Jeux olympiques

JO – Tennis de table (F) : Chen Meng titrée, Ito en bronze

Chen Meng

Au terme d'une finale acharnée, Chen Meng s'est offert le titre olympique en venant à bout de Sun Yingsha, devenant ainsi la septième femme à remporter la médaille d'or dans cette discipline. La Japonaise Mima Ito complète le podium.

Des demi-finales expéditives

Favorites de leurs demi-finales, les Chinoises Chen Meng et Sun Yingsha ont été expéditives. Opposée à la Singapourienne Yu Mengyu, la première citée n'a jamais vraiment été inquiétée (4-0). Première joueuse au classement mondial, Chen Meng s'est rassurée après s'être fait peur au début de son quart de finale face à Hongkongaise Doo, rappelant à sa future adversaire en finale pourquoi elle partait avec le statut de favorite de ce tournoi olympique.

Pour Sun Yingsha, la demi-finale fut encore plus rapide, la Chinoise ne passant que trente-quatre minutes à la table face à la Japonaise Mima Ito, pourtant n°2 mondiale. Dépassée, la native d'Iwata n'a pas trouvé la parade, ne faisant douter son adversaire qu'au cours du deuxième set (4-0). Comme chez les hommes, la finale fut donc 100% chinoise. Une constante dans le tennis de table féminin aux Jeux olympiques, la Chine ayant raflé huit médailles d'or et six d'argent depuis l'arrivée du tennis de table féminin aux JO de Séoul, en 1988.

Chen Meng titrée, du bronze pour le pays hôte

Il y avait une favorite, et la logique a été respectée dans cette finale. Dominatrice sur le circuit mondial depuis près de deux ans, Chen Meng a réalisé une finale presque parfaite pour aller décrocher son premier titre olympique. Surprise dans la première manche (9-11) par sa jeune compatriote Sun Yingsha (20 ans), la native de Qindao va répondre en prenant la manche suivante puis en écrasant le troisième set (11-5), peut-être le moins disputé de toute la rencontre.

Si Sun Yingsha trouve les ressources nécessaires pour égaliser en prenant le quatrième set, Chen Meng va écraser la fin de la partie. Grâce à une défense de fer et une capacité à faire la différence dès son premier coup d'attaque, elle fait mal à son adversaire qui manque de solutions. Également plus à l'aise sur son service, un domaine où elle fut légèrement en difficulté au début du match, elle remporte finalement le cinquième set facilement (11-4) et se rapproche un peu plus du titre olympique. Ce dernier sera finalement obtenu au terme d'un sixième set irrespirable. Si Chen Meng continue de contrecarrer les plans de son adversaire avec une grosse défense de ses points, cette dernière résiste pour ne pas voir ses espoirs de médaille d'or s'envoler. Les deux pongistes se retrouvent finalement à égalité (8-8), avant que la meilleure joueuse du monde n'accélère une dernière fois. En remportant deux nouveaux points, elle s'offre ainsi deux balles de match sur son service. Si la première est manquée sur une attaque trop longue, la deuxième sera la bonne pour celle qui évoluait en rose dans cette rencontre. À 27 ans, Chen Meng succède ainsi à Ding Ning et devient championne olympique.

À noter que dans la petite finale, la Japonaise Mima Ito a rapporté une nouvelle médaille au pays hôte de ces Olympiades. Après avoir perdu la première manche, Ito a déroulé pour remporter les quatre suivantes et offrir au Japon la première médaille de son histoire en tennis de table féminin, la deuxième dans cette discipline après le bronze de Jun Mizutani à Rio il y a cinq ans. À 31 ans, la Singapourienne Yu Mengyu n'aura donc pas réussi à renverser la joueuse locale.

Nouvelle médaille d'or pour la Chine, qui assoit un peu plus sa domination sur le tennis de table mondial. Rendez-vous demain à 14h00 pour la finale hommes afin de savoir qui inscrira son nom aux côtés de Cheng Meng au palmarès de ses épreuves individuelles de tennis de table à Tokyo.

Crédit image en une : EPA

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début