Foot US

Top/Flop (J15): Ryan Tannehill le chef d’orchestre

Ryan Tannehill l'acrobate

Au programme en NFL cette semaine: Ryan Tannehill qui ne cesse de surprendre et Cam Newton qui ne cesse de décevoir, un parallèle DeAndre Hopkins/Keke Coutee difficile à digérer pour les supporters des Texans et Justin Herbert définitivement dans la cour des grands.

 

Top 3: Ryan Tannehill quarterback le plus sous-côté ?

Ryan Tannehill (QB ; Tennessee Titans): 273 yds ; 3 TD ; 0 Int à la passe + 21 yds ; 2 TD à la course

Après sa très bonne fin de saison 2019, Ryan Tannehill avait signé un gros contrat avec les Titans lors de l’intersaison. Un contrat qui avait provoqué pas mal de critiques. Finalement les dirigeants ne doivent pas regretter de l’avoir prolongé. Doté de beaucoup d’armes offensives (Derrick Henry, AJ Brown, Corey Davis), Ryan Tannehill joue pour l’instant le rôle du parfait chef d’orchestre d’une équipe très séduisante offensivement !

Contre les Lions, le quarterback des Titans a joué une partition de toute beauté. À la passe, il a une nouvelle fois été très propre. Il a notamment distribué une magnifique passe de 75 yards pour le touchdown de Corey Davis. Au sol, il a profité de la surveillance accentuée sur Derrick Henry pour marquer deux touchdowns. Au final, les Titans ont marqué 46 points contre les Lions et sont actuellement la meilleure attaque de la NFL (égalité avec Kansas City) avec 31,1 pts/match. De son côté, Ryan Tannehill affiche un excellent ratio de trente-et-un touchdowns pour cinq interceptions ! Assurément la meilleure saison de sa carrière.

David Montgomery (RB ; Chicago Bears): 146 yds ; 2 TD

En forme en cette fin de saison, le running back de Chicago avait marqué trois touchdowns lors des deux derniers matchs. La bonne nouvelle, c’est que son retour au premier plan, après un début de saison compliqué, corrèle avec de bonnes performances de l’attaque des Bears.

Dans le duel au sommet contre les Vikings et Dalvin Cook, David Montgomery a profité de sa forme du moment pour signer le meilleur match de sa jeune carrière. 146 yards et deux touchdowns pour permettre à Chicago de s’imposer (33-27) contre Minnesota et ainsi de garder un espoir d’aller en playoffs. Apathique depuis le début de la saison, l’attaque des Bears semble avoir trouvé son sauveur au bon moment !

DeAndre Hopkins (WR ; Arizona Cardinals): 169 yds ; 1 TD

À chaque prestation de ce genre de DeAndre Hopkins, on est obligé de se demander (une énième fois) ce qu’il s’est passé dans la tête des dirigeants des Texans pour échanger ce joueur ! Contre les Eagles, le receveur des Cardinals a encore prouvé qu’il était bien le meilleur joueur à son poste. À son actif lors de ce match deux actions de très grande classe. Il a commencé son chef d’œuvre en début de second quart-temps avec une réception exceptionnelle de 45 yards au cœur de la défense des Eagles et avec plusieurs défenseurs sur le dos. Il l’a conclu avec une réception de 20 yards dans la end-zone dans le pur style DeAndre Hopkins (les images parlent d’elles-mêmes). Un touchdown pour redonner définitivement l’avantage à son équipe à moins de dix minutes de la fin (33-26) !

Au total, Hopkins finit le match avec neuf réceptions et 169 yards, son record sous ses nouvelles couleurs. Une performance qui lui permet de reprendre la tête du classement des receveurs avec 1324 yards. Son record en carrière n’est plus très loin (1572 yards). Pourquoi les Texans ont-ils fait ça …

Mention spéciale: Josh Allen, Aaron Jones, Darren Waller

 

Flop 3: Cam Newton clap de fin ?

Cam Newton (QB ; New England Patriots): 209 yds ; 0 TD ; 0 Int

Huitième fois en treize matchs que Cam Newton ne délivre aucune passe de touchdown. Depuis le début de la saison, l’ancien MVP n’aura envoyé que cinq passes de touchdowns… Une nouvelle contreperformance du quarterback de New England qui correspond à une nouvelle défaite mais surtout une élimination de l’équipe de Bill Belichick, une première depuis 2008.

Pour sa défense, Cam Newton possède une des escouades de receveurs les plus faibles de la ligue mais son rôle aurait justement été de les faire progresser. C’est pour le moment tout l’inverse. Après un bon début, l’aventure Cam Newton ressemble de plus en plus à un échec et on est tout près de la fin de l’aventure même si le quarterback a franchi onze fois la end-zone ! Moins de dix touchdowns à la passe sur une saison, pas sûr que cela suffise à convaincre Bill Belichick.

Keke Coutee (WR ; Houston Texans): 53 yds ; 1 TD ; 1 fumble

Alors oui , le receveur des Texas a marqué un touchdown lors de ce match mais il pourrait bien être un des responsables de la future dépression de Deshaun Watson. Auteur d’un nouveau match à plus de 300 yards, le quarterback de Houston pensait avoir fait le nécessaire pour, au-moins, envoyer son équipe en prolongation. Une passe pour Keke Coutee qui filait vers la end-zone. Mais au moment de passer la ligne, le receveur échappa le ballon suite à un superbe de retour de Darius Leonard ! Fin du match et nouvelle défaite pour Houston… Le genre d’erreur lourde de conséquences même si il n’y a plus grand chose à sauver dans la saison des Texans.

On espère en tout cas que Deshaun Watson n’a pas continué sa soirée devant le match des Cardinals. S’il a vu le récital de son ancien receveur DeAndre Hopkins, le quarterback texan pourrait avoir envie de tout arrêter !

Los Angeles Rams: défaite contre les Jets de New-York

L’équipe des Rams est la première équipe de la saison à être battue par les Jets et ça mérite donc une place automatique dans notre Flop 3 !

Quand une des meilleures défenses de la saison se retrouve menée (13-0) par la pire attaque, on se dit que vraiment que tout peut arriver dans le football. Catastrophique en début de match, Jared Goff (qui aurait également mérité sa place dans ce classement) s’est réveillé en deuxième mi-temps mais les Rams n’ont finalement jamais réussi à reprendre l’avantage. Ils s’inclinent à domicile contre les Jets (20-23), qui ne finiront donc pas la saison sans la moindre victoire. Pour Los Angeles, cette défaite a pour conséquence de leur faire perdre la tête de la NFC Ouest. Même si les playoffs sont (presque) assurés, il serait dommage de ne pas remporter la division à cause de ce revers.

Mention spéciale: Dwayne Haskins, Kenyan Drake, Juju Smith-Schuster

 

Défenseur de la semaine: Jamal Adams capitaine défense

Jamal Adams (Safety ; Seattle Seahawks): 9 tackles, 1 sack

Bon défenseur en couverture, Jamal Adams est également le meilleur sackeur des Seahawks. Avec 9,5 sacks, il est même un des meilleurs sackeurs de la ligue et il vient de signer le record de sacks sur une saison pour un defensive back. Une polyvalence qui en fait la pierre angulaire de la défense des Seahawks. En grande difficulté en début de saison, cette défense a retrouvé des couleurs depuis le retour de blessure de Jamal Adams. Si l’attaque est moins en forme, la défense n’a pas encaissé plus de vingt-et-un points lors des cinq derniers matchs et Seattle est aujourd’hui leader de sa division.

Même si cela peut paraitre cher payé, les dirigeants de Seattle ne doivent pas regretter d‘avoir envoyé aux Jets deux premiers tours de draft (2021 et 2022) pour un des meilleurs defensive back de la ligue.

Mention spéciale: Darius Leonard, DeForest Buckner, Devin White

 

Rookie de la semaine: Justin Herbert a tout d’un grand

Justin Herbert (QB ; Los Angeles Chargers): 314 yds ; 2 TD ; 0 Int à la passe +1 TD à la course

Pourtant privé de son meilleur receveur, Keenan Allen, Justin Herbert a une nouvelle fois été très bon avec un nouveau match à plus de 300 yards à la passe. Et cette fois-ci, la performance individuelle est raccord avec la performance collective ! Ce sont pourtant les Raiders qui avaient la balle en premier lors de cette prolongation mais les joueurs de Jon Gruden doivent se contenter d’un field goal. Justin Hebert récupère donc la balle et il va, une nouvelle fois, prouver qu’il est un garçon spécial ! Il commence avec une passe de 53 yards pour Jalen Guyton afin de se rapprocher de la end-zone. Il finira ensuite le travail lui-même grâce à un QB Sneak ! Une victoire clairement estampillée Justin Herbert !

Ce n’est que sa première saison en NFL mais l’ancien quarterback d’Oregon a déjà montré plus que beaucoup de jeunes quarterbacks (on pense par exemple à Sam Darnold ou Dwayne Haskins…). Et malgré une saison très moyenne, les Chargers possèdent un effectif solide. S’ils se renforcent à l’intersaison, cette équipe pourrait rapidement changer de catégorie.

Mention spéciale: Jalen Hurts, JK Dobbins, Tua Tagovailoa

 

Surprise du chef: Tony Pollard fait mieux que Zeke Elliott

Tony Pollard (RB ; Dallas Cowboys): 69 yds ; 2 TD à la course + 63 yds à la réception

Normalement remplaçant de Zeke Elliott, Tony Pollard profitait de la blessure de ce dernier pour être titulaire contre les 49ers. Il a fêté cette titularisation avec son plus gros match en carrière. Efficace au sol et dans les airs, le jeune running back a signé un match à la Zeke Elliott (version 2019!) avec deux touchdowns et une victoire à la clé.

Dans un match serré, il a définitivement mis Dallas à l’abri grâce à une course en puissance de 40 yards. Les Cowboys s’imposent finalement (41-33) et aussi improbable que cela puisse paraitre, ils sont toujours en course pour les playoffs. Et ce, malgré un bilan de (5-9) et un duo d’attaque Andy Dalton/Tony Pollard. Décidément, la NFC Est est pleine de surprises.

Mention spéciale: Salvon Ahmed, Zach Pascal, Dez Bryant

 

Crédit photo couverture: Clickondetroit

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire