Foot US

NFL Top/Flop (Finale de conférence) : Pat Mahomes et Raheem Mostert se donnent rendez-vous à Miami !

Au programme cette semaine en NFL: Raheem Mostert en mode record, Pat Mahomes en mode MVP, Tyrann Mathieu et sa défense plus forts que Derrick Henry et Aaron Rodgers écrasé par les 49ers.

 

 

Top 3 : Raheem Mostert roule sur Green Bay

Raheem Mostert (RB ; San Francisco 49ers) : 220 yds ; 4 TD

On savait que le jeu au sol de San Francisco était le point fort de cette équipe mais on ne s’attendait pas à un tel match de la part de Raheem Mostert. Plutôt discret contre Minnesota au tour précédent, il avait laissé Tevin Coleman (105 yds ; 2 TD) s’illustrer. Pour cette finale de conférence, il a décidé de prendre les choses en main.  Très en jambe, il a profité de l’excellent travail de sa ligne offensive pour exploser la défense de Green Bay. A la mi-temps, il avait déjà atteint les 150 yards, 3 touchdowns et le moral des Packers !

Il finit le match avec des statistiques incroyables. Avec 220 yards et 4 touchdowns, il devient le premier joueur de l’histoire à plus de 200 yards et 4 touchdowns en playoffs ! Il est seulement le troisième joueur à inscrire 4 touchdowns dans un match de playoffs. Enfin, il détient maintenant le record de yards à la course pour une finale de conférence. Ça vous place la performance de ce joueur, révélation de l’année du côté de San Francisco. Une belle revanche pour un joueur qui a connu cinq franchises lors de ses deux premières saisons en NFL !

 

Patrick Mahomes (QB ; Kansas City Chiefs) : 294 yds ; 3 TD à la passe ; 0 Int + 53 yds ; 1 TD à la course

Il a fallu une énorme performance de Raheem Mostert pour priver Pat Mahoes de la tête de notre Top 3. Le quarterback de Kansas City a encore été à son meilleur niveau contre Tennessee. Même si le départ a, une nouvelle fois, été poussif pour les Chiefs, cette équipe est inarrêtable quand elle se met en route.  Mahomes a notamment enchainé deux drives ultra-rapides d’à peine deux minutes pour mettre la tête des Titans sous l’eau avant la mi-temps. Bien protégé par sa ligne offensive, il a eu tout le temps de lancer et de faire avancer son équipe rapidement. Il s’est chargé lui-même de marquer à 11 secondes de la mi-temps sur une course magnifique de 27 yards !

En deuxième mi-temps, on a retrouvé un Patrick Mahomes gestionnaire qui alterné le jeu de passe et le jeu de course afin de faire tourner l’horloge et de laisser Derrick Henry sur le banc. Il a conclu son récital par une passe magnifique de 60 yards pour Sammy Watkins ! 8 touchdowns (plus un à la course), aucun ballon perdu, 86 points marqués par son attaque en deux matchs de playoffs. Pat Mahomes est un phénomène. 

 

Ryan Tannehill (QB ; Tennessee Titans) : 209 yds ; 2TD ; 0 Int

On voulait récompenser Ryan Tannehill pour l’ensemble de son œuvre. Ce n’est peut-être pas le meilleur quarterback de la ligue mais son épopée avec les Titans a été magnifique. Très peu utilisé mais décisif contre les Patriots et les Ravens, il a été plus sollicité pour cette finale de conférence. Excellent en début de rencontre, notamment en se connectant avec AJ Brown, il a permis à son équipe de prendre rapidement 10 points d’avance. L’attaque et la défense des Chiefs se sont ensuite mis en route et il a eu plus de mal. Malgré tout, sa prestation d’ensemble reste correcte, il n’a notamment perdu aucun ballon.

Même s’il ne retournera pas à Miami pour jouer un Superbowl, Ryan Tannehill a prouvé lors de ses playoffs qu’il avait les épaules pour être titulaire en NFL. Débarqué à l’intersaison de Miami comme doublure de Marcus Mariota, il a gagné sa place et surement un gros contrat pour l’année prochaine !

 

 

Flop 3 : Aaron Rodgers étouffé par la défense de San Francisco

Aaron Rodgers (QB ; Green Bay Packers) : 326 yds ; 2 TD ; 2 Int ; 1 fumble

Aaron Rodgers s’attendait à un rude combat contre la défense de San Francisco. Il a été servi ! Mis à mal dès le début du match, il n’a pas réussi à faire avancer son équipe. Ni le jeu de course, ni le jeu de passe n’ont été efficace et Green Bay n’a obtenu que six first downs, pour 81 yards, en première mi-temps.

Si le début de match a été difficile pour Aaron Rodgers, la fin de la première mi-temps a été catastrophique. Sacké par Nick Bosa, il a ensuite perdu le ballon sur un contact avec DeForest Buckner. Le cauchemar ne s’arrêtait pas là pour le quarterback des « Cheese Head » qui se faisait intercepter dans sa moitié de terrain par Emmanuel Moseley. Interception convertie en touchdown quelques jeux plus tard par San Francisco qui rentre à la mi-temps avec 27 points d’avance !

Les défenseurs de la baie ont ensuite relâché leur pression et Aaron Rodgers a enfin réussi à faire avancer son équipe. Green Bay en profitera pour marquer trois touchdowns (2 à la passe et 1 au sol) mais le réveil était trop tardif pour A-Rod et ses troupes.

 

Derrick Henry (RB ; Tennessee Titans) : 69 yds ; 1 TD

Derrick Henry bien stoppé par la défense de Kansas City (credit photo: Arrowhead Addict)

Les Chiefs ont réussi à arrêter la bête ! Intenable depuis plusieurs matchs, Derrick Henry était l’arme n°1 des Titans mais il a bénéficié d’un traitement de faveur de la part de la défense de Kansas City. S’ils n’ont pu le stopper, les joueurs de KC ont réussi à la ralentir et surtout ils n’ont presque pas loupé de placages. Même s’il a marqué un touchdown, le running-back des Titans n’a effectué aucun gros jeu. Sa plus grosse course fût de seulement de 13 yards.

Ce flop est à relativiser car à partir du moment où les Chiefs sont passés en tête, ils ont monopolisé le ballon. Lorsque les Titans étaient en attaque, ils devaient aller vite et donc privilégier le jeu aérien. Quitte à se passer de Derrick Henry qui n’a quasiment pas touché le ballon en seconde mi-temps…

 

Travis Kelce (TE ; Kansas City Chiefs): 30 yds ; 0 TD

Tout comme Kansas City, la défense de Tennessee avait bien fait ses devoirs. Auteur d’un énorme match la semaine dernière (134 yds ; 3 TD), Travis Kelce a été bien contenu par la défense des Titans. Le tight-end des Chiefs a eu beaucoup de mal à se démarquer et Pat Mahomes ne l’a ciblé que 4 fois. Il finit le match avec seulement 30 yards et aucun touchdown.

Un flop purement statistique (et il n’y avait que deux matchs!) car si Travis Kelce a été plutôt transparent sur ce match, il a monopolisé l’attention de la défense. Malheureusement pour les Titans, le danger peut venir de partout chez les rouges. Tyrek Hill et Sammy Watkins notamment ont profité du marquage intensif effectué sur leur tight-end pour s’illustrer.

 

 

Défenseur de la semaine : Tyrann Mathieu le destructeur

Tyrann Mathieu (Safety ; Kansas City Chiefs) : 9 placages

Sa ligne de stat ne sort pas vraiment de l’ordinaire mais les attaquants de Tennessee doivent se souvenir de tous ses placages. Sur motivé au coup d’envoi du match, il a fait preuve d’une détermination incroyable et contagieuse. Alors que son équipe prenait l’eau en début de match, il a stoppé plusieurs actions grâce à des gros placages, redonnant la motivation à tous ses coéquipiers. On retiendra notamment cet énorme bouchon sur Corey Davis alors qu’il a parfaitement anticipé la passe de Ryan Tannehill. Sa réaction pour haranguer la foule et ses coéquipiers est tout aussi importante que le placage en lui-même.

Arrivé de Houston à l’intersaison, celui que l’on surnomme le Honey Badger car il n’a peur de personne, est déjà une pièce essentielle de la défense des Chiefs. En seulement une saison, il a clairement fait passer un cap à cette défense. Il ne lui reste plus qu’un match pour obtenir une bague dès sa première saison à Kansas City !

 

 

Rookie de la semaine : Deebo Samuel, rookie à tout faire

Deebo Samuel (WR ; San Francisco 49ers) : 46 yds en réception + 43 yds à la course

Ces finales de conférence n’ont pas permis aux différents rookies de se mettre en valeur. On a donc choisi Deebo Samuel pour son activité et sa polyvalence au sein de l’attaque de San Francisco. Bien que basé sur le jeu au sol, l’utilisation du receveur rookie est très importante pour le système offensif des 49ers.

Avec un quarterback limité à 8 passes et 77 yards, difficile de se mettre en valeur mais en seulement deux réceptions, le receveur a parcouru 46 yards. Il a également été utilisé au sol pour 43 yards en deux courses. Deebo Samuel a donc gagné 89 yards dans ce match en ne touchant que quatre fois le ballon. Avec 22.2 yards de moyenne, il n’a signé que des gros jeux. Être patient et efficace c’est ce qu’on demande à Deebo Samuel.

 

 

Surprise de la semaine : Le retour de Sammy Watkins

Sammy Watkins (WR ; Kansas City Chiefs) : 114 yds ; 1 TD

On a retrouvé Sammy Watkins! (credit photo: Arrohead pride)

Même si c’est un ancien quatrième choix de draft (2014), Sammy Watkins n’a pas été tout le temps à la fête cette saison. Avec 673 yds mais seulement 3 touchdowns (tous inscrits lors du 1er match), il a été dans l’ombre de Tyrek Hill, Travis Kelce ou encore Mecole Hardman.

Contre Tennessee, il s’est réveillé au meilleur des moments. Le receveur de Kansas City a dépassé la barre de 100 yards et marqué un touchdown pour la première fois depuis début septembre. Discret en début de match, il a été précieux sur le drive qui amène au dernier touchdown de Kansas City. En trois réceptions et 78 yards, il a asséné le coup de grâce aux Titans (35-17) qui ne s’en sont jamais remis ! Quad on vous dit que les cibles et les solutions pour Pat Mahomes sont illimitées !

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
quis, adipiscing lectus id felis id, Donec ut