Esport

LFL : ce qu’il faut retenir de l’intersaison avant le début du Summer Split

LFL

Deux mois et demi après le sacre de la Karmine Corp lors du Spring Split, la LFL s’apprête à reprendre ses droits pour son segment d’été. Après une intersaison agitée avec de nombreux mouvements, We Sport vous résume tout ce qu’il s’est passé avant le début des hostilités ce soir.

Des renforts LEC chez Vitality.Bee

S’il y a bien une équipe qui a animé le mercato européen ces dernières semaines, c’est Vitality. En ajoutant notamment Enzo « SALUT A TOUS » Gonzalez et Oskar « Selfmade » Boderek à son effectif LEC, la structure française a par la même occasion chamboulé son académie LFL. Ainsi, Mathias « Szygenda » Jensen et Duncan « Skeanz » Marquet ont vu des joueurs arriver sur leurs positions respectives et ont été rétrogradés en ligue régionale pour le segment d’été. S’ils sortent d’un Spring Split assez moyen, le nouveau top/jungle de Vitality.Bee s’affirme déjà comme l’un des plus forts de France sur le papier.

Conséquence directe de la rétrogradation de ces deux joueurs, Miłosz « R4VEN » Domagalski et Jonas « Memento » Elmarghichi se retrouvaient sur le banc et ont pris des directions différentes pour le split à venir. En effet, le premier occupera un rôle de positionnal coach chez Vitality.Bee tandis que le second remplacera Jean-Victor « Loulex » Burgevin chez GameWard, seul changement dans l’équipe coachée par GotoOne par rapport au Spring Split. À noter par ailleurs que l’Allemand Dimitri « Diplex » Ponomarev occupera toujours la midlane malgré le passage sur le banc d’Aljoša « Milica » Kovandžić sur le banc à l’échelon supérieur, tandis que Christopher « SeeEl » Lee remplacera Mateusz « Tasz » Borkowski sur le banc, ce dernier ayant été promu en LEC.

De Adam à Cabochard, du prince à l’expérience

Autre mouvement majeur de l’intersaison en LFL, le départ d’Adam « Adam » Maanane de la Karmine Corp. En effet, le petit prince de la toplane a paraphé un contrat de trois ans avec Fnatic pour tenter sa chance en LEC, poursuivant une ascension fulgurante entamée l’an passé en Division 2. Pour compenser cette perte, le vainqueur du Spring Split a fait appel à un joueur d’expérience en la personne de Lucas « Cabochard » Simon-Meslet. Joueur emblématique de Vitality entre 2015 et 2020, il était sans équipe au printemps dernier et apportera toute sa science du jeu et son vécu en compétition à une structure qui visera le doublé Printemps/Été.

Remaniement chez GamersOrigin

Septième lors du Spring Split, GamersOrigin a décidé de frapper du point sur la table en changeant plus de la moitié de son roster. Tout d’abord, la franchise a été contrainte de chercher un nouveau jungler après le départ de Thomas « Kirei » Yuen vers Schalke 04 en LEC et a ainsi jeté son dévolu sur Karim « Karim kt » Aubineau pour le remplacer. Vainqueur de la Prime League avec BIG au printemps, l’ancien joueur de GameWard arrivera revanchard après avoir été snobé par toutes les équipes LFL à l’entame de la saison 2021.

Par ailleurs, deux autres changements sont donc à noter. Parti de l’équipe début avril pour finalement rejoindre l’Italie et l’équipe Axolotl, Risto « Nukes » Luuri sera substitué par le Grec Mertai « Mersa » Sari dans le rôle de support tandis que Ronaldo « Ronaldo » Betea fera son retour en LFL pour prendre la place de Tristan « Pak » Bourquelot sur la midlane. À l’heure où ces lignes sont écrites, le Français de vingt ans est actuellement agent libre.

De nombreuses retouches pour une LFL plus relevée ?

Si GO a multiplié les changements, de nombreuses autres équipes n’ont pas hésité à remplacer plusieurs joueurs avant le début du Summer Split. Sans toplaner depuis le départ de Brian « Bando » Ferrando en cours de split, IziDream a choisi l’Anglais Jordan « Shikari » Poiton pour occuper le rôle, lui qui évoluait en NLC depuis 2018. La structure d’Aix-en-Provence a également décidé d’apporter un nouveau souffle sur sa midlane en se séparant de Jonathan « Backlund » Backlünd, faisant confiance à Joran « Special » Scheffer, un temps passé par Excel et la LEC, pour prendre la suite. Le coaching staff a également subi quelques retouches avec l’arrivée de Finlay « Quaye » Stewart en tant que head coach.

Du côté de LDLC OL et MCES, respectivement avant-dernier et dernier lors du Spring Split, des changements ont également été opérés. À la peine pour son arrivée chez les renards, Stéphane « Manaty » Dimier a été placé sur le banc pour le segment d’été. Pour prendre sa place dans la jungle, les Lyonnais ont recruté l’expérimenté Finn-Lukas « Don Arts » Salomon, de retour en Europe après une expérience peu concluante au Brésil. Autre changement et non des moindres, le remplacement de la légende Bora « YellowStar » Kim en support par Mads « Doss » Schwartz, passé notamment par l’écosystème Misfits au cours de sa carrière. Deux changements forts grâce auxquels LDLC OL espérera renouer avec un haut de tableau qu’ils avaient occupé lors de tous les splits avant cette année.

Enfin, MCES a également réalisé deux changements dans sa lineup, remplaçant ses deux solo liners. Au top, l’Estonien Markus « ACD » Käpp sera remplacé par Rafael « Doxy » Zarabi, une situation qui n’est pas sans rappeler le split précédent où le Norvégien avait déjà remplacé ACD chez les Mkers en Italie ! Du côté de la midlane, le jeune Alexandru « Royal » Mihai Pricu fait lui aussi les frais d’un mauvais segment de printemps et laissera sa place au plus expérimenté Scott « Tonnerre » Ménard. Pour le Français, ce sera l’occasion de revenir en LFL, lui qui s’était exilé en Espagne ces derniers mois après avoir quitté Solary. À noter également un changement de head coach avec l’arrivée de Rémi « Galib » Galibert qui substituera Cristoforo « Cristo » Di Maggio.

La stabilité pour Misfits, Solary et BDS

Si presque toutes les équipes LFL ont opéré des changements, trois d’entre elles ont fait le choix – ou ont eu la possibilité – de jouer la carte de la stabilité. Ainsi, Misfits Premier, BDS et Solary feront confiance au même roster que celui qui a évolué lors du Spring Split. Pour les lapins, la décision semble logique après une première partie de saison réussie. Malgré une élimination précoce aux EU Masters l’équipe reste l’un des favoris de la ligue et voudra prendre sa revanche après avoir échoué en finale contre la Karmine Corp il y a quelques mois. Un changement a tout de même été opéré dans le coaching staff avec l’arrivée d’Aleksi « Hiiva » Kaikkonen sur le banc pour prendre la suite de Nikola « xani » Zrinjski, promu dans l’encadrement LEC de la structure.

Même son de cloche du côté de Team BDS, qui a surpris pour ses débuts en LFL. Autour de Francisco « Xico » José Cruz Antunes, la structure suisse avait réussi sa saison régulière avant de craquer en playoffs face à Vitality.Bee et ainsi manquer la qualification pour les EUM. Pour Solary, l’objectif sera de surfer sur la dynamique entraperçue au milieu du Spring Split où l’équipe tourangelle avait enchaîné six succès entre le Day 7 et le Day 14. À signaler tout de même un changement de coach avec l’arrivée de Jon « Just Jon » Ellis pour compenser le départ d’Aleksi « Hiiva » Kaikkonen chez Misfits Premier.

Après une intersaison mouvementée, la LFL reprendra ses droits en début de soirée pour l’ouverture du Summer Split. Rendez-vous dès 18h00 pour le début des hostilités avec un match entre la Karmine Corp, championne en titre, et GamersOrigin dans une soirée qui sera notamment marquée par un choc entre Misfits Premier et Vitality.Bee.

Crédit image en une : LFL

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire