Foot US

La Preview NFL: Finale de conférence AFC, les Chiefs 50 ans après?

Il ne reste plus qu’une marche à gravir pour accéder au Superbowl! Eliminés à ce stade l’année dernière, les Chiefs voudront prendre leur revanche et enfin accéder à la grande messe du foot US. Pour les Titans, la belle histoire continue. Après avoir battus le champion en titre et la meilleure équipe de la saison régulière, ils s’attaquent au dernier gros morceaux de la conférence AFC. Même si Kansas City est logiquement favori, il ne faut pas sous-estimer cette surprenante équipe de Tennessee. 

 

 

La « Derrick Henry » dépendance

Tennessee maître du jeu au sol

C’est une évidence, les Titans vivront ou mourront avec Derrick Henry. Le running back de Tennessee est l’homme chaud du moment et il devrait une nouvelle fois être extrêmement sollicité. En deux matchs, il a porté 64 fois le ballon. C’est deux fois plus que n’importe quel autre running-back lors de ces playoffs !

A n’en pas douter Derrick Henry devrait encore toucher une trentaine de ballons lors de ce match. Avec 188.5 yards/match sur ces playoffs, le coaching staff des Titans aurait tort de se priver de cette arme de destruction massive. L’utilisation à outrance de Derrick Henry aura un autre avantage, faire tourner l’horloge. Les joueurs de Mike Vrabel ont intérêt à jouer des drives les plus long possible afin de laisser Patrick Mahomes sur la touche le plus longtemps possible.

 

La défense en danger

La défense de Tennessee reste sur deux bonnes prestations contre les Patriots et les Ravens. Si les Patriots n’ont pas impressionné en attaque, les Ravens ont réalisé une excellente saison sur le plan offensif. Ils se sont pourtant cassé les dents sur cette défense. Sans nom ronflant, la défense des Titans est une défense homogène et ultra-physique qui a élevé son niveau en playoffs. Logan Ryan, Rashaan Evans et Jayon Brown ont tous les trois dépassés les 100 placages en saison régulière.

Cette défense physique a cependant un point faible, la couverture aérienne. Lors de la saison régulière, elle a encaissé 255 yards/match. C’est la 9ème pire équipe en NFL. Embêtant quand on va jouer une attaque portée sur le jeu aérien avec à sa tête un des meilleurs passeurs de la ligue !

 

Le facteur X : Ryan Tannehill, quarterback à mi-temps

Ryan Tannehill devra lancer plus le ballon contre Kansas City (credit photo: Orange County Register)

Contrairement à son running-back, Ryan Tannehill est le quarterback qui lance le moins le ballon. En deux matchs, il n’a tenté que 29 passes mais il a quand même réussi 3 touchdowns. Le jeu de Tennessee est clairement basé sur la course. Bien que peu sollicité, Ryan Tannehill a un rôle important. Ses 80 yards par match à la passe sont indispensables pour Tennessee. Pas de gros jeux mais des premières tentatives, finir le travail de Derrick Henry à la passe, c’est ce qu’on lui demande. Néanmoins contre Kansas City, son équipe va avoir besoin de points. Il serait donc bien inspiré de faire un peu mieux et d’approcher les 200 yards à la passe !

 

 

Un Chief averti en vaut deux

Attention au départ

Contre les Texans, les Chiefs ont failli gâcher toute une saison sur un seul quart-temps. Les joueurs de Kansas City ont multiplié les erreurs et ils ont attendu d’être menés (24-0) pour réagir. Heureusement pour eux, leur quarterback s’appelle Patrick Mahomes et ils ont fini par marquer 51 points pour finalement se qualifier.

Les hommes d’Andy Reid ont donc reçu un avertissement sans frais. Il ne faudra pas reproduire ce début de match contre les Titans. Avec 24 points d’avance, il suffirait pour Tennessee de donner la balle à Derrick Henry et d’attendre que l’horloge tourne pour remporter le match !

 

Accepter les yards, éviter les touchdowns

La défense des Chiefs est une des défenses qui encaisse le plus de yards au sol (128.2 yds/match) et elle aura face à elle un running-back qui marche sur l’eau. C’est donc un problème ! Il sera difficile, voire impossible, d’arrêter Derrick Henry mais la défense de Kansas City devra essayer de le ralentir. Elle peut se permettre de concéder des yards, tant qu’elle ne prend pas de touchdown. Il faut pousser au maximum les Titans à se contenter d’un field goal. Avec 44% de réussite, les Titans sont la pire équipe de la ligue, c’est donc un point faible à exploiter. Et il sera facile pour l’attaque menée par Pat Mahomes de rester au contact des Titans, s’ils avancent de 3 points en 3 points.

Même si elle n’est pas la meilleure défense du pays, Kansas City compte dans ses rangs plusieurs playmakers. Frank Clark, Tyrann Mathieu, voir Terrell Suggs sont capables de réaliser des turnovers qui pourraient changer le cours du match. Avec 16 interceptions en saison régulière les Chiefs sont une des meilleures équipes à ce niveau-là, Ryan Tannehill est prévenu.

 

Le facteur X : Damien Williams, l’arme secrète d’Andy Reid

C’est la surprise du match contre Houston, un des joueurs qui a fait basculer le match ! S’il n’a gagné que 68 yards en cumulés, il a inscrit trois touchdowns. Evidemment, le running-back de Kansas City ne devrait pas toucher 30 ballons. Mais il pourrait avoir à négocier des jeux clés : obtenir des 1ère tentatives courtes, finir les drives avec des courses de quelques yards.

La défense devrait avoir les yeux rivés sur Travis Kelce and co, Damien Williams aura donc de l’espace. Que ça soit sur des jeux de courses ou sur des passes écrans, Pat Mahomes n’hésitera pas à le solliciter s’il est ouvert.

 

Comment arrêter l’armée de Pat Mahomes ?

Les Chiefs une armée au sang froid

Le général Mahomes a sonné la révolte contre les Texans (credit photo: Up News Info)

Après avoir battus les Patriots et les Ravens, à chaque fois à l’extérieur, les Titans sont face à un nouveau défi de taille : stopper l’attaque des Chiefs.

La défense de Tennessee a très bien négocié son match contre Baltimore et elle a mis Lamar Jackson, le futur MVP, sous l’éteignoir. On se dit que s’ils ont pu stopper les Ravens, les Titans doivent pouvoir stopper les Chiefs. Mais le problème est différent. Cette équipe a plus d’expérience et la puissance de son attaque est incomparable. Lamar Jackson a semblé agacé après le mauvais début de match de son équipe et il a été incapable de prendre les choses en main. A l’inverse, Patrick Mahomes semblait très serein alors que son équipe était menée 24-0 contre les Texans. C’est lui-même qui a initié ce comeback légendaire.

 

Un receveur peut en cacher un autre

Contrairement à Lamar Jackson, le quarterback des Chiefs a une multitude de solution en attaque. Il est donc difficile pour les défenses de pouvoir tout couvrir. C’est même impossible selon Tyrek Hill! On a vu la semaine dernière que Travis Kelce était un des meilleurs tight-end de la ligue (134 yds ; 3 TD). Mais même s’il est pris, Mahomes pourra changer de cible et jouer des jeux plus profonds sur Tyrek Hill ou Sammy Watkins. Les Chiefs comptent quatre receveurs à plus de 500 yards, soit autant de solution pour leur quarterback pour exploiter le point faible de la défense des Titans.

Une défense qui a quelques problèmes dans les airs, une attaque aux atouts illimités, dans ces conditions limiter les Chiefs à moins de 30 points serait donc un véritable exploit. L’attaque des Titans devra tourner à plein régime et espérer marquer plus de points que son adversaire. C’est la base du football non ?

En saison régulière les Titans se sont imposés (35-32) avec un Derrick Henry à presque 200 yards et un Ryan Tannehill extrêmement propre. Par contre ils avaient encaissé 450 yards dans les airs… Ils devront donc forcément reproduire ce genre de prestation pour pouvoir s’imposer mais un match de playoffs, qui plus est à Arrow Head, est forcément différent. Si Tennessee réussie l’exploit de s’imposer à Kansas City, elle deviendra la première équipe classée 6ème en saison régulière à aller au Superbowl depuis Green Bay en 2010 (victoire 31-25 contre Pittsburgh). Ca fait 20 ans que les supporters des Titans attendent ça!

 

 

Les Chiefs à Miami

Même si Derrick Henry devrait faire mal à la défense de Kansas City, les Titans vont avoir du mal à tenir le rythme des Chiefs. Dans un match où il devrait y avoir beaucoup des points, les joueurs d’Andy Reid sont logiquement favoris.

Après s’être fait très peur contre Houston, Kansas City va vouloir prendre le score dès le début du match. On peut s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de round d’observation. Les Chiefs devraient contrôler ce match de bout en bout et grâce à Pat Mahomes, ils vont pouvoir prendre la route de Miami et disputer leur premier Superbowl depuis 1969 !

 

 

Cette finale AFC va donc nous offrir un duel excitant entre deux équipes au jeu très différent. On aura d’un côté le jeu de course et de l’autre le jeu de passe, d’un côté Derrick Henry et de l’autre Patrick Mahomes! L’équipe qui arrivera à imposer son jeu prendra la direction de Miami pour disputer le Superbowl. Coup d’envoi Dimanche 21h sur Beinsport. Soyez à l’heure pour entendre le tambour géant des Chiefs résonner dans tout Arrow Head!

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mattis diam ut Donec felis sit at quis, id, Phasellus ante. facilisis