Basketball

Top 5/Flop 5 NBA : Joel Embiid, le process est en marche

Joel Embiid commence fort !

Joel Embiid en mode process et Steph Curry de retour, Kelly Oubre Jr, une pâle copie de Klay Thompson et Pascal Siakam porté disparu, découvrez notre Top/Flop de cette deuxième semaine en NBA.

 

Top 5: Joel Embiid et les 76ers au top

Arrière: Stephen Curry (Golden State Warriors)

Steph Curry est face au plus grand défi de sa carrière: emmener les Warriors en playoffs avec une équipe bien moins compétitive qu’auparavant. S’il l’allumage a été un peu difficile, après presque une saison sans jouer, le double MVP a rappelé contre Portland qu’il était bien un des meilleurs joueurs de la ligue. Après deux bonnes prestations contre Detroit (31 pts) et Portland (26 pts), le meneur des Warriors a pris feu lors de la deuxième confrontation contre les Blazers. 62 points au total (record en carrière) avec une adresse proche des 60% et 8 paniers à 3-points ! Il n’y a pas de doute Chef Curry est bien de retour . Il vient même d’être élu joueur de la semaine dans la conférence Ouest.

Arrière: Jaylen Brown (Boston Celtics)

Si Jayson Tatum est un peu en difficulté en ce début de saison, Jaylen Brown est lui très en forme ! Auteur de 20 points lors de la victoire de son équipe contre Indiana, il a ensuite signé son record en carrière contre Memphis. 42 points à 70% au shoot pour celui qui s’impose comme la deuxième star de Boston. Lors de la double confrontation contre les Pistons, il a dépassé à chaque fois les 25 points avec une adresse toujours très bonne. Avec près de 30 points de moyenne cette semaine il est actuellement le sixième marqueur de la ligue !

Intérieur: LeBron James (Los Angeles Lakers)

Après quelques matchs plutôt discrets, LeBron James est monté en puissance lors de cette deuxième semaine. Auteur de son premier triple double de la saison contre San Antonio, il finit la semaine avec une moyenne de 25.75 points, 9.5 rebonds, 8 passes et surtout quatre victoires ! Le king vient de fêter ses 36 ans mais il est toujours aussi dominant. Dans son sillage, les Lakers sont toujours les favoris à leur propre succession.

Pivot: Joel Embiid (Philadelphie 76ers)

Il a commencé sa semaine avec une énorme performance contre les Raptors : 29 points et 16 rebonds pour rappeler qu’il était un des pivots les plus dominants de la ligue. Contre Orlando, Joel Embiid n’a eu besoin que de 25 minutes pour écœurer Nikola Vucevic, pourtant en forme lui-aussi. Il a fini la semaine sans forcer avec un nouveau double-double (19 points et 14 rebonds) et une nouvelle victoire contre Charlotte. En tête de sa conférence (bilan 5-1) Philadelphie peut compter sur un Joel Embiid en mode superstar (23 points et 13 rebonds de moyenne cette semaine) pour s’imposer comme un des favoris à l’Est.

Pivot: Nikola Jokic (Denver Nuggets)

Il y a donc deux pivots dans notre équipe type de la semaine mais étant donné que le deuxième est également le meilleur passeur de la ligue, cela ne compte pas vraiment. Vous avez bien lu ! Avec 12.8 passes par match, Nikola Jokic est actuellement le meilleur passeur de toute la NBA. Si collectivement les Nuggets ont encore du mal (deux victoires et deux défaites cette semaine), le serbe est lui très en forme avec trois triple doubles en quatre matchs et une pointe à 18 passes contre Houston ! Seul petit bémol pour Nikola Jokic, ses pertes de balle avec une moyenne de 6 ballons perdus par match. À vouloir organiser et distribuer le jeu, il en fait parfois un peu trop… Mais mis à part cela, il sait faire des choses uniques pour un joueur de son gabarit !

 

Flop 5: Pascal Siakam porté disparu

Arrière: Killian Hayes (Detroit Pistons)

Killian Hayes est un des rookies qui joue le plus mais pour l’instant sans trop de réussite… Présent dans le cinq majeur de Detroit, l’adaptation est très difficile pour le meneur de 19 ans. Auteur de son meilleur match en début de semaine contre Atlanta (10 points), il a ensuite enchainé deux rencontres avec aucun point marqué ! Deux zéro pointés qui pourraient rapidement envoyer le jeune français sur le banc. Lors de la deuxième confrontation contre Boston, il finit le match avec 5 points. En quatre matchs, le français n’aura donc inscrit que 15 points et son équipe s’est inclinée trois fois. Des débuts plus que difficiles…

Arrière: Kelly Oubre Jr (Golden State Warriors)

Pour l’instant le costume de Klay Thompson est beaucoup trop grand pour Kelly Oubre. Si sa défense ou son activité (presque deux steals par match) sont (à peu près) correctes, son adresse est tout simplement catastrophique… En six matchs avec les Warriors, il n’a réussi que deux shoot primés sur trente ! Un comble quand on est là pour remplacer un des meilleurs shooteurs de toute la NBA. Contre Portland il a réussi son meilleur match sous ses nouvelles couleurs mais ses dix-sept points restent insuffisants. Steph Curry ne pourra pas marquer 60 points à tous les matchs et il a besoin d’aide en attaque.

Intérieur: Duncan Robinson (Miami Heat)

Le shooteur de Miami avait vécu un véritable compte de fée la saison dernière ! On le pensait reparti sur les mêmes bases avec sept paniers à trois points lors du match de Noël, mais cette semaine, il est passé totalement à côté ! Orphelin de Jimmy Butler pour créer le jeu, il finit la semaine avec 6 points de moyenne et un 4 sur 16 à 3-points indigne d’un joueur de sa qualité…. On espère pour lui et pour Miami que Duncan Robinson retrouve rapidement son shoot !

Intérieur: Pascal Siakam (Toronto Raptors)

Depuis le début de la saison, les Raptors et Pascal Siakam sont en difficulté. Et lors de la seule victoire contre New York, Pascal Siakam était suspendu par son équipe. Expulsé pour six fautes contre les 76ers, l’intérieur camerounais avait quitté le vestiaire sans attendre ses coéquipiers, ce qui n’a pas plus à Nick Nurse et aux dirigeants des Raptors. De retour contre les Pelicans, Siakam a été une nouvelle fois expulsé pour six fautes après avoir rendu une copie très pâle (10 points et 4 rebonds en 25 minutes). Un début de saison et une semaine à oublier pour celui qui avait été élu Most Improved Player en 2019.

Pivot: Jusuf Nurkic (Portland Trail Blazers)

Blessé une grande partie de la saison dernière, on attendait beaucoup du retour de Jusuf Nurkic du côté de Portland. C’est pour l’instant une déception. Mis à part un joli double double (10 points et 12 rebonds) et une victoire contre les Lakers, le pivot bosnien a eu du mal lors des trois autres matchs de son équipe avec à chaque fois moins de 10 points marqués. Très peu impliqué offensivement (9 points de moyenne), il souffre de l’arrivée d’Enes Kanter dans l’équipe. Moins bon défenseur, l’inusable pivot turc est un bien meilleur attaquant. Jusuf Nurkic devra donc partager son temps de jeu avec Enes Kanter et pour l’instant cela ne lui réussit pas trop.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire