Foot US

Top/Flop NFL (J8): Dalvin Cook cuisine les Packers

Au programme en NFL cette semaine: Dalvin Cook roule sur les Packers, Patrick Mahomes soigne ses stats, des quarterbacks lâcheurs de ballons et la défense des Steelers à l’honneur.

Top 3: Dalvin Cook offre le derby aux Vikings

Dalvin Cook (RB ; Minnesota Vikings): 163 yds ; 3 TD à la course + 63 yds ; 1 TD à la réception

À défaut d’un grand quarterback, les Vikings ont un grand running-back ! Contre Green Bay, Dalvin Cook a été tout simplement énorme. Son équipe n’était pourtant pas du tout favorite avant ce derby contre les Packers, mais le running-back de Minnesota a réussi l’exploit de marquer un touchdown sur les quatre premières tentatives des Vikings. C’est tout simplement le premier joueur de l’histoire de la NFL à réussir pareil exploit ! Avec une telle performance, Minnesota s’impose donc face à son rival historique (28-22). De quoi redonner le sourire à leurs supporters après un début de saison compliqué (2-4).

Sur le plan comptable, Dalvin Cook frappe fort. Avec 11 touchdowns en seulement 6 matchs, il est largement leader dans ce domaine ! Ce match prouve une nouvelle fois que quand il est à 100%, Dalvin Cook est un des meilleurs running-backs de la ligue.

DK Metcalf (WR ; Seattle Seahawks): 161 yds ; 2 TD

Après son action défensive de la semaine dernière, DK a repris ses bonnes habitudes offensives et une nouvelle fois, son duo avec Russel Wilson a été impossible à arrêter. Le quarterback des Seahawks a abreuvé de ballons son receveur qui signe son meilleur match en carrière avec 161 yards. Sur son premier touchdown, il a grillé toute la défense de San Francisco pour finir dans la end-zone. Sur le deuxième, il permet à son équipe de prendre l’avantage juste avant la pause. San Francisco ne s’en remettra pas…

Comme Dalvin Cook, DK Metcalf a une nouvelle fois impressionné tout le monde ! Ses progrès sont énormes par rapport à la saison dernière et on se demande où il va s’arrêter. Avec déjà 680 yards et 7 touchdowns, il fait partie des meilleurs receveurs de la saison. Son entente avec Russell Wilson est excellente, son physique est impressionnant, ses mains sons sûres et il est ultra-rapide. Bref DK Metcalf est un freak !

Patrick Mahomes (QB ; Kansas City Chiefs): 416 yds ; 5 TD ; 0 Int

Certes, c’était les Jets en face mais Patrick Mahomes en a quand même profité pour provoquer une pluie de touchdown. C’est simple, le MVP 2018 atteignit la mi-temps avec un joli 17/20 à la passe et déjà trois touchdowns, avec en cadeau une petite passe à la cuillère dont il a le secret pour Travis Kelce. Une mi-temps suffisante pour confirmer que les deux équipes ne boxaient pas dans la même catégorie.

Plus brouillon en deuxième mi-temps, Mahomes finit tout de même le match avec 416 yards, 5 touchdowns et aucun ballon perdu pour une victoire facile (35-9). Mais même contre la plus faible équipe de la ligue, il n’est pas donné à tout le monde de rendre une copie aussi propre. Dans sa lutte à distance avec Russell Wilson pour le titre de MVP, le quarterback des Chiefs a donc profité de ce match pour soigner ses stats.

Mention spéciale: Russell Wilson, Philip Rivers, Davante Adams

Top 3: Jared Goff se saborde

Jared Goff (QB ; Los Angeles Rams): 355 yds ; 1 TD ; 2 Int ; 2 fumbles

C’est simple, en une mi-temps Jared Goff a multiplié les erreurs à une vitesse folle, jusqu’à complètement enterrer les espoirs de son équipe. Pourtant la défense avait fait le boulot pour maintenir les Rams dans la course (moins de 150 yards concédés sur le match). Elle avait notamment récupéré un ballon à quelques yards de l’en-but des Dolphins, mais son quarterback eut la mauvaise idée de laisser échapper le ballon sur l’action suivante. Ballon récupéré par Andrew Van Ginkel qui après 78 yards de course finit dans la end-zone des Rams. Au total quatre ballons perdus par Jared Goff en une seule mi-temps pour un score de (28-10) en faveur de Miami… Rédhibitoire !

Si le début de saison du numéro 1 de la Draft 2016 a été moyen, ce nouveau match décevant jette un doute sur son avenir. Il a pourtant signé un gros contrat avec Los Angeles lors de l’intersaison mais les dirigeants doivent commencer à avoir des doutes sur les qualités du garçon. Après sa belle saison 2018 terminée par une défaite au Superbowl, Jared Goff semble régresser à vue d’œil. À ce rythme il pourrait finir par rejoindre Jameis Winston dans le placard des numéros 1 de draft déchus.

Lamar Jackson (QB ; Baltimore Ravens): 208 yds ; 2 TD ; 2 Int ; 2 fumbles

Encore un quarterback qui a eu la mauvaise idée de perdre quatre ballons dans notre Flop 3 ! Cette fois, on parle même du MVP en titre. Face à la redoutable défense des Steelers, Lamar Jackson a été incapable d’élever son niveau de jeu. Si le quarterback des Ravens excelle quand son équipe domine, c’est loin d’être le cas quand cette dernière est en difficulté. Et on en a encore eu la démonstration dimanche. Mis sous pression tout le match, il a multiplié les erreurs et même si sa défense a retardé l’échéance, Baltimore finit par s’incliner (28-24) dans le match au sommet de cette huitième semaine.

Pourtant, Lamar Jackson a eu l’occasion de reprendre les commandes sur le dernier drive du match. Cette fois-ci pas de ballons perdus mais des passes approximatives qui l’ont empêché de retourner la situation. Après presque deux saisons en NFL, le MVP en titre n’a encore jamais réussi de comeback. Dès que son équipe est menée, il est très difficile pour lui de réagir. Tout l’inverse d’un certain Patrick Mahomes…

Lamar Jackson en grande difficulté face à la défense des Steelers (Crédit Photo: Patrick Smith)

Javon Wims (WR ; Chicago Bears): 9 yds ; 0 TD

Une petite réception pour seulement 9 yards, on ne va pas parler de la prestation très quelconque de l’anonyme receveur des Bears mais plutôt de son comportement.

Sur une action offensive, alors qu’il n’était même pas au duel avec CJ Gardner-Johnson, Javon Wims pète les plombes et vient asséner deux coups de poing au safety des Saints. Celui-ci semble ne pas comprendre ce qui se passe et il reste donc immobile devant les coups du joueur de Chicago. Protégé par son casque, Gardner-Johson a dû, au final, se faire moins mal que Wims sur l’action.

Difficile de comprendre l’origine de cette altercation, même si une histoire de protège dents semble en être le point de départ. Dans tous les cas, la réaction de Javon Wims fut totalement disproportionnée. En plus d’être expulsé pour le reste du match, son pétage de plomb coûta 15 yards à son équipe, ce qui enraya le bon drive de Nick Foles. Pas sûr qu’on revoit un jour ce joueur sous le maillot des Bears !

Mention spéciale: Baker Mayfield, Cam Newton, Brandon Facyson

Défenseur de la semaine : Pittsburgh Steelers, tradition défense

Robert Spillane (LB ; Pittsburgh Steelers): 11 plaquages ; 1 int ; 1 fumble récupéré ; 1 TD

La défense de Pittsburgh est actuellement la meilleure de la ligue et qu’importe le nom, tout le monde arrive à s’y illustrer. Devin Bush blessé pour le reste de la saison, c’est donc Robert Spillane qui avait la lourde tâche de le remplacer. Et on peut dire que le linebacker a plutôt bien réussi sa mission !

En plus d’une énorme activité avec onze plaquages, il a réussi deux jeux décisifs. Un pick-6 sur une passe de Lamar Jackson interceptée, puis un fumble récupéré ont permis à son équipe de rester dans le match avant de prendre l’avantage dans le quatrième quart-temps. Lui qui n’avait jamais récupéré un ballon (fumble ou interception) en deux saisons dans la ligue a donc prouvé (si on en doutait encore) que le vivier défensif de Pittsburgh était infini !

Mention spéciale: Darius Leonard, Bobby Wagner, Andrew Van Ginkel

Rookie de la semaine: Zack Moss met fin à la malédiction

Zack Moss (RB ; Buffalo Bills): 81 yds ; 2 TD

Les Bills ont un objectif clair cette saison : remporter l’AFC Est et mettre fin à l’hégémonie des Patriots qui dure depuis 11 ans. Après un bon début de saison, il fallait donc confirmer lors de ce match contre leur bête noire. Et si le jeu aérien avait eu la côte lors du début de saison, c’est clairement le jeu de course qui a été privilégié dimanche avec 190 yards au total.

Plutôt discret depuis le début de la saison (105 yards et aucun touchdown en quatre matchs), Zach Moss a profité de ce match pour enfin s’illustrer. Son duo très complémentaire avec Devin Singletary a été très intéressant. Les deux coureurs ont porté quatorze fois la balle pour un gain relativement similaire (86 yards pour Singlertary et 81 pour Moss). Mais lorsqu’il a fallu franchir le mur des Patriots, c’est bien l’ancien running-back d’Utah qu’on a envoyé au charbon. Plus puissant que Singletary, il finit le match avec deux touchdowns, ses premiers en NFL. Grâce à son rookie, Buffalo s’impose à l’arrachée contre New-England (24-21) et se rapproche d’un titre de division qui lui échappe depuis 1995 !

Zach Moss ouvre son compteur au bon moment ! (crédit photo: Cameroon Magazine)

Mention spéciale: Deejay Dallas, Joe Burrow, Trevon Diggs

La surprise du chef: la résurrection de Giovanni Bernard

Giovani Bernard (RB ; Cincinnati Bengals): 62 yds ; 1 TD à la course + 16 yds ; 1 TD à la réception

Giovani Bernard attaque sa huitième saison sous le maillot des Bengals. Mais après quelques saisons prometteuses, il est quasiment inexistant depuis deux ou trois ans. Souvent dans l’ombre de Joe Mixon, il peine à exprimer son talent. Oui mais voilà, depuis le début de la saison, Joe Mixon est souvent blessé et un nouveau quarterback a pris le pouvoir. Un quarterback avec lequel il s’entend à merveille.

Si son apport au sol reste modeste (62 yards), il a toutefois réussi à franchir la end-zone. Surtout, il a encore une fois été utile dans le jeu aérien avec un nouveau touchdown sur une passe de Joe Burrow. Un doublé pour Giovanni Bernard qui porte son total à quatre TD, alors qu’il n’en avait inscrit que trois lors des deux dernières saisons ! Même quand Joe Mixon sera de retour, il devrait continuer à être utilisé dans l’attaque de Cincinnati.

Mention spéciale: Jordan Wilkins, DaeSean Hamilton, Willy Snead



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur id, suscipit felis adipiscing Lorem quis Curabitur justo porta. massa