NBA – Boston creuse l’écart, Denver conclut sa folle remontée

0
NBA
(Crédits : The Athletic)
Ligue 1

Deux matchs au programme hier soir en NBA, avec la suite d’une demi-finale de conférence et un Game 7. Si Boston a pris une option dans sa série, les Nuggets ont eux assurés leur place au second tour en concluant une remontée folle dans leur série.

Toronto y croit puis flanche

[3] Boston Celtics @ [2] Toronto Raptors : 102-99

Après un Match 1 très mal négocié, Toronto devait réagir dans cette seconde manche. Après un début de match équilibré où les deux équipes furent au coude à coude, Toronto creusa un premier écart majeur juste avant le dernier quart-temps. Toutefois, les Raptors vont se trouer tandis que Boston va effectuer un joli comeback pour reprendre la main. Les canadiens reviendront presque à hauteur en toute fin de match mais Boston ne lâchera pas prise et remportera un match qui leur donne un net avantage dans la série.

Résumé complet à retrouver ici.

Denver ira au second tour !

[6] Utah Jazz @ [3] Denver Nuggets : 78-80

Utah secoué

Au bord du gouffre il y a quelques jours, Denver s’est sauvé à plusieurs reprises et a donc complété sa remontée folle (de 3-1 à 3-4) au terme d’un Match 7 qui s’est joué dans les dernières secondes. Utah démarre pourtant la rencontre en inscrivant les premiers points, mais très vite les Nuggets imposent leur rythme et font souffrir la défense du Jazz. À le peine, les joueurs de Quinn Snyder sont presque sans réponse face à l’adresse insolente de Denver et l’écart atteint même +10. George Niang réduira ce déficit juste avant la fin du premier quart-temps avec deux tirs primés, mais Utah est bel et bien derrière après douze minutes (21-26).

Les choses ne vont pas s’arranger dans le quart-temps suivant. Les Nuggets continuent d’être incisif en attaque, à l’image d’un Michael Porter Jr décomplexé, tandis que la défense serre la vis et limite énormément l’attaque de Utah, pourtant si prolifique depuis le début de la postseason. À la pause, Denver a quatorze points d’avance (36-50) et le Jazz est secoué, ne réussissant pas à régler la mire.

Réveil pour le Jazz

Dos au mur dans cette rencontre, le Jazz va pouvoir compter sur Donovan Mitchell pour se relancer au retour des vestiaires. Omniprésent offensivement, le feu-follet de Salt Lake City permet à son équipe de passer un run de 12-0 et change complètement le momentum de la rencontre. Dans son sillage, ses coéquipiers artillent de loin et Rudy Gobert se remet en rythme pour redynamiser la défense. Denver a perdu tout son allant offensivement, et s’en remet à Nikola Jokic pour stopper l’hémorragie et conserver la main à douze minutes du terme (60-65).

Le début du dernier quart-temps est le moment choisi par Rudy Gobert pour porter son équipe. Nikola Jokic laissé sur le banc pour un problème de fautes, il est dominant aussi bien en attaque qu’en défense et permet au Jazz de repasser devant (+3). Denver, muet pendant un long moment, finit par retrouver le chemin des filets et s’en suit alors une lutte acharnée.

Une fin de match haletante

Les organismes sont fatigués et les défenses prennent le pas sur les attaques, ce qui nous offre une fin de match sous haute tension. Denver monte à +4, mais Utah égalise à quarante-sept secondes du terme. Le ballon est alors dans les mains de Nikola Jokic, qui convertit un bras roulé capital à moins de vingt-quatre secondes de la fin du match (78-80).

Donovan Mitchell a le ballon de la gagne mais perd le ballon après une grosse défense de Gary Harris. Les Nuggets décident de joueur en attaque, mais Torrey Craig manque son layup à quelques secondes du terme ! Le Jazz a alors l’occasion de s’imposer au buzze, mais Mike Conley manque son tir. Denver se qualifie au terme d’une série incroyable de rebondissements.

Les Nuggets ont été renversants dans cette série et verront donc le second tour où il retrouveront les Clippers. Un second tour où les Raptors sont dos au mur et devront vite réagir.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here