Top/Flop NFL (J4): Joe Mixon offre sa première victoire à Joe Burrow

0
Crédit photo: Fox B
Ligue 1

Au programme en NFL cette semaine: Joe Mixon au secours de Joe Burrow, le réveil d’OBJ, une défense passoire, le jour de gloire pour Robert Tonyan et un défenseur adroit comme un receveur.

Top 3: Joe Mixon première

Joe Mixon (RB ; Cincinnati Bengals): 151 yds ; 2 TD à la course + 30 yds ; 1 TD en réception

Depuis le début de la saison Joe Burrow est bon mais il a besoin d’une ligne offensive et d’un jeu de course performant pour gagner ! Si sa ligne reste friable, il a enfin été aidé par le jeu au sol.

Après trois matchs très moyens, avec aucun touchdown marqué, Joe Mixon s’est enfin réveillé et il signe probablement le meilleur match de sa carrière. Grâce à presque 200 yards en cumulé et trois touchdowns inscrits, il permet aux Bengals et à son jeune quarterback d’obtenir leur première victoire de la saison (33-25) face aux Jaguars. S’il évolue à ce niveau, Joe Mixon est un des tout meilleurs running-back de la ligue. Il a prouvé qu’il est bien l’arme numéro une de Cincinnati en attaque et qu’il pouvait également enlever un peu de pression des épaules de Joe Burrow !

Odell Beckham Jr (WR ; Cleveland Browns) : 81 yds ; 2 TD en réception + 73 yds ; 1 TD à la course

Tout comme Joe Mixon, OBJ était passé à côté de son début de saison. Il a remis les pendules à l’heure contre Dallas !

Adroit, appliqué et motivé, Odell Beckham Jr a fait étalage de tout son talent lors de ce match spectaculaire. Face à une défense très perméable, il a d’abord capté une passe magnifique de 37 yards de son compère Jarvis Landry. Un trick play qui laissa la défense de Dallas sans voix… Mais alors que les Cowboys entamaient un gros retour, OBJ se chargea de finir le travail. Grâce à un nouveau “jeu surprise” et une course renversée de 50 yards (le premier touchdown au sol de sa carrière), Odell Beckham Jr franchit la end-zone pour la troisième fois et Cleveland s’impose (49-38) dans un match très offensif.

Tom Brady (QB ; Tampa Bay Buccaneers): 369 yds ; 5 TD ; 1 Int

Les choses avaient plutôt mal commencé pour Tom Brady. Mené (24-7) après notamment une interception et un pick-6, le vieux Tom Brady se faisait ridiculiser par le jeune Justin Herbert. Mais ce n’est pas nouveau, Terrific Tom a de la ressource et c’est finalement lui qui va finir par donner une leçon au rookie des Chargers !

Juste avant la mi-temps, une connexion avec Mike Evans permet aux Buccaneers de rester dans le match. L’ancien quarterback des Patriots va ensuite prouver qu’à plus de 40 ans, il est encore là. Pourtant Justin Herbert va le pousser dans ses derniers retranchements mais Tom Brady ne commettra plus d’erreur et il aura (comme souvent !) le dernier mot (38-31). Il finit avec cinq touchdowns à la passe (pour cinq receveurs différents) une première depuis trois ans pour lui ! Un match qui permet à Tampa Bay de garder la tête de sa division.

Mention spéciale: Mark Andrews, Dalvin Cook, Georges Kittle

Flop 3: Daniel Jones est en danger !

Daniel Jones (QB ; New-York Giants): 190 yds ; 0 TD ; 1 Int

Daniel Jones avait les cartes en main pour offrir la victoire (ou au moins la prolongation) à son équipe. La défense avait permis aux Giants de rester dans le match et Daniel Jones menait son équipe jusque dans le red-zone des Rams. Des courses autoritaires, des passes précises, tout était réunis pour un drive victorieux. Mais une interception de Darious Williams mit fin aux espoirs des Giants… New-York s’incline donc (17-9) et continue d’enchainer les défaites !

Si les Giants continuent comme ça, ils seront en course pour le premier choix de draft.  Si c’est le cas, la sélection de Trevor Lawrence sera une évidence et Daniel Jones n’aura plus qu’à trouver un nouveau club. En même temps il ne fait rien pour rassurer ses dirigeants. {A la tête de la plus mauvaise attaque de la ligue (11,8 pts/match !), il n’a envoyé que deux passes de touchdowns en quatre matchs pour cinq interceptions et deux fumbles…

Défense Dallas Cowboys: 49 points encaissés

Difficile de pointer du doigt une individualité dans ce marasme défensif. Malgré 500 yards à la passe, Dak Prescott ne peut pas tout faire. À cause d’une défense qui a encaissé presque cinquante points, Dallas s’incline une nouvelle fois en dépit de 38 points inscrits. OBJ, Kareem Hunt ou l’inconnu D’Ernest Johnson se sont amusés avec cette défense qui a encaissé pas moins de 307 yards au sol ! Heureusement que Nick Chubb, le meilleur coureur des Browns, s’est blessé en début de match…

Avec 20 points encaissés par match, la défense de Dallas était parmi les meilleures de la ligue la saison passée. Ce n’est plus le cas cette saison, puisqu’avec 36,5 pts/match, les Cowboys sont tout simplement la pire défense en NFL. Avec cette défense passoire, Dallas affiche un triste bilan de (1-3).

Josh Jacobs (RB ; Las Vegas Raiders): 48 yards ; 0 TD

Après un premier match en fanfare avec trois touchdowns marqués, les prestations de Josh Jacobs sont en baisse. Contre les Bills, il n’a pas réussi à déborder la défense. En 15 courses, il finit avec seulement 48 yards au compteur. Insuffisant pour permettre à son équipe de venir inquiéter une séduisante équipe de Buffalo.

Auteur d’une superbe saison rookie, Josh Jacobs doit confirmer et c’est le moment de prouver qu’il peut dépasser les 1000 yards chaque saison. S’ils veulent espérer aller en playoffs, les Raiders ont besoin d’un jeu au sol fort et donc de Josh Jacobs !

Mention spéciale: DeAndre Hopkins, Nick Mullens, Jarrett Stidham

Défenseur de la semaine: Pierre Desir, une éclaircie dans le ciel des Jets

Pierre Desir (CB ; New-York Jets): 8 plaquages, 2 Int, 1 TD

Les Jets n’ont toujours pas gagné mais ils ont peut-être trouvé un cornerback de talent. Débarqué d’Indianapolis à l’intersaison, Pierre Desir a sorti le grand jeu contre Denver. Petit bémol, il avait en face de lui le faible Brett Rypien qui a distribué les cadeaux contre New-York…

Grillé sur le touchdown de Jerry Jeudy, il s’est bien rattrapé avec deux interceptions. Si sa deuxième interception finira dans la end-zone pour un pick-6 synonyme de retour dans le match des Jets, sa première est un modèle du genre ! À la manière d’un receveur, il attrapa la balle avant de bien poser ses deux pieds dans le terrain afin de valider la réception. Magnifique !

Mention spéciale: Myles Garrett, Bradley Chubb, Michael Davis

Rookie de la semaine: CeeDee Lamb n’est déjà plus un agneau

CeeDee Lamb (WR ; Dallas Cowboys): 79 yds ; 2 TD

Après un match à plus de 100 yards contre Atlanta, CeeDee Lamb enchaine avec son premier touchdown. Il en a même profité pour signer un doublé ! Oublié par la défense de Cleveland, c’est lui qui a ouvert le score pour Dallas grâce à une réception de 43 yards. Son deuxième touchdown a permis à Dallas de revenir au score mais en vain…

Après seulement quatre matchs, l’ancien receveur star d’Oklahoma confirme tout son potentiel. Dans une attaque portée sur le jeu aérien, il pourrait vite faire des dégâts. Même si Dallas enchaine les défaites, le trio Lamb/Cooper/Gallup est un des plus excitants de la ligue.

Premier touchdown en NFL pour CeeDee Lamb ! (crédit photo: Fort Worth Star Telegram)

Mention spéciale: Antonio Gibson, Joe Burrow, Justin Herbert

Surprise de la semaine: Aaron Rodgers fait briller Tonyan

Robert Tonyan (TE, Green Bay Packers): 98 yds ; 3 TD

En deux saisons sous les couleurs de Green Bay, Robert Tonyan avait été plus que discret (177 yards et 2 touchdowns) mais depuis le début de la saison, il se met en évidence. Après avoir inscrit un touchdown lors de ces deux dernières sorties, il s’est offert un triplé lundi lors du Monday Night Football contre les Falcons !

Davante Adams et Allen Lazard out, Aaron Rodgers en a profité pour faire briller son tight-end jusqu’ici méconnu du grand public. Le quarterback de Green Bay a lancé six fois le ballon vers Tonyan qui a capté ces six passes dont trois pour un touchdown. Un excellent ratio !

Avec cinq touchdowns en quatre matchs, Robert Tonyan est aujourd’hui quatrième au classement des marqueurs de touchdowns. Le début de la gloire ?

Mention spéciale: D’Ernest Johnson, Latavius Murray,Tim Patrick

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here