du monde. 

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”

A voir aussi : Les Bleues reviennent sur leur victoire sur le plateau de beIN Sports.

 

 

Crédit photo : La Voix du Nord

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here